passion-astrologue-opposition-uranus-a-sa-position-natale-crise-milieu-de-vie

L’opposition d’Uranus à sa position natale vers 42-44 ans : la crise de milieu de vie !

La « crise de la quarantaine », le « démon de midi », la culture populaire a trouvé différents noms pour imager un phénomène qui est constaté de manière générique dans le déroulement de la vie humaine…

Dans les premières années de la quarantaine se trouve une crise importante de remise en question, souvent elle va de pair avec des phases de destructions, de pertes, de révélations soudaines, inopinées, de changements radicaux, extrêmes…

Les astrologues ont eu évidemment l’occasion d’étudier ce phénomène, et notamment d’y chercher des corrélations avec les cycles des récentes planètes transpersonnelles découvertes.

Uranus est la plus rapide des planètes transpersonnelles et la plus ancienne découverte (année 1781, à la période historique de la révolution française), la durée de son cycle avant de revenir à sa position natale est de 84 ans environ, soit une durée de vie humaine « moyenne » actuellement.

Son demi-cycle, sa phase d’Opposition à sa position natale, correspond donc à cette « crise de milieu de vie », et elle forme un des cycles génériques astrologiques majeurs de la vie humaine !

On voit que les ages de 42 à 44 ans connaissent beaucoup de cycles génériques sensibles, au niveau transpersonnel le carré croissant de Neptune, mais aussi l’occasion de croisement de cycles sociaux puissants, les oppositions de Jupiter et de Saturne à leurs propres positions natales qui en disent aussi long comme type d’aspect sur les formes de tensions qui s’expriment sur la période.

L’aspect d’Opposition est donc particulièrement valorisé sur cet age de la vie et cela peut imprimer des notions d’écartèlements au sein de la sphère sociale, dans son achèvement, son intégration au collectif, sa réalisation fondamentale, les antagonismes se réveillent.

Symboliquement, cela renvoie directement vers l’important premier retour de Saturne vers 29 ans, qui a formé à la fois la naissance à l’age adulte, l’émancipation de ses conditionnements culturels, sociaux, familiaux, et ici avec cette phase d’opposition d’Uranus, c’est l’occasion d’un TRÈS GROS bilan par rapport à ce qui aura été initié là par les forces saturniennes…

C’est un tournant, qui nous demande un peu « qu’avons nous fait depuis cette phase là ? », durant les 15 dernières années…
Cela peut faire ressurgir plein de différentes frustrations, sur ce que l’on a pas pu/su faire, pour diverses raisons, et c’est une sorte de « défi », la vie passant, on ressent que l’age avance et que tout ne sera peut être pas possible à l’avenir dans le temps imparti nous restant si l’on initie pas les choses dès maintenant !
C’est un peu « la dernier chance », la dernière ligne droite pour exploiter pleinement encore notre énergie maximale avant que les forces ne finissent par décliner dans les cycles des années suivantes…

C’est un renversement des choses qui se joue, une révolution, cela peut se traduire au niveau événementiel dans le quotidien par une « rupture », que ce soit réel ou symbolique, dans son travail, dans son couple, dans sa famille, il y a une notion de « révélation », d’électrisation, et cela va se porter évidemment principalement là où l’on ressent le plus notre vie comme « sclérosée », figée, nous empêchant d’avancer vers ce que l’on voudrait…

Si depuis le premier retour de Saturne, nos développements à mettre en place se sont bien passés, il se peut que cela représente simplement une forme de « culmination » dans la reconnaissance sociale de nos énergies, de nos qualités, et cela peut accroitre énormément le sentiment d’émancipation, de liberté.

En revanche, si les développements ont été chaotiques, si on a le sentiment de ne pas être à sa place (de ne pas l’avoir réalisé ou même juste trouvé), de ne pas avoir utilisé son plein potentiel, de ne pas avoir fait reconnaitre ses qualités personnelles, cela peut se faire ressentir ici avec une charge destructrice très importante, il y a le besoin de renverser la table pour se mettre en conformité avec ses idéaux profonds et ses émotions (le fameux carré de Neptune à sa position !).

Le temps s’accélère un peu, et il pourrait être bon à partir de maintenant surtout d’être « contrarien », d’aller sur des terrains dont on a pas l’habitude, d’agir à rebours de ce que l’on faisait auparavant, de tester de nouvelles choses, d’être iconoclaste, de peut être côtoyer aussi des nouveaux types de personnes…

Pour cela, souvent cela peut se traduire en termes de tournants affectifs, on est plus attiré par les mêmes personnes, on a besoin d’un renouveau, d’une nouvelle dynamique, de découvrir de nouvelles choses, et forcément si le partenaire actuel s’oppose de diverses façons à ce schéma (même inconsciemment, de par ce qu’il est et dégage), il risque très directement de faire les frais de cette charge de rupture uranienne ! et alors de ne plus pouvoir être « supporté »…

Lorsque cette crise de milieu de vie émerge, il peut être bon donc de se refixer de nouveaux buts ! de réfléchir au chemin intégral déjà parcouru, et de tirer les bonnes conclusions pour repartir de nouveau sur plusieurs années, il ne faut oublier que maintenant le prochain vraiment grand cycle générique astrologique sera le second retour de Saturne vers un peu avant 60 ans !

Il est important déjà de faire un point structurel sur les fondements de son thème natal :

  • Le comprenons nous vraiment ? Qu’avons nous réalisé de celui ci jusqu’à aujourd’hui ?
  • Avons nous réussi à faire évoluer nos schémas karmiques par rapport à la réalisation de notre Soleil, notre Lune Noire, nos Noeuds lunaires ? (voir le triangle d’incarnation)
  • Avons nous donné aux différentes énergies astrales des opportunités d’extériorisations conscientes ?
  • Quels types d’actualisations avons nous vécu aussi sur celui ci ? Car chaque schéma natal est spécifique, et décrit vraiment tout un chemin propre d’accomplissement, toute une temporalité…

Voir ici quelques uns de mes articles intéressants pour compléter :
Les complexes et blocages psychologiques
Comment opère psychologiquement l’étude de son thème natal
Le processus d’individuation

Le second point important sera à partir de là de bien comprendre les cycles de son présent et de son futur, ses Progressions et ses Transits, pour vraiment réaliser son thème natal aux rythmes de l’univers !

Pour se rapprocher du « sens » profond de sa vie, de ses besoins intérieurs profonds et ne plus se laisser dépasser par des choses « subies » ou « futiles » (il n’y a plus ce temps là à perdre maintenant), encore faut il réussir à « surfer sur la vague » des énergies planétaires au bon moment…

Comprendre déjà ces 2 axes là donne une force importante, et permet de dégager du sens.
Il est important de comprendre que le « simple » fait déjà d’étudier ces cycles là modifie derrière la manière dont ils seront vécus !
Ce n’est pas quelque chose de statique, mais bien de dynamique : comme le faisait déjà remarquer Dane Rudhyar dans son enseignement, le fait d’observer les forces astrologiques modifie le stade de conscience auquel ces forces seront vécues
Et à ce titre c’est d’ailleurs un chemin sans retour, lorsque l’on a initié ce processus il s’enchaine automatiquement dans une « chronologie logique », tout comme on a jamais vu un papillon qui redevenait une chenille…

Cette phase d’opposition d’Uranus à sa position natale est donc vraiment un cycle générique de fond important, profond, et en orbe d’influence, il est fréquent de le sentir monter vers 40 ans, et il peut même durer jusque vers 46 ans.

Forcément si vous avez des dominantes uraniennes fortes en natal, ce type de transit aura une résonance encore plus importante, vous y serez très sensible, et selon que ces dominantes natales soient harmoniques ou tendues, le schéma activé ne sera pas le même.

Si vous avez des dominantes de Terre ou dans les signes Fixes, vous risquez de ne pas être à l’aise du tout ! car cela venant mettre un coup de pied dans la fourmilière, et forcément en activant aussi plus directement des schémas de dualités « sécurité / Liberté » ou « matière / esprit« …
Et là ce transit uranien peut laisser justement peu de place à la « stabilité », vous risquez donc plus facilement de « subir les changements » par la force, et du fait de ne pas avoir pu les accompagner consciemment en amont auparavant, cela pourra forcer une prise de risques qui sera plus extrême.

Bref, ce cycle générique uranien nous demande globalement à tous des parts d’objectivité pour en tous les cas « opérer les recentrages sociaux nécessaires ».
La question fondamentale qui se fait jour est donc :
Que voulons nous porter à partir de maintenant et jusqu’à la culmination de nos forces de vie dans cette incarnation ?

N’hésitez pas à laisser votre témoignage du vécu de ce cycle ! 🙂

Pensez à vous abonner à la newsletter astro pour être tenus informés des dernières publications ! Ainsi que la Lettre PREMIUM si vous souhaitez recevoir les informations en avant première...
A lire pour approfondir vos connaissances astrologiques : Par où commencer pour apprendre l'astrologie et Etudier Dane Rudhyar
Pensez aussi au Forum d'astrologie et à toute la communauté astrologique qui le compose, si vous souhaitez approfondir votre témoignage et échanger avec des membres, astrologues passionnés et amateurs...
Fil d'ariane :Consultations >> Sommaire du site

Comprendre son Thème natal

Soleil en MaisonsLune en Signes >> Lune en MaisonsMercure en Signes >> Mercure en MaisonsVénus en Signes >> Vénus en MaisonsMars en Signes >> Mars en MaisonsJupiter en Signes >> Jupiter en MaisonsSaturne en Signes et en MaisonsUranus en Signes et en MaisonsNeptune en Signes et en MaisonsPluton en Signes et en MaisonsLune Noire en Signes et en MaisonsNoeuds lunaires en Signes et en MaisonsL'astéroïde Chiron en Signes et en Maisons

Comprendre ses Transits

Soleil en Signes en transit >> Soleil en transit en maisonsLune en transit en Signes et MaisonsMercure en transit en Signes et MaisonsVénus en transit en Signes et MaisonsMars en transit en Signes et MaisonsJupiter en transit en Signes et Maisons
Vous aimerez aussi les articles astro suivants :

13 réflexions sur “L’opposition d’Uranus à sa position natale vers 42-44 ans : la crise de milieu de vie !”

  1. Bonjour , il paraîtrais que « louper » sa crise de la quarantaine à savoir ne pas aller dans le sens de ce qui est demandé , aurait pour conséquence que la vie après n’offrirai plus d’opportunités . Lors de ce passage j’ai divorcé , je me suis lancé dans l’immobilier mais aux premières difficultés j’ai abandonné et je me suis retrouvé avec de graves problèmes financiers ( au natal j’ai une opposition saturne en 8 taureau / vénus scorpion en 2 elle même conjointe à Jupiter ) . J’ai aussi fait une rencontre qui m’a pas mal démolie car l’opposition d’Uranus a été suivie par un carré à la lune natale. En bref quelques années plus tard , j’ai l’impression d’avoir loupé le coche . J’ai réglé mes problèmes , j’ai retrouvé une vie stable mais mes projets n’aboutissent à rien . Je suis seule depuis 5 ans maintenant. Bon je fais avec , mais ayant au natal une conjonction soleil / uranus en maison 1 je me sens frustrée de pas me réaliser vraiment dans quelque chose ..
    merci

    1. Christophe GUILLAUME

      Bonjour,
      Ah oui cette conjonction Soleil / Uranus de maison 1 est forcément très exigeante ! et elle a participé de la puissance de cette phase du transit d’opposition… La réalisation fondamentale passe par l’expression de la totalité du thème natal, exprimé aux rythmes de l’univers, j’en parle mieux dans mon ebook notamment, je vous en conseille la lecture.

  2. Bonjour,
    Je ne sais pas si c’est déjà actif (38 ans, c’est un peu tôt peut-être?), mais ça fait tellement longtemps que je « défriche » ma vie (une dizaine d’année peut-être?), que j’ai du mal à imaginer comment ça pourrait être « pire ». J’y serai bientôt, à moins que ça n’ait déjà commencé. ça promet en tous cas. Saturne à 27 ans (un peu d’avance pour préparer les 29 ans?) m’a clairement montré que ma façon de vivre ne convenait pas et qu’il était urgent que je change. Ok pour ce qui ne va pas, mais par quoi remplacer? Ensuite j’ai exploré d’autres voies. Maintenant peut-être que j’en suis à l’élagage de tout ce que j’ai testé et qui ne convient pas, pour ne garder que le « meilleur », ce qui doit être gardé. J’ai effectivement la sensation d’un bilan de « mi-parcours ». Uranus, Saturne, les deux, autre? Si je ne me trompe pas les noeuds lunaires ont fait la moitié d’un cycle aussi, ça doit jouer. En espérant aller vers plus d’authenticité, ce qui semble la leçon pour l’instant.

    1. Christophe GUILLAUME

      Bonjour,
      En orbe c’est un peu tôt, mais vous pouvez en ressentir progressivement la constitution, pressentir l’oeuvre de ces forces… Ce n’est pas forcément « pour le pire », mais aussi pour le meilleur 🙂
      Les noeuds lunaires ont des cycles de 18 ans environ, donc à 38 ans vous dépassez à peine votre second retour…

  3. Bonjour! Je suis Taureau ascendant Gémeaux, j’ai 43 ans, et Uranus en pleine poire en ce moment, autant vous dire que votre article me parle!?
    Ça secoue, et beaucoup! Remises en questions, rupture sentimentale de mon fait (sentiment de devoir me retrouver seule), changement de boulot, questionnement sur le futur, envie de prendre des risques, ce qui ne me ressemble pas. Bref, je confirme, belle crise de la 40aine?

    Nb: votre site est une mine d’informations que je commence à réellement découvrir. Un grand merci pour ce travail titanesque! ??

    1. Christophe GUILLAUME

      Bonjour,
      A oui vous êtes en plein dedans ! 🙂
      Courage à vous alors dans la tempête uranienne, il faut surveiller la vague uranienne que j’évoque beaucoup dans mes actualités astrologiques…
      Merci pour votre témoignage en tous les cas, une heureuse année 2021 pour vous et vos proches.

  4. Bonjour Christophe,
    J espère aussi, je suis en train d analyser mon thème karmique établi par vos soins…tout y est comme si vous avez visionné le film de mon vécu. Certes c’est un peu rude à comprendre et à digérer mais j y arriverais…vos explications sont clairs. Merci

  5. Bonsoir Christophe,
    Pour moi le carré fût violent à mes 23ans, décès de grand père/ 2 mois après maman, déménagement expatriation, mariage, problème de repère, solitude… que des problèmes qui n empêche m ont fait grandir et l opposition (veuvage) resolitude, coup de foudre, mariage 40/42 ans, déménagement, adaptation à la nouvelle famille très compliquée,disons que j’ai le chic d attirer ce qu il ne faut pas…finalement j’ai renversé la table en 2017 lors du carré de saturne à mon mercure , merci uranus ?

    1. Christophe GUILLAUME

      Bonjour Saje,
      Merci pour votre témoignage 🙂 J’espère qu’à partir de maintenant vous aurez plus de quiétude des planètes…

  6. Bonjour,
    rupture, révolution, sentiment d’émancipation, de liberté… oui, moi je l’ai vécu de cette façon et de plein fouet avec ma dominante Terre.
    Ça a été un vrai cataclysme qui m’est tombé dessus sans crier garde, (mais que je savais nécessaire inconsciemment)
    Je me laissais vivre avec l’envie d’autres choses mais complètement incapable de lever le petit doigt pour agir….. Mais là, quand Uranus passe c’est vrai que ça déménage! 🙂
    Ma vie telle qu’elle était a pris fin. Un vrai deuil quelque part! Faut accuser le coup. Alors on se retrouve seul face à soi-même, les mains dans les poches, sans rien comprendre à ce qui vient de se passer! 🙂
    Après c’est un vrai parcours de combattant. Mais très salutaire!
    Cela a duré 1 année pleine entre le cataclysme et la nouvelle terre, j’ai envie de dire… Et ça a été archi-rude! Nouveau métier, nouvel emploi, nouveau logement, nouveau quotidien. Nouveau compagnon? non. Mais une nouveau regard sur les hommes justement! Car pour ce qui est du démon de midi, et bien la légende dit vrai! 🙂 Quand on change, on change vraiment tout! Et quelle belle liberté que le célibat après…. 🙂 C’est vrai, on devient toujours disponible à tout…. 🙂 Moi j’ai presque envie de dire: Merci Uranus! mais c’est vrai qu’en version ‘pas subi’ ça doit être encore mieux alors!

  7. Avec un Uranus « plutonisé » à la fin de la 9, collée sur la 10 au natal, les dégâts dans les maisons 3-4 ont été majeurs. Mais c’était génial pour la sensation de se sentir vivant et les accomplissements atomiiiques!!!

    L’opposition a été plus heu délirante que le carré 21-24 ans, et de loin, avec un crash de fin de cycle spec-ta-cu-laire ouf.

    Je ramasse encore les morceaux. C’est beaucoup « d’électricité » à canaliser houla. J’aurais bien aimé avoir un suivi psychologique ou du mentorat pendant cette période vu que je ne me connaissais pas si bien côté pulsions destructrices.

    1. Christophe GUILLAUME

      Oui ouhlala tu décris mécanismes explosifs……
      Le carré décroissant peut être plus « intégrateur » derrière…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Astrologue