passion-astrologue poser une question

Réponse #5 : encore les dominantes, le point sur des archétypes et le travail d’astrologue

Dernière série de réponses à la FAQ#1, je referai certainement une autre FAQ vu que pas mal d’entre vous me disent avoir encore pas mal de questions… ;-)

Dans un thème existe t-il qu’une seule dominante et quels critères permettent de la trouver avec certitude ?

J’en ai déjà parlé dans une autre réponse, certains astrologues déterminent un « maitre de thème » sur la base des Maitrises astrologiques souvent, il y a là différentes techniques, certains appliquent des coefficients un peu de manière mathématique sur la base par exemple de telle maison, telle planète, tel point…
Je ne suis pas très fan de ce genre de technique mathématique qui vient en quelque sorte remplacer l’intuitif, bien que la notion de « maitre de thème » reste, parfois, très valable.
Ce qui me déplait dans cette notion en réalité, c’est souvent sa part très réductrice, où l’on tente de « faire rentrer dans des cases » des forces planétaires qui sont beaucoup plus complexes, subtiles, protéiformes.
Souvent d’ailleurs effectivement, il y a plusieurs dominantes, et qui ne sont pas simples à hiérarchiser ! Peut être qu’une des 2 va dominer de 0 à 20 ans, la seconde prendra le relais jusqu’à 30, puis on repassera à son tour à la première pour 5 ans, et ainsi de suite… Mieux vaut voir les choses de manière globale, générale, comme un tout.
La détermination d’une dominante est quelque chose de très complexe, qui dépend beaucoup de la sensibilité et des compétences de l’astrologue. Je prépare des cours qui détailleront mieux ces points, car ici en quelques lignes, c’est très compliqué de répondre simplement… Je vous conseillerai déjà dans un tout premier temps, de pratiquer une bonne analyse élémentale du thème, on apprend beaucoup de chose rien qu’avec ce travail simple !

 

Est-ce que l’astrologie peut définir notre apparence ? On entend souvent dire que c’est l’ascendant qui définit notre apparence.

L’astrologue André Barbault, respect à lui, a beaucoup écrit sur ces points en reprenant les bases de l’astrologie traditionnelle, et c’est extrêmement intéressant ! avec les notions de tempérament, la théorie des humeurs (sanguin, bilieux, nerveux, lymphatique), des notions qui correspondent d’ailleurs aux éléments astrologiques aussi, et qui seront reprises encore dans la psychologie jungienne…
Il est logique, si on suit la théorie des formes, des analogies, des synchronicités, qui gouvernent l’astrologie, que les planètes qui nous constituent, qui forment les germes de notre personnalité, se traduisent aussi sur notre physique…
Ici on parle plus « d’archétypes », c’est à dire en gros de stéréotypes si vous préférez.
Ainsi une personne qui sera marquée par Jupiter aura de la bonhomie, un visage plutôt rond, des yeux larges et bienveillant, et à l’opposé une personne qui sera marquée par Saturne aura plus tendance à être angulaire, mince, au visage plus fermé, taciturne.
Voir ces dessins ci dessous, extraits des oeuvres de Monsieur Barbault justement (dont je vous conseille la lecture dans ma Bibliothèque astrologique).

astrologie-et-morphologie

Il y a des choses très vraies et intéressantes dans ce genre d’approche, même si rien de « scientifique ».
A titre personnel, j’arrive souvent à déceler les influences planétaires chez les personnes, de par leur physique et surtout leur comportement, et je me trompe rarement… Même dans les dessins d’une consultante, il n’y a pas très longtemps, ses influences saturniennes ressortaient énormément même sans la connaitre, nul besoin de voir son thème pour le sentir ! ;-) il suffit juste de connaitre et de comprendre à quoi correspondent les énergies archétypiques…
Un signe en lui même ne fait que traduire l’archétype qu’il représente, il joue en quelque sorte une partition de son élément (feu, terre, air, eau), et l’ascendant est dans cette même logique.
Certes on attribue à l’Ascendant beaucoup de la « personnalité sociale », cependant il faut prendre beaucoup de pincettes, car on ne peut en tirer des généralités sur l’apparence ! Je connais beaucoup de personnes qui ne se reconnaissent pas du tout dans leur ascendant, et pour cause leurs thèmes indiquent parfois des dominantes à rebours complet de l’ascendant ! Imaginez par exemple, vous avez un ascendant Sagittaire, mais Jupiter est faible, en débilité, pris dans des quadratures, vous avez une Lune Noire conjointe noeud nord en Maison 9 Vierge, et à coté vous avez un Soleil et Stellium Capricorne conjoint Saturne en Maison 1, un amas en 10… Quel signe va dominer ce thème et cette apparence ? Je suis près à parier que c’est bien saturne ! jupiter est un axe de développement ici, il y a des germes présents, l’ascendant pourra aider à les développer, mais s’agissant de la traduction des énergies planétaires « dans la forme », ce sont bien les énergies saturniennes qui en imposeront le maximum tant sur la personnalité que sur le physique… Après, cela ne veut pas dire que par exemple, si il y a un Mars Gémeaux, certains traits aériens ne seront pas aussi présents ! Mais vous voyez, ce sont des choses complexes, l’astrologie est complexe, elle ne se prête pas à la réduction des médias d’aujourd’hui, elle demande toujours des approfondissements…

 

La Balance est-elle sensible et douée pour les longues relations ? Existe-t-il une différence entre l’homme et la femme balance sur ces deux points ?

Il faut tout d’abord bien comprendre que lorsque l’on parle d’un signe, ici solaire, on évoque un archétype, c’est à dire vraiment une figure stéréotypée, généraliste, avec un comportement, un caractère « type », MAIS que réellement énormément de choses viendront nuancer dans le thème… Aussi dans l’absolu, vous trouverez certainement autant de balances douées pour des longues relations que de bBalances incapables de construire quelque chose !
Il faut bien comprendre l’archétype de la balance, c’est le signe du zodiaque qui ouvre sur l’hémisphère du collectif, il représente en quelque sorte la première confrontation à « l’autre ».
Ici cet « autre » ne s’entend pas au sens global de la société en général, mais au sens vraiment de « l’alter ego » d’une relation duelle, du dialogue avec 1 personne qui constitue en quelque sorte le miroir de ce que nous sommes.
Aussi cette relation en miroir est valable avec n’importe quelle personne prise individuellement, et la Balance aura énormément besoin de ce type de relation au niveau archétypique dans sa sociabilité.
Souvent, c’est le partenaire affectif qui incarne le mieux, le plus parfaitement et profondément, ce miroir, c’est pour cela qu’on lui attribue un lien aigu à celui-ci… Mais cela ne préjuge pas de la durée de la relation, c’est surtout l’importance du lien affectif à l’autre qui permet d’approfondir sa propre personne !
Beaucoup de choses viendront nuancer ces éléments et donner des indices sur la « qualité » des relations qu’elle aura. Tout d’abord il faut bien regarder Vénus, le maitre de ce signe, et il est évident que plus celle-ci sera en tension, plus la mission archétypique de la Balance risquera d’être compliquée ou du moins de devoir s’exprimer de manière « nuancée ». Ensuite la Maison 7 intervient directement, c’est la maison analogique de ce signe et là aussi, selon qu’elle accueille par exemple un Jupiter harmonique, ou bien une combinaison karmique chargée du type Saturne, Pluton, Lune noire, Mars, Chiron, en tension, on n’obtiendra clairement pas la même chose !
La différence entre hommes et femmes balances tient dans le fait surtout que la Maitrise du signe est attribuée à une planète d’Anima ! Cela rapproche forcément des qualités féminines en termes de réceptivité, de sensibilité, voire de « passivité » (bien que la balance reste un signe « positif » dynamique, dans la croix cardinale en plus)… Donc on peut supposer que la femme a une expression naturelle plus spontanée de cet archétype, bien que là encore beaucoup de choses viennent nuancer ces points, je rappelle que je parle là vraiment de généralités.
On retrouve par exemple l’inverse dans le Bélier avec Mars planète d’Animus

 

Dites vous toujours la vérité à vos consultants ? Par exemple, si vous voyez la mort de quelqu’un, ou un accident grave, un deuil, est ce que vous lui dites au risque de l’affoler et de le rendre malade ?

La mort n’est qu’un point extrême matérialisant la fin de la vie, mais ce qui compte c’est la vie ! ;-) L’astrologie décrit avant tout la vie, la psychologie, les moyens et potentialités d’évolution, c’est là son intérêt fondamental…
Certes, lorsque l’on pratique l’astrologie, surtout l’astrologie médicale d’ailleurs, on s’aperçoit déjà rien qu’en Thème natal qu’il y a des « faiblesses » au niveau santé dans tous les thèmes, donc on peut en déduire certaines choses sur les probabilités de maladies notamment… Cela n’est pas ma spécialité, déjà aussi en premier lieu car je n’ai aucune compétence médicale à coté !
Après en Transits, il arrive que l’on puisse repérer des périodes particulièrement tendues sur différents facteurs, et c’est aussi le rôle de l’astrologue et de l’astrologie de mettre en garde par exemple sur un risque accidentogène ou sur la probabilité de survenus de certains problèmes médicaux, cela peut aider réellement les personnes !
Sous certains ciels, mieux vaut éviter certaines choses… Cela ne veut pas dire que l’on sera exempt complètement de tout problème, ni qu’il faut basculer dans la superstition, mais par exemple si je dois avoir un accident, je préfère l’avoir en prenant ma trottinette pour aller dans la rue d’à coté, plutôt qu’en prenant un petit avion pour survoler la forêt amazonienne ! Vous avez compris l’idée… ;-)
Ensuite il y a des manières de dire les choses ! le rôle de l’astrologue n’est clairement pas d’entretenir la peur et la superstition chez ses consultants ! La peur est déjà très naturellement énormément présentes chez certaines personnes très anxieuses, qui sont terrorisées rien qu’à l’idée d’évoquer Pluton ou Saturne en tension n’importe où, pas besoin d’attiser encore les choses, il faut au contraire faire tout un travail pour expliquer, détailler, rassurer…
Vous savez, lorsque l’on s’intéresse à l’astrologie, qu’on la pratique, il est je crois important d’intégrer aussi des notions de fatalité et de foi… S’en remettre à ce qui est plus grand que soi, mettre les choses dans cette perspective, reconnaitre que notre prise sur le monde est bien faible…
Puis reconnaitre aussi plus fondamentalement que ce qui est réellement important dans une existence, ce n’est pas tellement la naissance et la mort, mais ce que l’on fait durant l’intervalle ! Mieux vaut définitivement vivre 50 ans mais en ayant bien évolué, en ayant donné le maximum de ses possibilités et appris énormément de choses… Plutôt que de vivre 100 ans d’une vie stérile où l’on quitte la planète Terre sans avoir rien compris de ce que l’on a vécu…

 

Le gémeaux a-t-il un fort caractère ? Existent-il des signes qui en ont un où cela n’est pas définie par le signe solaire ?

Sur la notion de force de caractère je vous renvoie aux réponses précédentes où une question similaire a été posé, elle s’applique aussi aux Gémeaux ! ;-)
Les gémeaux ont surtout une force très « aérienne », en termes de sociabilité, de curiosité, mais le revers de la médaille c’est aussi fréquemment un manque de constance, de persévérance, surtout si la Terre manque dans le thème…
Cet archétype tourne autour de 3 notions fondamentales pour lui : apprendre, échanger/communiquer, et transmettre aux autres. Toute la force de ce signe découle de ces différents points…

 

Mercure est à la fois le maître des Gémeaux et celui de la Vierge. Or ces 2 signes l’un de terre l’autre d’air ne s’expriment pas de la même façon. Comment peut on analyser mercure dans un thème lorsque le Soleil est vierge et l’ascendant gémeaux ? la question est la même pour les autres planètes qui se retrouvent à la fois maitre du signe solaire et de l’ascendant dans le thème.

Oui effectivement on parle alors d’une maitrise diurne et nocturne. Mercure est une planète neutre par nature, qui s’exprime en se colorant au gré de son environnement, je vous renvoie sur l’article en lien de la planète pour plus de détails.
Dans l’exemple que vous citez, c’est une influence mercurienne globale, il faut voir le reste du thème surtout pour voir si ça penche plus du coté « air » ou du coté « terre » justement, car ce sont bien des influences antagonistes, et souvent la terre imprime vraiment un poids quoi qu’il en soit, qui modifie l’air irrémédiablement.
Si par exemple vous avez un Saturne conjoint à l’ascendant gémeaux, la question de comment vous exprimerez vos énergies mercuriennes ne se pose pas…
S’agissant par contre de l’analyse spécifique de mercure, en astrologie humaniste je vous renvoie à l’analyse de son cycle de rétrogradation au moment de la naissance avec les notions de mercure Prométhée et mercure Épiméthée (déjà pour des analyses avancées, voir les livres de Rudhyar notamment, je ne peux pas détailler précisément ces points ici, voir mon article sur la Rétrogradation cependant pour mieux comprendre ce phénomène).
S’agissant des autres planètes pour les autres signes, c’est une même logique, avec cependant les nuances des maitrises traditionnelles et nouvelles qui viennent se rajouter (avec les nouvelles planètes transpersonnelles Uranus, Neptune et Pluton).

 

Par exemple, si on est Sagittaire et que nous sommes en août. Quelle influence aura la constellation de la Vierge sur notre personnalité ? Changeons nous de signe et devenons-nous vierge ?

Je crois que vous confondez complètement absolument tous les éléments… ;-) Signes, constellations, transits, Maisons… Je vous conseille vraiment de reprendre les bases de l’astrologie depuis le tout début… Nous ne « changeons pas de signe » vraiment, le Thème natal reste le natal, toute votre vie, ce ne sont que les différentes actualisations qui viennent nuancer son expression, en Transits et en Progressions;-)
Ou bien vous confondez avec les questions de Domification dans ce que vous évoquez, mais la formulation de la question est très confuse, j’ai du mal à définir ce que vous recherchez…

 

THE END pour cette FAQ#1 ! Préparez déjà vos questions pour la suivante… ;-)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “ Réponse #5 : encore les dominantes, le point sur des archétypes et le travail d’astrologue

  1. Hihi haha je vous imagine en trottinette MDR

    Vous êtes très en forme Cher Christophe, je salue votre sagesse dans vos réponses éclairées 😉

    GRAND MERCI 😉

    • Bon la trottinette était surtout un exemple hin, n’est ce pas… ;-) Merci à vous Musica pour votre passage, bonne semaine à vous… ;-)