Passion-Astrologue-conjonction-jupiter-saturne

La grande conjonction Jupiter / Saturne marque-t-elle l’entrée dans l’ère du Verseau ?

Bon, le titre de l’article est un brin présomptueux, car personne ne peut dater de manière certaine l’ère du Verseau… 🙂 Et je ne chercherai pas à opérer spécialement ici une datation de celle ci, mais je vous donne quelques pistes de réflexion en aparté.

On sait, bien évidemment, qu’il s’agit clairement d’une Conjonction astrologique majeure dans le ciel, tant dans l’astrologie personnelle que dans les cycles de société, elle marque l’union des principes d’expansion et de contraction, et ouvre donc un cycle social de près de 20 ans…

Ceci dit, cette conjonction des planètes géantes sociales est également à replacer dans des cycles élémentaux très longs ! générationnels, d’astrologie mondiale.

Ces planètes ont formé toutes leurs précédentes conjonctions depuis l’année 1842 exclusivement dans des signes de Terre, commençant alors par le Capricorne.

Le précédent cycle élémental de ces planètes sociales impliquait le Feu et il s’est achevé progressivement à partir de l’année 1782 environ par le Sagittaire, la Vierge en 1801 (la Terre commençait à émerger) puis par le Bélier en 1821.

Le premier tournant élémental a eu lieu pour l’Air déjà en 1981 avec la précédente conjonction en Balance, puis il y a eu encore la Terre du Taureau en 2000 (clôturant le cycle terrrien) et en fin 2020 donc -de peu- la conjonction exacte sera opérante sur le tout début du Verseau.

Cela ouvre un large nouveau cycle élémental d’Air jusqu’à l’année 2160 qui viendra commencer à rompre le rythme de ce cycle progressivement (avec une conjonction en Scorpion), même si il faudra attendre 2219 pour basculer dans le cycle élémental d’Eau.

Certes ce cycle d’Air des planètes sociales ne préjuge pas forcément de l’ère du Verseau elle même, en revanche il va souligner forcément plus directement une dynamique d’énergie élémentale aérienne au sein de la sphère sociale, donc mercurienne, vénusienne, et uranienne, ce qui peut former une résonance particulière pour, d’une façon ou une autre, « préparer cette ère ».

En plus avec le transit de Pluton qui va s’amorcer en Verseau également d’ici peu et qui sera un transit de « fond », important, j’aurais l’occasion d’y revenir, rappelons que la précédente entrée de cette planète dans ce signe date des environs de 1778 (on retombe sur les environs du précédent changement élémental des cycles joviens et saturniens dont je parlais plus haut) et a signé donc historiquement, la révolution française, la découverte astronomique d’Uranus, la montée en puissance du capitalisme et de l’ère industrielle moderne, notamment l’expansion progressive de l’électricité (qui fut une révolution majeure dont on parle bien peu de nos jours, tellement on prend cela pour acquis).

Ces cycles élémentaux peuvent s’analyser un peu comme ceux de la Lune de révolution solaire, sauf évidemment que celle ci a un pas qui dure une année, là où ce cycle de Jupiter / Saturne a un pas « générationnel » qui dure environ 20 ans !

En tous les cas clairement ce phénomène céleste rare de conjonction des planètes sociales est toujours à analyser de plus près, aussi je veux dire au niveau personnel dans votre carte natale :

  • repérez la configuration déjà de février / mars / avril 2020 car cela correspond au stellium très énergétique qui s’est formé dans le ciel en Capricorne sur les forces plutoniennes : c’est le coup de pied dans la fourmilière qui vient amorcer tous les changements sociaux profonds de plus long terme
  • repérez de nouveau de fin décembre 2020 à janvier 2021 où tombe la conjonction précise de ces planètes dans votre ciel, et ce que motive la vague uranienne qui se met en place, car ce qui se joue là pourra former un germe de près des 20 prochaines années

Pour ceux qui souhaiteraient approfondir la symbolique de cette conjonction, il y a un livre assez méconnu et dont je parle assez peu, mais qui reste particulièrement intéressant c’est « Jupiter et Saturne. Nouvelles perspectives de l’astrologie moderne » de Liz Greene et Stephen Arroyo, qui est en réalité formé d’une retranscription de conférences astrologiques ayant eu lieu lors de cette précédente conjonction de ces planètes en Balance en 1981, c’est donc à la fois un témoignage astrologique mais aussi le témoignage d’une époque, avec ses idéaux, ses attentes, ses préjugés, ses utopies, des données importantes pour mieux comprendre « le temps »…

Clairement, on peut dire que les années 1980 ont fait entrer l’humanité dans une « ère de communication », et cela a réellement explosé : minitel, puis internet, multiplication des médias, accroissement de la puissance des ordinateurs, développement des réseaux sociaux, Facebook, Twitter, Instagram, téléréalité et j’en passe, explosion des smartphones, et tout cela en mois de 40 ans !

J’avoue avoir un peu peur d’imaginer ce que peuvent donner 2 siècles, à ce rythme là, d’autant avouons le que ce développement de la communication n’a pas été souvent pour le meilleur non plus : propagandes d’états massives, comme de la société de consommation, palabres médiatiques et politiques interminables et totalement stériles, psychologisation et infantilisation des masses, peopolisation à outrance, règne du paraitre et du faux, souvent indécence, misérabilisme, vulgarité, ultraviolence, explosion massive de la pornographie, avec en parallèle une solitude de l’individu dans la réalité qui n’a jamais été autant présente, une société à ce point individualiste qui a déstructuré au fil des décennies tout ce qui pouvait former son ciment social, quel drôle de contraste vraiment…

Peut être que la leçon de ce cycle sera pour l’individu, une fois qu’il sera seul chez lui, en train de gérer ses 50 réseaux sociaux et ses 2000 amis virtuels, dans la simple redécouverte du silence et de la solitude, de la communication intérieure ? (pour le cycle suivant d’Eau jovien et saturnien)
Ou alors dans un transhumanisme qui verra la fusion de la personnalité au « cloud » grâce à une puce dans le cerveau, dans le « Grand Tout », accroissant la déconnexion du réel, qui sait…

Pour approfondir la thématique de Jupiter en Astrologie, je vous conseille les livres :
Pensez à vous abonner à la newsletter astro pour être tenus informés des dernières publications ! Ainsi que la Lettre PREMIUM si vous souhaitez recevoir les informations en avant première...
A lire pour approfondir vos connaissances astrologiques : Par où commencer pour apprendre l'astrologie et Etudier Dane Rudhyar
Pensez aussi au Forum d'astrologie et à toute la communauté astrologique qui le compose, si vous souhaitez approfondir votre témoignage et échanger avec des membres, astrologues passionnés et amateurs...
Fil d'ariane :Consultations >> Sommaire du site

Comprendre son Thème natal

Soleil en MaisonsLune en Signes >> Lune en MaisonsMercure en Signes >> Mercure en MaisonsVénus en Signes >> Vénus en MaisonsMars en Signes >> Mars en MaisonsJupiter en Signes >> Jupiter en MaisonsSaturne en Signes et en MaisonsUranus en Signes et en MaisonsNeptune en Signes et en MaisonsPluton en Signes et en MaisonsLune Noire en Signes et en MaisonsNoeuds lunaires en Signes et en MaisonsL'astéroïde Chiron en Signes et en Maisons

Comprendre ses Transits

Soleil en Signes en transit >> Soleil en transit en maisonsLune en transit en Signes et MaisonsMercure en transit en Signes et MaisonsVénus en transit en Signes et MaisonsMars en transit en Signes et MaisonsJupiter en transit en Signes et Maisons
Vous aimerez aussi les articles astro suivants :

6 réflexions sur “La grande conjonction Jupiter / Saturne marque-t-elle l’entrée dans l’ère du Verseau ?”

  1. Vous écrivez « la précédente entrée de cette planète dans ce signe date des environs de 1778 » etc C´est l´époque où un médecin allemand très cultivé (1755-1843 ) se pose de graves questions sur la médecine de l´époque et découvre et approfondit pendant des dizaines d´année un nouvel « art de guérir » totalement différent, l´homéopathie.

    1. Christophe GUILLAUME

      Oui c’est très intéressant de croiser ce qu’il s’est passé dans les cycles précédents du passé, avec les cycles actuels, c’est souvent très riche d’enseignements, et cela parait en outre une pratique indispensable lorsque l’on aborde l’astrologie mondiale… C’est d’ailleurs ce qui explique que celle ci soit si difficile, elle demande une excellente culture historique, politique, générale…

  2. L’ère du Verseau a commencé autour de 1875. Ce sont des cycles très longs avec des entrées fort progressives pour une mise en œuvre pleine au bout de 200 ans.
    Nous y arrivons pleinement en fin de siècle, même si nous sommes d’ores et déjà bien dans le Verseau (mondialisation, communication exacerbée, égalitarisme, organisations internationales,..). Les Transits actuels sont de ceux qui permettent de l’affirmer et d’enfoncer le clou, car aucun changement majeur ne se fait complètement naturellement.

    1. Christophe GUILLAUME

      Sur quoi basez vous l’information de la date de 1875 pour l’amorce de l’ère du Verseau ?
      Beaucoup d’astrologues ont donné telle ou telle date, mais le problème c’est qu’astronomiquement, il n’y a malheureusement aucun calcul certain pour déterminer de manière sûre les délimitations des ères, des secteurs… En plus sur des cycles si longs de plus de 2000 ans, c’est peu simple d’affiner astrologiquement…
      En tous les cas, les cycles d’Air de ces planètes sociales, ainsi que Pluton arrivant au sein du Verseau, seront des phases importantes à suivre…

  3. Bonjour,
    Merci pour cet article. Pour faire suite à la note un peu pessimiste de la fin de votre article (je suis très souvent pessimiste, mais bizarrement, profondément je trouve quelques ressources d’optimisme), j’ai l’impression que chaque signe, planètes, etc… a ses « bons » et ses « mauvais » côtés. Il semble que l’humanité explore en profondeur les mauvais côtés depuis probablement quelques millénaires, jusqu’à trouver un équilibre dans le meilleur des cas. J’avais lu un article sur l’ère des poissons si j’ai bien compris, les intégrismes religieux qui s’étaient développé avec l’Inquisition par exemple chez nous, les guerres de religion, les bûchers de sorcières, l’obscurantisme religieux… on a finit par en sortir et heureusement, mais moi qui trouvais admirable et rêveur le signe des poissons (pas vraiment étonnant que j’admire un signe d’eau vue ma configuration), je suis un peu revenue de mes idéaux suite à cette lecture. Je crois à la métaphore du couteau: un couteau peut être utilisé pour faire de bons petits plats, ou pour trancher la gorge de ceux qui ne nous plaisent pas (voire pire mais je préfère rester « soft » en ce début de matinée). Le couteau en lui-même n’est ni positif, ni négatif. C’est l’utilisation qu’on en fait qui le rend « maléfique » ou « bénéfique ». De là je retiens que ce qui compte n’est pas tant l’outil que celui qui le magne, ce qui l’anime, ses buts, sa conscience… J’imagine que ces énergies, de la même façon, apportent une information dont chacun est « libre » de faire ce qu’il veut, dans la mesure de ses capacités, de ses buts, de ses motivations, de son niveau de conscience et de ses conditionnements (oui, tout ça…). Mais je ne sais pas ce qui détermine le niveau de conscience d’une personne, d’un groupe, d’une société. Je n’ai pas eu l’impression, à la lecture de différents articles astrologiques, que cela pouvait se percevoir à partir de la carte du ciel d’un individu. Comme il y a eu certainement de nombreuses personnes à être nées avec la même configuration qu’Hitler, et pour autant il n’y en a eu qu’un qui a pris cette ampleur (et heureusement). Que sont devenus les autres? Ont-ils pu faire « mieux » à travers ce que les étoiles leur ont donné? Ce qui ramène à la notion de libre arbitre, qui dépend notamment, à mon sens, de notre niveau de conscience, de nos actions passées (peut-on librement lever le pied droit quand notre pied gauche est déjà en l’air? il y a bien des limites à notre libre arbitre), du contexte dans lequel on évolue. Bref, pour terminer simplement et sur une note réflexive qui me semble appropriée en ce début d’année, avec une formule difficilement égalable: Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Je ne peux qu’espérer en ce début d’année que cette science devienne un peu plus consciente pour que l’on utilise ces énergies à meilleur escient. Mais ça prendra certainement du temps…

    1. Christophe GUILLAUME

      Bonjour,
      Oui c’est juste… 🙂 Disons que ces choses sont bien subjectives, est ce que par exemple, si l’on faisait venir une personne du moyen age (type Jacquouille la Fripouille), il trouverait notre société si positive et si intéressante sur le fond que cela par rapport aux valeurs avec lesquelles il aura lui même été conditionné ?
      Peut être que lui est sur le fond heureux dans l’obscurantisme, les croisées ou que sais je…
      Disons, qu’astrologiquement, ce qui m’étonne, souvent les astrologues parlent d’une manière assez « idéalisée » je trouve de cette ère du Verseau, comme si « évolution » ne pouvait impliquer qu’une « amélioration », mais en réalité les bases historiques fonctionnent souvent par des mécanismes un peu de flux et de reflux, on avance d’un coté, puis on recule un peu, puis on réavance… Mais dans tous les cas « évolution », ne veut pas forcément dire « progrès » en tout… Et si l’on analyse à cet égard l’explosion de la communication, au niveau mondial, c’est quelque chose que l’on ne pourra plus arrêter à priori, mais qui peut faire assez peur dans ses dérives aussi je trouve, surtout quand on analyse juste les 40 dernières années qu’on voit l’évolution en question, c’est réellement impressionnant ! et on peut dire qu’il y a même certainement un phénomène « d’accélération et de cumul », je suis curieux vraiment de ce que va donner ce cycle élémental d’Air sur 200 ans…….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!