Les commandes de consultation et la liste d'attente sont fermées, je réouvrirai d'abord à la liste d'abonnés d'ici plusieurs mois, merci de votre compréhension.


passion-astrologue-astrologie-de-points-ou-de-zones

Astrologie de « points » ou astrologie de « zones » ?

Il y a certaines questions ou problématiques, qui me sont beaucoup posées dans vos retours, et celle ci est probablement celle qui revient de loin le plus !

J’en ai déjà pas mal parlé dans plusieurs articles, mais cela parait tracasser tellement de monde, lorsque l’on débute l’astrologie, que je trouve utile de centraliser une réflexion ici, et de vous donner des pistes de réflexion expérimentale sur fondamentalement « comment percevoir un thème »

D’avance je m’excuse mais cet article va être purement « technique », donc pas forcément passionnant au niveau métaphysique ou philosophique, mais plus dans le but de faire avancer les pratiques personnelles… 🙂

On fait « le point » ?

Souvent, beaucoup de personnes se posent des questions sur différentes subtilités de leur thème natal, et surtout sur les ambiguïtés d’interprétation à donner, par exemple :

  • mon ascendant est à 29°59 de tel signe, comment dois je le considérer ?
  • telle planète est à cheval sur telle maison et telle maison, pile sur la cuspide, est elle plus de l’une ou de l’autre ?
  • j’ai la cuspide de telle maison qui tombe dans tel signe et qui englobe aussi le début de tel autre signe, qu’est ce que tout cela veut dire ?

En réalité, beaucoup de ces problèmes découlent d’une interprétation que j’appelle de « points », où c’est un petit peu comme si l’on visualisait le ciel avec « une barrière », où donc le point venait s’implanter au niveau spatial, et que, « impérativement », il ne devait et ne pouvait avoir une influence plus large au delà de cette concentration à un endroit précis…

Cela est source de beaucoup d’incompréhensions et de focalisation, alors que dans le ciel les choses sont à la fois beaucoup plus simples, beaucoup plus vastes, et beaucoup plus Absolues……

Déjà il est bon de rappeler plusieurs choses, à commencer en premier lieu par vraiment réellement bien comprendre ce qu’est une Domification !

Une domification est schématiquement une division spatiale du globe terrestre, basée sur des calculs valorisant soit l’aspect temporel, soit la logique géométrique, dans tous les cas il s’agit simplement d’une « convention », d’une abstraction, basée sur telle ou telle logique ou opérations mathématiques…

Dans tous les cas, évidemment, une cuspide de maison n’est matérialisée physiquement nulle par dans le ciel, comme peuvent l’être les planètes ! mais je reviendrai sur ce point.

Pour ma part donc, j’utilise et préconise d’utiliser, une réflexion se basant sur le croisement de 2 domifications, une temporelle et une géométrique, je retiens personnellement dans ma pratique Placidus (si la latitude de naissance le permet) et les maisons égales, je les croise et réfléchis à la meilleure synthèse, la meilleure interprétation, à donner à chaque implantation planétaire…

Le principe est simple : il suffit de retenir la cuspide en maisons égales et la cuspide en domification temporelle (ici Placidus), de considérer toute cette zone comme la « cuspide avec orbe » (on pourrait dire en pondérant que le centre de cette zone forme la cuspide, et qu’elle a un Orbe).

Il est important en cela de savoir prendre du recul, et d’analyser au global :

  • quel hémisphère et quelle quarte sont concernées ?
  • est ce que l’implantation est angulaire ou non ? (proche d’un angle, Ascendant, Descendant, FC / MC, nadir / zénith)
  • est ce qu’il y a d’autres récurrences dans le ciel qui peuvent faire pencher vers une interprétation particulière ? en soulignant par exemple une symbolique, une énergie élémentale, un signe du zodiaque, une planète, une maison, etc…

Il faut rechercher les aspects « clivant » en rapport au « point » que l’on analyse (et il y en a toujours), plutôt que de rester dans une logique de se dire « cela ne veut rien dire, je ne comprends rien » ou encore « cette configuration est handicapante », et d’abandonner toute réflexion derrière… 🙂

Ainsi, par exemple, pour un ascendant en fin de signe, on dit que le signe « est mort », et que logiquement la maison 1 est très largement occupée par le signe suivant, qui est donc lui avec un réservoir plein de vie et va marquer la personnalité : voir le Complexe de l’Ascendant, qui détaille plus profondément ce que l’on peut comprendre à rattacher à ce terme.

Idem pour une planète qui serait en position litigieuse « entre deux », il faut réfléchir selon son sens d’avancement dans le zodiaque, elle va franchir une porte, quitter sa pièce actuelle et entrer symboliquement dans une nouvelle pièce, cela lui donne un sens, une dynamique, même une certaine polarisation si l’on peut dire : ce sont des choses qui doivent être analysées et interprétées ! surtout dans une logique d’astrologie humaniste…

Les orbes : comprendre l’étendue d’une influence

L’autre mécanisme à vraiment bien comprendre est celui des Orbes ! Le pourquoi du comment on a réfléchi à ce principe là, et pourquoi on l’applique…

Il y a plusieurs causes à cela, des plus métaphysiques que j’explique sur leur article dédié, aux plus logiques et techniques que je vais plus détailler ici !

A la différence des cuspides de maisons et de la domification qui reposent sur des conventions arbitraires et peuvent changer selon différents calculs, les planètes prennent le contre-pied car elles ont une seule et unique réalité physique bien concrète, objective, mesurable, quantifiable, une position spatiale sur laquelle on ne peut tricher.

Chaque fois que cela est possible, chaque fois qu’il y aurait litige entre une position de cuspide ou une position de planète, en termes d’interprétation, c’est toujours l’interprétation de la position planétaire qui doit prédominer.

Le principe d’orbe vient justement du constat qu’une planète n’est pas un point !
Comment déterminer réellement le « contour » d’une planète ?
Et bien ce n’est pas quelque chose de simple ! et si vous posez cette question à un astrophysicien, préparez vous à vous arracher probablement les cheveux selon sa réponse… 🙂

Selon que l’on considère « sa matière », l’étendue de son atmosphère, son influence gravitationnelle, sa courbure spatio-temporelle (sa déformation environnante de l’espace temps), son champ magnétique, on obtiendra pas un seul et unique contour applicable uniformément partout… Et l’astrologie traduit justement cela en appliquant ses orbes !

Concrètement, lorsque l’on dit « 5° d’orbe », c’est un peu comme si la planète avait un « contour » qui s’étale à partir de sa position spatiale centrale réelle (du noyau de la planète), de 5° en arrière, à 5° en avant sur le zodiaque, et qu’elle formait cette sorte de « grosse boule », qui se traduit sur une carte de natal en terme d’une « zone » totale de la carte de 10° environ, on pourrait dire ainsi « tout cela est le Soleil, la Lune, Mercure, Vénus, Mars, etc ».

Ce qui compte ici fondamentalement ce n’est pas de dire « mon Neptune est juste à 20° des Poissons », ce qui compte c’est de comprendre toute la globalité qui indique une « zone neptunienne », toute une zone d’influence où cette fonction planétaire sera active.

Et là encore les choses ne sont jamais monolithiques, il n’y a pas de « barrière » dans l’espace où une planète passerait lorsqu’elle changerait de signe, et où elle serait alors « tout Bélier, tout Taureau, etc », cela est impossible ! et du reste même le zodiaque n’est qu’une convention là encore, il suffit de voir les débats sans fin entre les astrologues sidéralistes et tropicaux, on retombe encore sur d’autres considérations, et je vous invite à lire mon articles sur les Zodiaques pour mieux comprendre cela…

A noter, si l’on ajoute en plus les points fictifs que sont les facteurs karmiques Lune Noire et noeuds lunaires, qui eux aussi reposent sur plusieurs modes différents de calcul, on comprend là encore plus pourquoi je dis régulièrement qu’il faut bien parler de « zone lune noire » ou de « zones des noeuds lunaires » : il est hors de question de pouvoir figer ces facteurs en un seul point !
Et même si rien n’interdit d’interpréter ces points séparément comme l’ont fort bien fait certains astrologues (décrivant par exemple de manière très intéressante les positions vraie, moyenne, corrigée, etc), il est important aussi de « savoir simplifier son approche », surtout lorsque l’on débute…

Entrez dans la zone !

Lorsque l’on interprète un thème natal, il est réellement très important de garder à l’esprit certaines choses :

+L’astrologie est un art interprétatif : nous ne sommes pas là dans une science mathématique où 1 + 1 font universellement 2 (enfin sauf pour Jean Claude Van Damme chez qui ça fait 11 ! mais après tout ce n’est pas faux non plus !!! 🙂 )
C’est d’ailleurs tout ce que les cartésiens et scientifiques lui reprochent, mais c’est pourtant aussi ce qui fait sa richesse

+Il n’y a aucune vérité absolue, que des vérités relatives et subjectives : que l’interprétation, le sens, que chaque astrologue veut ou peut y trouver et interpréter en fonction de ses propres connaissances et limitations personnelles.

+Ce qui compte fondamentalement est de comprendre le sens global du thème ! Pas de se figer sur « tel point », le thème raconte une histoire globale !
C’est un peu comme si par exemple, vous regardiez un film, et admettons comme si vous ne voyez qu’un seul acteur, et que toutes les autres scènes avec les autres acteurs, vous ne les voyez pas : vous n’allez rien comprendre au film !
C’est l’ensemble qui fait la force et la cohérence, et toute focalisation sur un seul élément ne doit se faire qu’à des fins d’analyse momentanée, non au détriment du reste, et en prenant bien le temps de réintégrer cet élément « au tout » à la fin pour nuancer les choses !

+La conséquence de cela est la pluralité d’informations à gérer : vous n’êtes pas, loin de là, que votre signe solaire et votre Ascendant !
Vous avez une Lune, une Vénus, un Mars, des forces sexuées, sociales, transpersonnelles, et tout ce petit monde communiquent ensemble ! des fois amicalement, des fois en s’affrontant, tout cela est capital à analyser…
Et clairement, si vous avez par exemple un carré franc Lune / Vénus, cet aspect en lui même sera infiniment plus parlant et important à analyser, que le fait de savoir si la planète vénus sur la cuspide exacte de la Maison 11 appartient à cette maison ou à la Maison 10, etc.

+Utilisez pour vos interprétations toute la palette des données qui sont à votre disposition : toutes les divisions énergétiques possibles, les énergies élémentales, les Modes (Cardinal, Fixe, Mutable), les signes, maisons, l’interception, etc, et évidemment aussi les Maitrises planétaires ! pour vraiment vous faire une idée et affiner vos vues…

+Familiarisez vous aussi avec la technique des encadrements ! l’astrologue Hadès a fait un livre rare et réellement très intéressant sur ce sujet, qui rejoint très directement cette notion de « zones » et lui donne des proportions « étendues », puisque là, même peut importe les degrés c’est le positionnement spatiale au sein de tout le zodiaque qui compte…
Lire notamment : « Le livre des Encadrements astrologiques »  de Hadès

A mettre en pratique pour affiner votre pratique et votre propre méthode

Si l’on résume donc le schéma d’apprentissage et interprétatif qui me parait le plus cohérent pour sortir de cette dualité « points / zones », il faut :

  • comprendre ce qu’est la Domification
  • appliquer une analyse croisant domification temporelle et spatiale (géométrique)
  • comprendre les logiques de fonctionnement des orbes et leurs applications
  • prendre le recul nécessaire pour analyser une carte comme « un tout », non focaliser sur seul un facteur isolé
  • apprendre à appliquer différents coefficients d’interprétation pour savoir hiérarchiser ce qui est réellement important (structurel) et ce qui relève plus de la nuance et de l’anecdotique, se familiariser au concept « de l’encadrement »

Toute cette confusion « points / zones » est peut être née ou a été accentuée depuis l’avènement de la puissance du calcul informatique, qui a permis de construire très rapidement des cartes avec une exactitude à la seconde d’arc près, focalisant ainsi l’attention sur ces « points précis du ciel »…

Mais je crois vraiment on a tout intérêt à recentrer sa vision, ou plus exactement à « l’ouvrir », pour sauter définitivement le pas d’une logique interprétative mentale de « points » (très fermée et contrainte), à une logique de « zones » peut être moins précise au niveau mathématique du terme mais beaucoup plus cohérente en interprétations astrologiques et correspondant à la réalité d’un univers vivant, en mouvement, en expansion, en « asymétrie » aussi parfois, bref de quelque chose qui dans tous les cas se refuse à vouloir entrer impérativement dans « nos petits cadres à nous étriqués »… 🙂

Pensez à vous abonner à la newsletter astro pour être tenus informés des dernières publications !
Ainsi que la Lettre PREMIUM si vous souhaitez recevoir les informations en avant première...

A lire pour approfondir vos connaissances astrologiques : Par où commencer pour apprendre l'astrologie et Etudier Dane Rudhyar



Pensez aussi au Forum d'astrologie et à toute la communauté astrologique qui le compose, si vous souhaitez approfondir votre témoignage et échanger avec des membres, astrologues passionnés et amateurs...



Fil d'ariane : Consultations >> Sommaire du site >>

Comprendre son Thème natal

Soleil en Maisons
Lune en Signes >> Lune en Maisons
Mercure en Signes >> Mercure en Maisons
Vénus en Signes >> Vénus en Maisons
Mars en Signes >> Mars en Maisons
Jupiter en Signes >> Jupiter en Maisons
Saturne en Signes et en Maisons
Uranus en Signes et en Maisons
Neptune en Signes et en Maisons
Pluton en Signes et en Maisons
Lune Noire en Signes et en Maisons
Noeuds lunaires en Signes et en Maisons

Comprendre ses Transits

Soleil en Signes en transit >> Soleil en transit en maisons
Lune en transit en Signes et Maisons
Mercure en transit en Signes et Maisons
Vénus en transit en Signes et Maisons
Mars en transit en Signes et Maisons
Jupiter en transit en Signes et Maisons
Vous aimerez aussi les articles astro suivants :

Comment comprendre ce que permet le travail astrologique comme la mission de l’astrologue ? Quelle est la nature temporelle des évolutions ?

Entrée dans l’age des transmissions, modification du rapport au temps, cette phase peut forcer un rapprochement karmique vers le noeud nord…

Vision poétique et imagée des planètes sous l’angle astrologique, l’occasion de découvrir un univers différent, autre expression de ces forces

Vous recherchez une formation pour apprendre l’astrologie ? Ces modules et cours spécifiquement étudiés vous permettront d’approfondir certains sujets…

Connaitre la technique pour poser ses voeux de nouvelle lune et exploiter au mieux les influences de chaque lunaison à leur plein potentiel évolutif personnel…

Contacter un astrologue sérieux et professionnel Abonnez vous à la lettre d'information astrologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “ Astrologie de « points » ou astrologie de « zones » ?

  1. Bonjour Christophe,
    Merci pour vos explications, merci de partager votre passion …c’est simple, comprehensible pour la débutante que je suis.
    😍😍😍

    • Bonjour Saje,
      Merci pour votre témoignage, content que mon article puisse vous être utile 🙂

  2. Bonjour Guillaume et merci pour cet article
    Dans la pratique personnelle ,je dresse et interprète un TN ..SANS La domification ..la position du soleil ,de la lune ,des planètes perso ,les aspects ,les stelliums ,les encadrements , suffisent déja a faire une interprétation plus que correct .Puis je rajoute les axes qui vont me permettre de valoriser telle ou telle planète et donc affiné le tableau . Enfin je domifie . Cette histoire d’Orbe est ridicule ,ce n’est que rajouté du contrôle à du contrôle ( je sais de quoi je parle , Saturne à l’Asc ! )Les chercheurs en Astrologie se coupent d leur ressenti ..Demander à un astrologue ou un manuel si j’ai la lune à 00° du capricorne est elle en Sagittaire ou en Capricorne ? Le ressenti émotionnel est tellement différent qu’il ne souffre aucune contestation …En plus cela rajoute du pathos , Question : Quand Pluton va t’il devenir sensible par aspect à la lune par ex ? 1°/5°/10° PERSONNE ne le sait ….Ressentir et conscientiser …

    • Bonjour Bruce,
      Oui si vous y percevez une bonne façon de faire de la sorte, pourquoi pas ! 🙂
      Les orbes ont disons, une utilité, une fonction dans l’analyse, mais il faut effectivement garder à l’esprit qu’ils sont « modulables », et conserver une vision empirique et pragmatique des choses…