passion-astrologue-boucle-retrogradation-planete-venus

Rétrogradation de Vénus en Capricorne en décembre 2021 / début 2022

Cet article a été publié en avant première en Abonnement Premium.

Une Rétrogradation de Vénus est suffisamment rare dans le ciel pour que l'on y attache une importance significative.
La précédente a eu lieu en Gémeaux en mai 2020 à peu près à la période où les noeuds lunaires changeaient d'axe, le noeud nord passant alors en Gémeaux, et l'on voit que de nouveau pour cette rétrogradation l'axe des noeuds change également d'axe pour passer en Scorpion / Taureau à cette période…

Purge relationnelle et de nos attachements

La rétrogradation vénusienne va s'installer le 19 décembre 2021, à 26° du Capricorne, alors que la planète aura insisté énormément en phase stationnaire en conjonction au transit de Pluton, cela annonce clairement la couleur de cette période rétrograde de “la planète de l'amour” : les forces plutoniennes de transformation mais aussi de corrosivité, seront maximisées !

Déjà qu'une rétrogradation de Vénus est toujours par nature un moment de “crise des valeurs”, de remise en cause relationnelle et affective, forcément la proximité de Pluton ajoute une intensité, une violence des sentiments, qui par ailleurs au travers du Capricorne peut avoir beaucoup de mal à s'extérioriser naturellement également ! (beaucoup peut se passer “à l'intérieur”)

Cela peut remonter même à ce qui a pu arriver depuis la fin novembre 2021, alors que Vénus s'installait progressivement dans sa boucle de mouvement rétrograde, il est donc particulièrement important d'analyser ce qui se passe !
Durant cette période, si l'on fait une nouvelle rencontre, si l'on a une discussion particulière avec son partenaire, si un événement relationnel advient… Car cela risque d'avoir des répercussions bien au delà, et sur le moyen terme.

La conjonction Vénus / Pluton rappelle beaucoup par nature un contraste “amour / haine” ou “attraction / répulsion” : d'un coté des parts passionnées sont activées, mais de l'autre cela peut également traduire des rapports de forces, de domination, de jalousie, de possessivité, de ressentiment…

Dans le même ordre d'idée, cela souligne encore un contraste entre “attachement et détachement” : les énergies vénusiennes représentent par nature la façon dont on s'attache et se relie aux autres, mais les énergies plutoniennes représentent souvent des forces qui nous mettent face à ce que l'on doit abandonner, renoncer…

Cela peut se traduire en matière de “tri relationnel” donc, soit de manière “active” si l'on veut soi même tourner une page, rompre un lien, soit de manière “passive” si l'autre en face de nous refuse notre attachement et nous met face au fait accompli !

Comme évoqué au début, ce n'est clairement pas anodin qu'en cette toute fin d'année 2021 également, l'axe des noeuds lunaires passe en Scorpion / Taureau, Pluton et Vénus deviennent donc les régents karmiques de cet axe, et cela ajoute à l'intensité de ces forces !
Cela indique vraiment que ce qui se joue là sur cette période de quelques mois de la rétrogradation vénusienne en ce début 2022, pourra même marquer peut être tout le transit des noeuds lunaires dans ces signes, donc peut être sur un an et demi !

C'est un axe des noeuds lunaires qui peut nous demander beaucoup intrinsèquement de “purger” nos mécanismes d'attachement, de se sécuriser et stabiliser différemment, même si cela passe à la base par certaines pertes, deuils, renoncements…

Il n'est pas exclu que dans ce cadre, cette “crise vénusienne” nous force à opérer une sorte de politique de terre brûlée, et que l'on soit du coup également plus “radical”, que l'on tende à vouloir même jeter le bébé avec l'eau du bain, à repartir totalement depuis un nouveau point de départ où l'on ne puisse plus souffrir (ou assumer) des choix d'avant.

Quelles que soient les pertes ou frustrations générées sur la période, elles le sont aussi pour à terme nous permettre “d'assainir nos bases”, nos valeurs, pour nous permettre de repartir en quelque sorte “plus léger”, en ayant consumé ce qui doit l'être…

Car il ne faut pas s'y tromper, c'est bien un processus alchimique de Calcinatio qui est activé sur la période et par ces forces plutoniennes (noeud sud passant en Scorpion également) : symboliquement une haute pression psychique intense en vue de la création du “diamant” !

Le Feu acide plutonien agit pour venir corroder les scories devenues inutiles, et que ce soit au niveau matériel, comme relationnel / affectif, cela demande de savoir redéfinir ce qui est vraiment important, ce qui constitue réellement les bases immuables sur lesquelles on veut s'appuyer à partir de maintenant (en éludant le superficiel, l'inutile, le futile).

Si quelque chose ou quelqu'un n'est pas solide, pas fiable, pas stable ou pérenne, cette rétrogradation vénusienne le soulignera et demandera directement de “le traiter” ! Et cela d'ailleurs à termes dans le but d'obtenir une meilleure indépendance / émancipation personnelle !

Cela risque d'être vécu d'une manière peut être plus difficile par les signes Fixes et Cardinaux, surtout les 3èmes décans, car ce sont eux qui semblent le plus ciblés par ces influences et qui doivent former la plus grande adaptation et remise en question de leurs attachements.

Je vous conseille à tous de lire au passage mon article sur “Comment vivre la rétrogradation de Vénus ?” où je donne justement quelques astuces et compréhensions pour mieux passer ce genre de transit…

Déroulement de la rétrogradation de Vénus en Capricorne

Le 19 décembre correspond à l'entrée en rétrogradation donc, mais aussi à la moitié de la lunaison, ce sont les environs de la phase de pleine lune, ce qui maximise une notion de “mise en lumière”, de révélation de quelque chose, et qui peut d'ailleurs beaucoup “blesser”, réactiver des peurs ou même venir “trancher”, plusieurs influences astrologiques du moment vont dans ce sens (Mars, Mercure, la Lune Noire).

Sur la toute fin 2021, Vénus et Pluton sont rejoints en conjonction par le transit de Mercure, cela peut représenter un besoin de “verbaliser et de comprendre” les choses, même au sens psychanalytique, cette influence peut aider à un approfondissement psychologique (tant donc d'ailleurs de son comportement, de ses schémas relationnels, mais aussi de ceux des autres, cela forçant une certaine “empathie”).

Mercure ne va pas tarder d'ailleurs à également passer rétrograde à son tour vers la mi-janvier 2022, sur le 1er décan du Verseau, revenant vers Pluton : peut être que la planète a fait entrevoir un chemin d'émancipation, pour se libérer donc de certains liens, mais cela risque de demander plus de temps !

Avec ces 2 planètes rapides personnelles qui sont rétrogrades dans le ciel, la “communication” risque clairement d'être bien compliquée sur la période, beaucoup concourt en réalité à la “confusion” en ce début d'année.

En plus avec la vague neptunienne qui grossit par ailleurs du coté des Poissons (Jupiter remonte dans ce signe et va rejoindre Neptune, ce qui est une autre histoire), cela peut beaucoup se traduire en termes d'écartèlement entre ce qui est “pensé” d'un coté et ce qui est “ressenti” de l'autre.

Pour cela, même si l'on vit une relation ou une situation “toxique”, on pourra avoir du mal à tourner réellement la page et l'on pourrait tendre par exemple à “trouver des excuses”, à avoir des poches de résistance au changement dues à certaines idéalisations, se disant par exemple “oui tel schéma est toxique (prise de conscience), mais il a telles qualités (relativisation et volonté de préservation de l'ancien équilibre, de s'accrocher au connu)”…

Essayez vraiment d'éviter un maximum cette seconde quinzaine de janvier si vous devez communiquer, vous exprimer en public, ou vous engager à quelque chose, donnez vous plutôt ce temps là en termes de recul, de réflexion et d'analyse.

La période commencera vraiment à se “débloquer” seulement à partir de la nouvelle lune Verseau de début février 2022, et il faudra probablement bien toute cette lunaison pour vraiment “prendre le taureau par les cornes” et mettre un point final à cette boucle de rétrogradation vénusienne…

La seconde décade de février est particulièrement à surveiller pour cela, le transit de Mars venant se joindre à Vénus il peut évidemment représenter un facteur déclencheur important, et être très utile pour se défendre, s'affirmer, permettre un retour de flamme (que ce soit avec une ancienne ou nouvelle relation).

On peut dire que le début de l'année 2022 trouve réellement une meilleure dynamique astrologique seulement à partir de là, et cela est évidemment à maximiser énormément jusqu'à la prochaine nouvelle lune de début mars 2022 qui mettra beaucoup en valeur les forces neptuniennes des Poissons et sera une des lunaisons majeures de l'année…

Pour approfondir la thématique de Vénus en Astrologie, je vous conseille les livres :
Pensez à vous abonner à la newsletter astro pour être tenus informés des dernières publications ! Ainsi que la Lettre PREMIUM si vous souhaitez recevoir les informations en avant première...
A lire pour approfondir vos connaissances astrologiques : Par où commencer pour apprendre l'astrologie et Etudier Dane Rudhyar
Pensez aussi au Forum d'astrologie et à toute la communauté astrologique qui le compose, si vous souhaitez approfondir votre témoignage et échanger avec des membres, astrologues passionnés et amateurs...
Fil d'ariane :Consultations >> Sommaire du site

Comprendre son Thème natal

Soleil en MaisonsLune en Signes >> Lune en MaisonsMercure en Signes >> Mercure en MaisonsVénus en Signes >> Vénus en MaisonsMars en Signes >> Mars en MaisonsJupiter en Signes >> Jupiter en MaisonsSaturne en Signes et en MaisonsUranus en Signes et en MaisonsNeptune en Signes et en MaisonsPluton en Signes et en MaisonsLune Noire en Signes et en MaisonsNoeuds lunaires en Signes et en MaisonsL'astéroïde Chiron en Signes et en Maisons

Comprendre ses Transits

Soleil en Signes en transit >> Soleil en transit en maisonsLune en transit en Signes et MaisonsMercure en transit en Signes et MaisonsVénus en transit en Signes et MaisonsMars en transit en Signes et MaisonsJupiter en transit en Signes et MaisonsSaturne en transit en Signes et Maisons
Vous aimerez aussi les articles astro suivants :

8 réflexions sur “Rétrogradation de Vénus en Capricorne en décembre 2021 / début 2022”

  1. Bonjour
    Merci 🙏❤ et merci à la personne qui m’a suggéré de regarder le transit de Saturne …
    Bien à vous tous

  2. Bonjour
    Pour GS, si je puis me permettre une suggestion : voir Saturne , maitre de V et comment il aura ” travailler ” en transit sur la VI, pour vivre pleinement le ” ok ” jupiterien en VII lors du transit en Poissons et en VII;
    J’ai perso la fin du transit de Pluton sur la VII en Capricorne , et il est en natal en III; bien du ménage dans le relationnel.
    Bonne journée à tous !

  3. Bonjour
    C’est exactement ce que je vis venus retrograde dans ma maison 5 … fin novembre premiers accrochages relationnels dans une relation récente (m5) et ce week-end de pleine lune rupture subie … merci pour votre article éclairant à plus d’un titre … ma maison 7 étant en poisson je garde un oeil sur le transit de Jupiter … tout semble s’imbriquer ..Encore merci et je m en vais lire comment vivre une rétrogradation de venus …mieux vaut tard que jamais 😂🙏

    1. Christophe GUILLAUME

      Bonjour,
      Je suis désolé en tous les cas que vous traversiez cela……..
      Bien à vous.

  4. Merci pour vos articles. Votre analyse se révèle toujours dans le concret. Cela m’est d’une grande aide pour me réaligner à la dimension d’Amour en moi et laisser aller les schémas égotiques.

    1. Christophe GUILLAUME

      Merci beaucoup pour votre témoignage, je suis content que mon travail puisse vous être utile… 🙏 🙂

  5. Bonjour Christophe et tous
    Les finances pourraient aussi être concernées pour la période annoncée des axes des NL taureau /scorpion : en lien avec l’euro ?
    Merci de cet article, venus Capricorne ça sonne déjà mal..
    🎶✨✨

    1. Christophe GUILLAUME

      Bonjour Catherine,
      Comment ça résonner avec l’euro, en termes de crise monétaire par exemple ? si tel devait être le cas, il faudrait voir les appuis sur les transits plus lents, cette rétrogradation vénusienne ne pouvant former qu’un facteur déclencheur de court terme (les racines d’une crise monétaire sont / seraient de toute façon présent avant au long terme)
      Vénus Capricorne, c’est sûr qu’entre les forces vénusiennes et les forces saturniennes, c’est un peu le grand écart sur plein de choses, mais à titre personnel, j’aime bien cette Vénus, elle est “simple”, sans chichis… 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Astrologue