passion-astrologue journal intime astrologique

Ecrire son journal intime astrologique

L’écriture d’un journal intime est une pratique assez courante, surtout chez les femmes, et c’est une expérience qui a énormément de vertus psychologiques.
Il s’agit d’allier tous les intérêts d’un journal intime classique en lui additionnant une vision « astrale » plus transcendante.

On retrouve en astrologie une utilité pratique évidente : établir la corrélation entre les Transits, les Progressions et la vie de chacun.

C’est une manière astucieuse pour apprendre l’astrologie et la comprendre vraiment de manière empirique, par l’expérimentation, en travaillant sur soi même et sur son propre Thème natal.
Elle demande juste de lui consacrer un peu de temps, une certaine assiduité dans la durée…

Pourquoi tenir un journal astrologique ?

La mémoire humaine est souvent « capricieuse », on oublie les choses ou bien les souvenirs se modifient avec le temps…

Noter ses ressentis et les événements en concordance avec les événements astrologiques, permet de les archiver, de se rappeler et surtout de prendre du recul pour pouvoir analyser toutes les choses par la suite.

Ce type d’exercice d’écriture est un moment de franchise et d’impartialité avec soi même, il vise à obtenir le fameux « effet catharsis » révélateur qui produit un processus d’introspection et débouche sur une crise évolutive, donne un sens, un ordre, à ce qui peut paraitre chaotique.

La rédaction d’un journal astrologique est destinée à vous faire progresser dans votre connaissance de vous même et dans l’appréciation des Relations sociales que vous entretenez avec les autres, grâce à l’étude parallèle de l’astrologie.

Il s’agit d’observer votre vie, d’observer les analogies et la Synchronicité astrales, de déterminer l’étendue de votre réceptivité à tel ou tel secteur, telle ou telle planète, cela peut grandement vous aider à structurer votre mental comme vos émotions, donc votre vie.

Ce type de journal présente beaucoup d’intérêts pour un « chercheur » sur le chemin de son évolution, il y a énormément d’évolutions possibles par la suite…

Comment tenir les données astrologiques ?

Pensez à imprimer le thème astral du jour soit sur papier, soit au format numérique, avec toute l’énumération des Planètes, Signes, Maisons, peut être pas à chaque entrée, mais régulièrement.

Coté technique, lorsque vous notez des données astrologiques soyez un minimum précis. Il ne s’agit pas de faire de l’académique ou de l’astrologie scientifique, mais une précision accrue au départ vous permettra de mieux vous y retrouver par la suite.
Ainsi pour une entrée du jour vous préciserez par exemple :
« LunePoissons conjointe Mars 8° »
Si vous écrivez le lendemain, il ne sera pas forcément utile de repréciser au degré près la position de la lune si vous en reparlez, vous pouvez dire « conjonction exacte ».

Repréciser la position sera utile si il y a un fait marquant qui se produit dans la journée et/ou un changement de signe ou la constitution d’un aspect exact rapide de la planète.

Vous pouvez utiliser des abréviations ou des symboles si vous les connaissez et êtes capable de vous en rappeler mais soyez vigilant.

Comment débuter ce journal intime astrologique ?

Dans l’absolu, il est plus que judicieux d’avoir au préalable une bonne connaissance de son Thème natal pour pouvoir réellement situer « dans quoi » se déroulent les « événements » (rappelons que les Transits et Progressions ne font qu’accomplir le schéma des potentialités natales, ce sont en quelque sorte les plans de leur mise en oeuvre).

Au départ, il est certainement bon de commencer son journal par un topo des configurations globales des transits de fond dans lesquelles ce journal est initié, notamment aussi par rapport aux Cycles génériques.
Précisez par exemple la situation des planètes lentes, ou encore définissez si un transit particulier vient de débuter, comme une Rétrogradation ou l’entrée d’une planète dans un nouveau signe, ou la constitution d’un aspect

Cela pourrait ressembler à :
« Je commence ce journal sous l’influence d’une boucle de rétrogradation de Mercure en Capricorne le 5 janvier 2016, Jupiter est conjoint au Noeud nord en Vierge, etc… Dans mes Progressions secondaires, le Soleil progressé active Mars, etc… Ma Révolution solaire 2015 indique une activation des énergies du Sagittaire, notamment par un retour de Saturne, puis de telle et telle façons etc… »

Comme évoqué plus haut, il sera utile d’y adjoindre une impression de la révolution solaire, des progressions et la carte des transits…

Que doit comporter impérativement chaque entrée quotidienne dans le journal ?

Pour effectuer une bonne corrélation, chaque entrée doit comporter 2 types de données, des données astrologiques et des données événementielles factuelles.

Datez le jour et le lieu, voire l’heure, ces points sont importants si vous souhaitez effectuer ultérieurement des recherches astrologiques sur la période.

+ Précisez le contexte astrologique

De temps à autre, précisez l’évolution des Progressions, évoquez l’évolution des Transits de fond (exemple : « Pluton 15° Capricorne passe rétrograde, entrée de Jupiter en Lion, de Saturne en Sagittaire »), et pour le reste focalisez vous sur les transits rapides : Lune, Soleil, Mercure, Vénus, Mars, Lune Noire, Noeuds lunaires

N’oubliez surtout pas de surveiller tout le déroulement des cycles : de la constitution à la dissolution des Aspects, précisez si l’aspect est croissant ou décroissant, etc.

Dans une étude quotidienne empirique, la position exacte de la Lune doit être particulièrement analysée : degré, signe, maison, aspect, par transit et progression… Cette analyse révèle l’impact de la lune chaque jour, vous vous apercevrez de ses influences.
Certaines personnes sont plus sensibles à la lune que d’autres mais dans l’ensemble vous verrez, certains points, auxquels on ne pense pas forcément, sont beaucoup plus sensibles que l’on ne croirait, certains signes sont très valorisés, certaines maisons voient leur importance soulignée à certaines périodes…

+ Resituer le contexte global et factuel

Lors de la prise de note précisez par exemple :
« Journée de travail, j’ai commencé le dossier X » ou « week end en famille, j’ai vu mes parents », etc…

Réfléchissez au contenu de la journée, qu’avez vous fait ? qu’avez vous appris ?
Evoquez vos idées, vos pulsions, vos actions, vos projets, vos idéaux, vos rêves, vos regrets, vos freins.

Précisez les faits extérieurs comme vos pensées intérieures, vos intuitions, vos ressentis, vos impressions…
Avez vous été énervé ou anxieux ? triste ou heureux ? surpris ? désabusé ? froid ? vide ? etc…
Essayez de bien préciser votre univers intérieur avec le plus de qualificatifs possibles.

Consignez le positif comme le négatif ! Il est fréquent que l’esprit humain se focalise sur le négatif et le pire, en occultant le positif et le meilleur, essayez de faire preuve d’objectivité, notez ce qui est habituel comme ce qui est inhabituel…

Essayez de bien relier les 3 axes ensemble :

  • le fait astrologique
  • le fait « événementiel extérieur » du quotidien
  • le ressenti et les « pensées intérieures » qui l’accompagnent

Chaque entrée dans le journal ne doit pas faire forcément 20 lignes, vous pouvez très bien vous contenter du « minimum vital », de même que vous n’êtes pas obligés de faire une entrée chaque jour.

Pensez surtout à noter simplement les détails que vous jugerez utile de retrouver plus tard, l’expérience vous aidera à les identifier.

Le principal est de s’amuser à le faire, cela ne doit pas être une corvée mais au contraire un « jeu éducatif ».

Astuce : essayez d’écrire rapidement quelque chose qui vous passe par la tête de peur de le voir rapidement s’envoler, prenez souvent des notes (j’en sais quelque chose).

Relisez vous périodiquement, et faites des rapprochements

Par exemple, une fois par mois à la nouvelle lune, réfléchissez à la Lunaison passée.
Comparez par exemple les périodes où la lune transite un signe particulier, ou encore lorsque la lune fait des Carrés à telle ou telle position natale, ou à telle ou telle autre planète en transit.
Bien sûr, aucun transit n’est rigoureusement identique à un autre, mais vous pourrez voir se dégager certaines constantes.

N’hésitez pas à relier les dates entre elles, transits courts, transits de fond, progressions, actualisations rapides, c’est ce rapprochement qui vous permettra de progresser dans la connaissance autant de l’astrologie que de vous même.

Un tel journal peut avoir une réelle importance pour vous aider à percevoir vos sensibilités aux différents transits et aux différentes influences astrales.

Vous pouvez étoffer par la suite ce journal intime astrologique au gré de vos envies et de vos inspirations.

Par exemple vous pouvez aussi penser à noter également vos rêves lors du réveil, en les repérant bien par rapport aux éléments astrologiques. En effet, certains types de rêves accompagnent souvent le changement de certaines phases, et il peut être intéressant de étudier leur signification en parallèle.

Pour aller plus loin, vous pouvez également essayer de vous rappeler des moments importants de vos vies, consignez les transits et progressions à l’oeuvre à cette période, étudiez leurs interactions (attention cependant à la « qualité de la mémoire » qui a tendance grandement à oublier ou à modifier les événements).

Dans votre journal intime astrologique vous pouvez encore étudier le Thème horaire d’une rencontre ou d’un événement marquant, ou bien ébaucher une Synastrie pour comparer votre thème à celui d’une quelconque personne.

N’hésitez pas à laisser des commentaires pour partager ici votre expérience de rédaction si vous souhaitez… ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “ Ecrire son journal intime astrologique

  1. …et j’espère aussi pouvoir apporter au monde et partager ce dont aujourd’hui je suis forte et capable de transmettre après l’avoir reçu, découvert, travaillé, après avoir reçu des inspirations dans un partage évident fidèle aux vases communicants que sont le donner et le recevoir. Balavoine chante  » Aimer est plus fort que d’être aimé », quand le cœur parle pour toute action on ne se trompe jamais.
    Tout simplement par ce qu’il faut « inattendre » selon l’expression de Jean- François Vézina, psy, compositeur, formateur canadien. Lorsque l’on oublie d’attendre, tout arrive à point et c’est une vraie surprise car on ne s’y attendait plus…ahlala j’adore le jeu de la vie!
    C’est un méli-mélo de mots, c’est plus fort que moi ce soir…C’est du Roc fort le Mercure Taureau…:)

    • Bonjour Claudine,

      J’aime aussi beaucoup l’écriture pour l’aspect « catharsis » qu’elle suscite lorsque l’on se retrouve « face à soi même » et que l’on peut difficilement tricher. C’est le sens de cet article, c’est aussi modestement le sens de mes consultations…
      Avec votre thème, l’importance que vous accordez aux rencontres ne m’étonne guère ! ;-) Les rencontres que vous évoquez sont un peu comme des « âmes soeurs » qui nous guident sur notre chemin, plus ou moins facilement, plus ou moins explicitement et consciemment… mais néanmoins si importantes !
      « Oublier d’attendre », c’est très joli ! Je ne connais pas du tout ce philosophe, mais j’aime beaucoup… ;-) Cela rejoint le principe qui m’est cher de toujours « vivre au présent ». Quand on est toujours au présent, le passé et le futur n’existent pas, « on attend rien », on profite juste.
      Merci pour votre commentaire, c’était un méli mélo de Mercure en Gémeaux agréable à lire, heureux que mon article vous ait ainsi inspiré. ;-)

  2. J’adore la photo de l’article Christophe, j’aime infiniment cette ambiance feutrée que nous procure l’écriture. Merci pour ce bel article qui va en encourager plus d’un…ou plutôt qui soutient et entoure dans une démarche d’accompagnement à l’amorce des mots pour une pêche miraculeuse si je peux m’exprimer ainsi, moi qui aujourd’hui prend cette liberté de n’avoir ni Dieu ni Maître, seulement des rencontres fortes dans tous les domaines, sans jamais m’attacher seulement voguer avec elles le temps de ce qu’elles ont à m’apporter comme Jung, Krishnamurti qui vraiment parlé de liberté avec un grand L, ou encore un Michel Jonasz ou un Stan Getz qui m’ont tant aidée dans mon enfance austère…..A tous ceux-là et bien plus que je ne peux citer là, un immense Merci! Dans le film de Lelouch « Il y a des jours et des lunes » on entend dans la station-service une troupe de comédiens dire à Gérard Lanvin à peu près ces mots  » vous faîtes partie de notre histoire, et nous faisons partie de votre histoire. » La Vie et les Rencontres, indissociables dans tous les domaines, dans tous les champs du possible. Merci pour cet article d’Auteur avec du Cœur.