passion-astrologue karma et astrologie

Karma et astrologie

Comprendre le karma en astrologie

Entendons nous d’abord sur la notion de karma, Wikipédia donne cette définition générale :
« Le karma désigne communément le cycle des causes et des conséquences liées à l’existence des êtres sensibles. Il est la somme de ce qu’un individu a fait, est en train de faire ou fera. »
Je ne rentrerai pas plus avant dans le volet « définition encyclopédique du karma », je laisse le lecteur peu familier avec ce concept présent dans plusieurs philosophies et religions faire ses propres recherches…

Voir : Karma sur Wikipédia

Le karma est donc un enchainement de causes et d’effets (action / réaction) qui est créé tant par les actes que par les paroles mais qui trouve surtout ses racines dans le mental… La racine première de toute cause est la pensée.
Ce sont nos interactions dans les relations humaines qui nous révèlent à nous même et nous permettent la bonne compréhension du karma dans un premier temps, avant de penser à s’en libérer.

L’astrologie est au fond par essence karmique et réincarnationniste. Analyser un Thème natal revient en quelque sorte à avoir sous les yeux un « état du karma ».
Tout le monde ne peut pas forcément intégrer cet aspect des choses, à cause notamment de blocages culturels ou sociaux, mais on se doit pour autant de respecter le chemin de chacun.

Comment vivre son karma ?

Il faut vivre pleinement le karma de son thème de naissance, plutôt que d’y chercher des justifications à nos problèmes psychologiques ou aux événements extérieurs que nous semblons subir et que l’on estime imputables karmiquement.

Si vous basculez trop dans l’astrologie, en attendant désespérément un transit dit « favorable » ou à l’inverse en redoutant un transit dit « difficile », que faites vous de votre Horoscope présent ?
Croyez vous vraiment que vous pouvez vous soustraire ainsi à votre karma ?

Tout karma arrivé à maturité est obligé de produire ses conséquences (bonnes et mauvaises), tous les événements et circonstances dépendent de lui, cependant son poids, son impact, dépendent du degré d’évolution de l’être concerné.
Ce qui peut paraitre une « montagne » pour une personne encore prisonnière des illusions, sera relativisé par le Sage, et complètement ignoré par un homme libéré du karma

Votre karma est actif en permanence dans l’instant présent, nous avons le devoir d’utiliser le potentiel de notre Thème natal à chaque instant pour nous réaliser.
Si nous ne l’utilisons pas sciemment dans le sens de la libération du karma, les événements extérieurs se chargeront de nous pousser dans nos retranchements dans ce sens.
Nous avons les facultés de libre arbitre et d’intelligence pour prendre les devants, l’astrologie est un outil, un langage, qui nous aide à cette prise de conscience, loin d’être un banal « alibi déterministe », réfléchissons.

Retour à ici et maintenant

Une des clés des grands maitres spirituels de toutes époques et de toutes cultures a été d’enseigner que seul le présent existe, le karma grandit ou s’éteint seulement par les « actions » du présent.
Concernant le terme « actions », nous avons vu plus haut que la pensée est la racine de toutes actions. Il faut donc constamment pratiquer la « juste pensée ».

L’individu doit d’abord acquérir la pleine et juste compréhension du présent, c’est par la réflexion, le retour permanent dans l’ici et maintenant, qu’il comprendra que « ici » est partout et « maintenant » est éternel.
A ce point, on touche l’Absolu, l’unité primordiale qu’il y a entre l’observateur, la chose observée et le Créateur.

Tant que l’individu n’intègre pas en partie cette « perfection » du moment présent et ne prend pas l’initiative de l’utiliser à bon escient, il fuit « ailleurs », au risque que ce qui est en germes dans son thème de naissance, ses tâches innées héréditaires et ses potentiels latents, ne finissent par s’imposer à lui, et à ce moment là, on ne peut le plus souvent plus qu’être simple spectateur…

Il faut s’ancrer dans le présent, seul le quotidien de chaque jour est réel, important, pertinent; les rêves passés ou fantasmes futurs n’ont pas de réalité concrète, et sont souvent contre productifs car ils nous en éloignent.

Aucun karma quel qu’il soit (négatif ou même positif d’ailleurs) ne peut être facilement dépassé et transcendé, il faut invariablement du temps pour cela.

Lorsque l’on posait la question au bouddha sur le nirvana et la transcendance métaphysique : « Qu’est ce donc que « Cela » ? »
Il répondait simplement : « Abandonnez votre attachement à vos désirs et vous deviendrez « Cela » qui est simple et au delà de toute condition. »

Et nous ne sommes pas tous égaux dans ce travail, le karma à traiter n’est pas le même, nous vivons chacun différemment nos attachements… à titre d’exemples, et en restant dans la généralité, les signes fixes auront du mal à se détacher de leurs acquis, tandis que les signes mutables arrivent facilement à faire volte-face ! Quant aux signes cardinaux, ils arriveront facilement à initier les actions nécessaires à leur évolution, mais au risque de rajouter du karma supplémentaire par leur passion… On pourrait faire ce même genre d’analyse succinctes avec les Eléments Astrologiques.

Utiliser l’astrologie sous l’angle du karma

Dans cette quête de réduction d’empreinte karmique, nous pouvons déjà commencer par analyser la Lune Noire, les Noeuds lunaires et les Interceptions et maisons liées, mais quoi qu’il en soit il faudra utiliser les Planètes qui sont à notre disposition ! notamment :

  • L’expression du Soleil à travers son signe et sa pleine réalisation, tout comme celle de la Lune véhiculant notre mémoire héréditaire, sont corrélées à l’axe des Noeuds lunaires qui nous guide et nous donne une direction.
  • Nous avons vu l’importance capitale de la « pensée racine » dans la production de tout karma, Mercure gère la fonction étendue du mental en tant qu’auxiliaire du Soleil.
  • Vénus définira en partie nos attachements en régulant notre notion de valeur et en harmonisant les relations humaines si formatrices pour notre Etre et dans notre réflexion.
  • La planète Mars joue un rôle important dans l’affirmation de soi, dans l’initiative de l’action (maitre du Bélier, Maison 1) et dans son aboutissement (second maitre du Scorpion, Maison 8), Mars structure donc l’identité consciente et inconsciente du natif, la planète rythme souvent une part de la création et de la limitation karmique.
  • Jupiter, planète de l’excès, est à double tranchant : elle peut nous plonger dans l’attachement au matérialisme le plus bas comme elle peut nous ouvrir les portes des questionnements métaphysiques qui nous conduiront à la mystique.
  • Saturne est peut être la planète qui symbolise le mieux la notion du karma dans son aspect contraignant.
    Elle nous relie à nos actes passés, nous oblige à assumer nos responsabilités et nos contraintes du présent au mieux de notre Etre, mais elle nous donne la structuration, la stabilité, la lenteur et la persévérance d’en venir à bout et de finalement les surmonter.
    C’est de ce périple que nait le sens de notre vie, sa signification; Saturne nous apporte en réalité la liberté de devenir nous même, de réaliser nos buts, et donc nous mène à l’accomplissement de notre Soleil.
    Si on fuit devant ces impératifs, qu’on se dérobe aux responsabilités, alors seulement Saturne sera vécu comme un poids, une lourdeur, une lenteur, comme un père fouettard qui nous empêche de tranquillement tourner en rond
    Cette prise de conscience de la réalité apportée par Saturne est salutaire pour qui sait la nécessité de s’enraciner dans le présent du quotidien.
    Certaines personnes ont éminemment peur de tout cela.
  • Uranus pourra être l’étincelle nécessaire à la prise de conscience en produisant un questionnement permanent : Suis je en conformité avec mes plus hautes aspirations ? Quelle est la valeur de ce que je réalise en ce moment ? Que puis-je changer dans ma vie pour y être plus conforme ? Comment me réformer en profondeur ?
    Et la planète peut sans problème donner l’impulsion nécessaire à de nouveaux départs, elle a l’énergie pour cela.
  • Neptune, la planète de la dissolution, intervient plus à un stade avancé, après prise de conscience, elle guide sur le chemin de l’oubli de soi, jusqu’à la désincarnation (Poissons, Maison 12).
  • Pluton agira un peu comme Mars, mais en « sens inverse » si on peut dire, d’abord par la destruction de l’action, mais en vue d’une transcendance et d’un « nouveau départ »… Elle puise au fond de l’Etre pour permettre l’émergence de concepts du subconscient et la réalisation de notre métamorphose dans une régénération permanente au présent.
    L’individu ne doit pas nier la nature destructive de l’existence et du monde, car c’est par cette phase de décomposition et de remise à zéro que se produit toute évolution.
    Voir Astrologie humaniste et psychologie de l’évolution.

Il faut ici prendre le temps de souligner toute la difficulté d’une interprétation astrologique basée simplement sous l’angle du karma. Car remis dans son contexte, si on accepte l’idée d’une évolution transcendante, de réincarnation, donc de vies antérieures, il nous faut analyser une masse d’informations dont malheureusement nous n’avons que peu de prise. C’est aussi -et surtout- pour cela qu’une astrologie karmique se doit impérativement de rester centrée sur « Ici et maintenant ». Voir plus plus de renseignement la consultation d’Etude Karmique.

Conclusion sur l’astrologie karmique

Un des plus grands malheurs de l’homme l’empêchant d’évoluer réside dans le fait qu’il cherche en permanence à se soustraire de l’instant présent… Alors que vous êtes en famille, vous pensez au travail; quand vous êtes au travail, vous pensez aux vacances; et lorsque vous êtes en vacances, vous vous précipitez sur la première télévision ou sur votre smartphone pour vous brancher l’esprit sur les dernières nouvelles ou répondre à vos mails… rarement, que trop rarement, vous occupez pleinement le moment présent.

Pour paraphraser un proverbe chinois sur le meilleur moment de planter un arbre :
Quel est le meilleur moment pour être vous même ? pour exprimer pleinement votre Soleil ?
C’était hier…
Bien, et quel est le second meilleur moment ?
C’est maintenant !

Quand bien même vous avez exprimé votre soleil hier, quand bien même vous l’exprimerez demain, seule la faculté d’Etre dans le présent compte, c’est un des grands enseignements du bouddha, il faut Etre maintenant, dès l’instant présent, spontanément, et sans calcul.

Cette pleine présence dans le présent (forme de pléonasme) est une des clés de la dissipation du karma.
Si vous n’investissez jamais le présent, si vous ne « plantez » pas dans votre esprit à chaque instant, vous n’occupez pas vraiment votre vie

Quelles que soient nos croyances fondamentales philosophiques, culturelles ou religieuses (voir Dieu et Astrologie et métaphysique), nous avons tous intérêt à réfléchir aux enrichissements que ces pratiques peuvent nous procurer.

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique du Karma en Astrologie, je vous conseille les livres :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *