passion-astrologue projections en astrologie

Les projections en astrologie

J’utilise souvent dans mes analyses ce terme de « projections » qui est directement inspiré de la psychologie jungienne et dont les différents ressorts ne sont pas forcément très évidents à comprendre spontanément. Pourtant tout être humain est sujet à ce mécanisme psychologique naturel… l’astrologie apporte un éclairage complémentaire particulier à celui-ci.

« La mythologie astrale n’est que la projection dans le ciel de la psychologie inconsciente. »
Carl Gustav Jung

 

Nature des projections psychologiques inconscientes

Certaines parts de la personnalité (une ou des Sous-personnalités) peuvent être trop faibles pour s’exprimer correctement lorsqu’il y a refoulement et inhibition de l’Etre profond dans sa globalité.

Concrètement, tout individu projette inconsciemment sur autrui des parts de lui même souvent refoulées (des peurs, des pulsions, des désirs, basés sur ses Complexes…), en vue de les vivre et de les exprimer « par procuration ».
Cet « autrui » peut être aussi bien une personne réelle (proche ou étrangère) qu’une quelconque entité morale (état, parti politique, église).

Le but fondamental des projections est de « créer un contact », une étincelle pour amorcer la complémentarité nécessaire que l’on recherche. Elles peuvent obliger la psyché à lutter mais aussi créer de l’espoir, et guider vers l’épanouissement

Tout ce qui contient potentiellement une charge affective est susceptible de faire l’objet d’une projection.
Tout se passe comme si l’état psychique subjectif devait s’incarner objectivement.

Ce mécanisme fait remonter ces parts inconscientes à la surface, mais avec une certaine sécurité pour le psychisme -du moins en théorie-, puisque c’est « l’autre » qui agit.
Dans la pratique, le « brassage émotionnel » qui est provoqué peut être extrêmement intense (par exemple dans les cas de Pluton ou de la Lune Noire de par leur nature) et déclencher des crises importantes voire aller à l’extrême jusqu’à une Dépression.

 

Projections astrologiques

En astrologie, la projection prend souvent la forme des Planètes. N’importe quelle planète peut être un « support » à toute forme de projection (chaque planète concernée viendra nuancer la projection selon ses propres énergies).

Les planètes transpersonnelles, du fait de leur transit lent, peuvent être particulièrement délicates à vivre en projection mais extrêmement porteuses de transformations profondes (au niveau relationnel).

Uranus a potentiellement un statut à part car la planète de par sa nature représente le pouvoir de projection de l’inconscient, sa fonction intrinsèque est de susciter l’émergence à la conscience des pulsions (des rêves étranges accompagnent d’ailleurs souvent ses transits).

Souvent toutes les choses arrivent en Synchronicité, tout « s’emboite » dans un « hasard » qui fait adroitement bien les choses : projections, rencontres relationnelles, transits…

Ainsi par exemple, un transit de Saturne va « s’incarner » au travers du rapport relationnel avec son supérieur au travail. Les énergies saturniennes dans le thème vont s’exprimer au travers de cette personne durant tel transit.

Il faut bien comprendre que dans un transit (quel qu’il soit), il y a énormément de forces en jeu. Un transit s’appuie toujours sur le natal et ce sont ces 2 forces cumulées (ou nuancées) qui font l’objet d’une projection sur « l’Autre » !

L’autre agit comme un « support » qui, subjectivement, se prête à « recevoir » ce Saturne. Du moins nous le jugeons inconsciemment comme cela dans la Relation sociale (souvent indépendamment de ses propres « qualités » directes, « on se fait des films » comme au cinéma). Mais l’essentiel est que grâce à lui nous pouvons exprimer quelque chose de nous même qui est muet.

Dans une relation, la Synastrie est aussi ici un outil précieux car elle permet d’établir assez finement quelle est la nature de la projection ainsi que « quand » et « comment » elle va potentiellement s’exprimer (en étudiant les cycles planétaires et les Maisons impliquées dans chaque thème).

Différents types de projections sont possibles, mais schématiquement nous pouvons toutes les relier à 3 archétypes fondamentaux principaux : Ombre, Anima et Animus.
Certaines sont à relier avec nos parts sombres, d’autres avec notre expression sexuée, d’autres encore avec notre accomplissement individuel, spirituel et transpersonnel (voir la notion d’Individuation).

Les maisons astrologiques d’Air, du relationnel et de la sociabilité, sont aussi particulièrement propices aux projections : la Maison 3 (Gémeaux), la Maison 7 (Balance) et la Maison 11 (Verseau).
On ne comprend pas toujours les différences qu’il y a entre elles, car elles parlent toutes les 3 de « relations », donc du rapport aux « autres »… sans pour autant toujours bien saisir ce que sont ces « autres », il ne faut pas les mélanger :

  • La Maison 3 concerne votre entourage, c’est à dire réellement les personnes qui vous entourent dans votre environnement, on lui attribue notamment vos proches, les frères et soeurs, comme les voisins, les commerçants, la clientèle, toute relation qui reste dans le quotidien, voire dans une certaine superficialité
    Cette maison cadente favorise la notion d’adaptabilité à l’environnement.
  • La Maison 7, appelée aussi le descendant, par Opposition à l’Ascendant qui est l’ego, il s’agit ici de l’alter-ego, dans un sens de « confrontation », pas forcément comme lutte négative d’ailleurs, mais surtout comme face à face complémentaire, la relation à l’autre formant un « couple » (une paire d’opposés), c’est le duo, ici les rapports aux autres servent réellement à affermir sa propre identité, l’un enrichissant l’autre.
    Cette maison cardinale est cruciale en matière de projection.
  • La Maison 11, parle du groupe, du collectif, de la communauté, de l’association, du parti, du club, du syndicat… Toute entité morale qui regroupe des individus au sein de mêmes idéaux. Ce sont les amis, et par extension tout ce qui constitue le « réseau » dans une société, un groupement d’individus autour d’un but.
    Cette maison succédentes vient structurer ce qui sera né de la confrontation sociale de la maison 7.

 

Intégrer ses projections

Beaucoup de mécanismes sociaux découlent directement du principe de projection, en réalité tout ce qui implique le groupe ou l’interaction sociale est concerné. La projection en elle même est neutre, ou plutôt elle peut être positive autant que négative.

On ne peut jamais éradiquer le mécanisme de projection qui est un processus naturel psychologique sain. Seules ses dérives peuvent poser problème (phobie, paranoïa, psychose, illusion…).

Dans le meilleur des cas, l’individu peut essayer de prendre conscience de ce mécanisme qui est à l’oeuvre. Essayer de le comprendre, c’est déjà en partie désamorcer les problèmes potentiels sous-jacents.

Nos projections ne sont pas figées, de la même façon que nous évoluons, nos projections évoluent avec nous et nos relations sociales changent en conséquence.

La clé du mécanisme est de percevoir que tout ce que nous projetons fait avant tout partie de nous même. Rien de ce qui est projeté ne préexiste pas déjà dans la personnalité. De plus il faut se rappeler que nous sommes nous même potentiellement une projection pour autrui !

Comme le dit si joliment l’astrologue Liz Greene :

« Les projections sont des émanations de l’âme, et nous sommes nous même une projection de l’âme universelle. »

 

Pensez à vous abonner à la newsletter astro pour être tenus informés des dernières publications !

Fil d'ariane : Consultations >>
Vous aimerez aussi les articles astro suivants :

Voici une liste des points clés principaux lorsque l’on veut opérer une synastrie et rapprocher des thèmes pour en analyser la compatibilité, affective ou relationnelle…

Transit de fond important, la planète est ici en chute, ses énergies naturelles, intrinsèques, ne sont pas à l’aise dans ce signe ce qui peut produire différents contrastes…

Conte astrologique et philosophique sur la figure de carré en T, qui est complexe et délicate à apprivoiser, mais qui a des possibilités de sublimation…

Quelques déductions et liens que l’on peut faire entre les différentes couleurs du prisme lumineux, et l’astrologie, la psychologie, les 4 éléments…

Le point pour rappeler quelques bases de l’astrologie, surtout dans sa branche psychologique, aux personnes qui ont du mal à comprendre la nature des archétypes…

Contacter un astrologue sérieux et professionnel Abonnez vous à la lettre d'information astrologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires sur “ Les projections en astrologie

  1. Alors là, je suis bouche bée, sérieusement.
    Je viens juste de lire le processus que j’ai vécu ces 2/3 dernières années, jusqu’à l’intégration de la projection. Le processus a été long et difficile, douloureux, mais mon Mars retrograde en Balance se porte désormais au mieux, et mon Soleil peut enfin aller vers la réalisation de son potentiel.. Nietzsche serait fier 😉

    Votre site est vraiment d’une richesse incroyable, et c’est tellement généreux de partager toutes ces connaissances! Je vais continuer à arpenter les différents articles, mais je pense que c’est celui-ci qu’il me fallait lire pour boucler la boucle.. Je vous remercie sincèrement Christophe, vous et votre Lune pétillante 🙂

    • Vous me faites rire… 🙂
      Heureux que vous trouviez votre bonheur sur mon site… 😉

    • Mars rétrograde et en exil, pas évident du tout… pensez à bien contrôler sa reprise en marche directe en progressions, voire aussi son évolution en progressions converses, vous pourrez apprendre des choses… 😉

    • Ma pratique de l’astrologie a ses limites: vous venez de la franchir allègrement ^^
      J’ai d’autres outils dans ma boîte, et j’utilise surtout l’astro pour les etudes de theme natal et synastrie. Pour le reste, j’observe et j’analyse a posteriori les transits!
      J’ai une question: vous n’abordez pas le vertex dans la notion de projection, il me semble pourtant qu’il pourrait tout à fait y trouver sa place au même titre que le descendant, non?

    • Rien de sorcier dans ce que j’évoque, vous devriez pouvoir le réaliser… 😉
      Vertex, non je ne travaille pas avec ce point… comme avec les parts arabes, ou encore avec les étoiles fixes, ce sont des éléments que je ne retiens pas pour l’heure et n’ai pas réellement intégré à ma pratique quotidienne… Dans l’absolu, en astrologie, tout peut être signifiant, mais après on se doit d’opérer un tri à des fins d’analyse et de compréhension aussi, tout simplement… faut savoir ce que l’on cherche en priorité, comment le trouver et comment éviter de se perdre ailleurs… si je vous envoie votre thème, en faisant tout figurer, vertex, parts arabes, étoiles fixes et j’en passe, vous n’allez strictement rien y comprendre, c’est impossible à analyser pour l’intelligence humaine, trop de choses nous entourent, trop de connexions entre elles, c’est non seulement rébarbatif, mais aussi peu signifiant…
      Pour moi l’astrologie doit se concentrer sur la psychologie humaine, et cela se traduit au sein du système solaire, du zodiaque sidéral, du zodiaque personnel des maisons, des facteurs karmiques (noeuds lunaires, lune noire, et Chiron aussi que j’ai intégré à ma pratique) et c’est tout, mais c’est déjà beaucoup !
      Les parts arabes par exemple ne présentent pas d’intérêt à mes yeux car elles sont le fruit de la combinaison d’autres facteurs du thème, aussi elles ne pourront jamais en dire plus que les facteurs dont elles sont issues… il en est de même pour le point vertex à mes yeux, mais peut être avez vous une expérience différente de celui ci ? 🙂 qu’apporte il de plus que le descendant ?

    • Je trouve qu’ils sont complémentaires tout simplement 🙂
      Et d’après ce que j’ai pu observer, les conjonctions au vertex en synastrie sont bien plus fréquentes que celles au descendant, donc forcément ça m’interpelle 😉

    • C’est drôle car aller chercher le point vertex, c’est vraiment quelque chose de l’ordre du détail, qu’on supposerait plus réellement réservé aux astrologues maniaques ! 🙂 🙂 🙂
      Là aussi en synastrie, il y a tellement de choses à analyser, à croiser… Même déjà avant le descendant… Je n’ai jamais eu le besoin d’aller chercher le vertex pour l’heure… 😉

    • A vrai dire je ne l’ai pas cherché, c’est lui qui m’a trouvée 😉
      Je passe par astrotheme pour etablir les cartes du ciel, et ils le font apparaître. Je me suis demandé à quoi correspondait ce petit symbole, et ce fût le début d’une grande histoire 😉

    • Ok comme quoi le hasard… 😉 c’est bien au moins ça pousse à se poser des questions !
      Votre Mars va reprendre marche directe tout prochainement, début février 2022 ! période importante, et vous aurez d’autres actualisations en progressions importantes avant… 😉
      Lune conjointe noeud nord, c’est assez ambivalent… en plus en chute en maison 8, en équivalent de chute, par évident pour la maitrise solaire de maison 4… et là oui le carré à Saturne est pleinement actif, ce qui ajoute grosse maitrise émotionnelle…
      Enfin marrante, la Vénus Verseau un peu perdue… 😉

    • Bon je vais m’intéresser aux progressions pour décrypter ce que vous dîtes 😉 J’avoue que je ne vois pas l’astro comme un outil d’analyse du « futur », étrangement cette facette ne me parle pas forcément. Mais merci beaucoup d’avoir pris le temps de me donner toutes ces infos!

    • En fait les éléments prévisionnels sont très importants puisqu’ils décrivent l’accomplissement des potentialités du natal… Et c’est très importants de croiser au moins les progressions et les transits ensemble pour affiner sa précision de datation… Oui à partir de 2020 ce sera déjà important et sensible pour vous…

    • Merci pour cette explication complémentaire 😉
      J’ai édité une carte de progression au 01/04/18 pour voir à quoi ca ressemblait! J’y ai trouvé une Lune en conjonction exacte à Jupiter, eux-mêmes conjoints au MC: cet aspect me parle au vu de mon projet de création d’activité professionnelle en cours. Par contre le placement des planètes et des points ne correspond pas à ce que j’ai lu, à savoir 1 an = 1 degré. C’est peut-être lié au fait que la plupart de mes planètes sont rétrogrades au natal. Je reprendrai mes investigations quand Mercure aura fini sa rétrogradation, ce sera sûrement + clair pour moi 😉