Passion-Astrologue-effet-barnum-et-astrologie

Effet Barnum et astrologie

« Que pensez vous de l’effet Barnum ? »

Nouvelle réponse à ma FAQ numéro 2… 🙂

En quoi consiste l’effet Barnum exactement tout d’abord ?

Voir ici la définition académique qu’en donne Wikipédia : disons les choses simplement, cela rejoint une pratique que l’on appelait autrefois la « diseuse de bonne aventure », qui était passée maitre dans l’art de beaucoup brasser d’air et d’énoncer certaines vérités passe-partout ou lapalissades, qui se retrouvaient donc assez logiquement « validées subjectivement » par les personnes qui les consultaient…

Force est de reconnaitre que c’est une pratique qui a aussi beaucoup été utilisée dans l’astrologie moderne, notamment dans les horoscopes quotidiens d’un paquet de magazines -féminins notamment-, et cela a énormément contribué à nuire à la véritable astrologie, ses détracteurs se sont évidemment engouffrés dedans à la vitesse de la lumière pour s’en servir comme un levier pour la discréditer….

Il faut dire d’ailleurs qu’il y a tout pour ! Quand vous voyez certains horoscopes à base de « Amour : Soyez séducteur, Santé : Sortez couvert et Argent : Jouez pour gagner », il y a de quoi effectivement se poser des questions……

Le postulat de l’effet Barnum est que des psychologues ont écrit un texte dans ce genre, supposé être une description caractérologique, et qu’ils l’ont fait lire à plein de personnes, celles ci se sont globalement reconnues dedans.

Ils en ont déduit que pour que cet effet Barnum opère pleinement, il fallait la réunion de différentes « conditions de manipulation », par exemple que cela viennent d’une « autorité » (ou d’une personne reconnue comme telle, un peu comme l’expérience de Milgram), que le texte soit surtout « positif et flatteur » (personne n’ayant envie de reconnaitre des défauts) et que l’échange soit direct et exclusif

Donc au final si l’on résume la chose, en termes psychologiques, l’être humain serait susceptible de se reconnaitre dans n’importe quelle description caractérologique un tant soi peu positive sous réserve qu’on lui soumette gentiment et « proprement ».

Y a t il des éléments astrologiques qui encouragent l’effet Barnum ?

Objectivement oui ! Puisque le postulat de base de l’astrologie n’a jamais été autre chose que d’opérer des interprétations caractérologiques ou/et prévisionnelles, et que celles ci s’appuient sur un « clavier analogique » que l’on a attribué au fil des siècles aux différentes Planètes, Signes, Maisons, etc

Ainsi schématiquement, l’être humain, quel qu’il soit, est composé de ces mêmes « matériaux » que l’on rapproche en psychologie jungienne de la notion « d’archétypes ».
Tout le monde a dans son thème natal les mêmes planètes et maisons à interpréter, seul leur schéma diffère.

Si l’on parle à un astrologue, de Pluton, de la Maison 5, d’un Trigone, ou de n’importe quel élément astrologique, cela va amener à sa conscience différents vocabulaires automatiques et correspondant à ces éléments, un peu de la même façon d’ailleurs qu’un médecin sera conditionné à reconnaitre certaines maladies selon les symptômes de ses patients.

L’astrologie étant en plus un « art interprétatif », chaque astrologue peut développer cela selon ses propres intuitions, compétences et qualités, il y a une certaine « absence de cadre » qui fait bondir les esprits cartésiens.

Si l’on ajoute à cela que toutes les personnes qui viennent voir un astrologue sont par définition en attente d’une interprétation de leurs positions astrologiques, et parfois en plus en état de faiblesse, beaucoup d’éléments sont réunis pour que ce fameux effet Barnum marche et que des gens peu scrupuleux en abusent

Quelles sont les limites de l’effet Barnum ?

L’effet barnum marche très bien sur des textes simples et peu développés, mais à mes yeux il ne résiste pas à l’épreuve d’une étude de Thème natal complète et personnalisée !

Sauf à considérer que les millions de personnes qui aiment et étudient l’astrologie depuis des millénaires sont des idiotes, incapables de discerner si des analogies s’appliquent ou pas à leurs propres existences, le mieux est encore d’étudier l’astrologie par soi même et de se faire sa propre idée… Pas sur la base des horoscopes des magazines, mais bien d’une étude personnelle approfondie.

Dans mes études, je pense que beaucoup de mes consultants pourront le confirmer, je n’aborde pas que des qualités, mais aussi souvent les problèmes, des choses rudes, qui ne sont pas faciles et simples à aborder et à reconnaitre par la personne (des schémas complexes).
Cela me vaut d’ailleurs souvent des échanges importants en post-consultation pour affiner les compréhensions…

J’ai énormément de témoignages (souvent que privés malheureusement et ne peux les publier publiquement déontologiquement) qui me disent que l’astrologie et mes études ont permis des évolutions spectaculaires en termes de compréhension et d’évolution, avec des détails de vie, des noeuds astrologiques se recoupant (comme seule l’astrologie peut percevoir), cela n’est pas de la science fiction, les personnes ne sont pas « folles » et pas simplement victimes de « biais cognitifs » !

Je mets d’ailleurs au défi n’importe qui d’écrire l’étude de mon propre thème natal sur 20 pages à base de « biais cognitifs » et de bourrage de mou sans que je m’en aperçoive et que je m’y reconnaisse…

On voit déjà aussi par exemple dans les horoscopes que j’ai pu réaliser par le passé que j’essaie d’éviter un maximum les textes trop « bateau » et que je donne systématiquement la description des énergies astrologiques à l’oeuvre et que j’interprète, c’est certes moins complet qu’une étude personnalisée, mais cela fait tout de même entrer dans une certaine complexité et des détails déjà précis

Idem, dans les différents textes que je publie régulièrement sur mon site, n’importe qui peut analyser son propre thème avec ses positions et voir ce qu’il en retient ! Ou étudier également ses propres cycles génériques pour comprendre ce qu’il a vécu…
Et il y a bien clairement des différences, si par exemple on analyse un Jupiter de maison 4 et un Jupiter de maison 10, la personne ne pourra pas se reconnaitre dans les 2 positions à la fois ! Sauf à avoir certaines analogies particulières avec notamment les énergies lunaires et saturniennes, mais c’est un cas très particulier assez spécifique, et cela ne pourra pas se répéter avec toutes les positions planétaires quoi qu’il en soit.

La meilleure manière de savoir en tous les cas si l’astrologie opère ou non purement au travers de l’effet barnum est de l’étudier soi même et de se faire son propre avis, il n’y a absolument rien qui pourra remplacer cela…

Pensez à vous abonner à la newsletter astro pour être tenus informés des dernières publications !

A lire pour approfondir vos connaissances astrologiques : Par où commencer pour apprendre l'astrologie et Etudier Dane Rudhyar


Fil d'ariane : Consultations >>
Vous aimerez aussi les articles astro suivants :

Comment analyser les éléments prévisionnels astrologiques ? est ce que les progressions secondaires ont des interactions avec les transits ?

Le principe de volonté est assez central car de lui découle nos différents actes et notre caractère, il est à la source de beaucoup de processus astrologiques…

La « chance » peut elle transparaitre dans nos énergies natales ? La « malchance » est elle ancrée dès la naissance ? Comment les déterminer ?

Le point sur ces planètes selon la connaissance actuelle et ce que l’on peut en déduire astrologiquement, entre mythes et réalités…

Le jeûne est une pratique de santé importante et peut être lié à différents processus astrologiques sensibles à suivre et à accompagner…

Contacter un astrologue sérieux et professionnel Abonnez vous à la lettre d'information astrologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 commentaires sur “ Effet Barnum et astrologie

  1. Je découvre deux réponses au FAQ, l’effet Barnum, la chance ; je cherchais la 1ère réponse / question : où peut-on la trouver ? Merci à vous

  2. Élève astrologue pendant 5 ans, j’a Fait des stages avec Samuel d’Jian Gutenberg et écrit dans groupe de presse belge pendant 13 ans. Mes horoscopes étaient plutôt humoristiques et ne tenaient compte que de un ou deux aspects sur chaque signe. Cet horoscope était quotidien et je le voulais surtout optimiste mais en inventant rien. Bon. Ceci dit, je suis entrée dans une période de ma vie que je n’aurais jamais cru atteindre, On m’oblige à vivre et je ne comprends plus rien aux aspects qui envahissent mon thème.

    • Oui dans les horoscopes que vous décrivez, souvent le problème c’est simplement que les médias obligent un formatage, un certain nombre de caractères, et sont très réducteurs, ils cherchent à s’ouvrir sur le plus grand nombre et se coupent de ce fait de la complexité réelle des choses, c’est un exercice compliqué, pour ne pas dire impossible, à réaliser par un astrologue……
      Je ne comprends pas bien ce que vous évoquez dans la seconde partie de votre message, sur votre période actuelle et ce que vous vivez…
      Si vous voulez en parler mieux, je vous invite à me contacter par message privé.
      Merci de votre témoignage en tous les cas…

  3. Effet Barnum . Étudié l’astrologie par soi même ,bien sûr …mais est on réellement objectif avec soi ? C’est comme demandé à un psy de s’analyser …..

    • Un bon astrologue sérieux est indispensable pour gagner du temps et permettre de structurer, de hiérarchiser, de répondre aux questions que l’on peut avoir lorsque l’on aborde l’étude de son thème…
      Lorsque je dis « étudier soi même », je veux dire que même le meilleur astrologue du monde ne pourra jamais remplacer le propre investissement que l’on peut avoir soi même sur son thème, en termes de compréhension, de fouille, et encore plus d’intégration !
      Si l’on croit qu’il suffit de tout faire reposer sur l’astrologue, de lire son thème et puis basta, on passe réellement à coté de toute la richesse de l’astrologie ! Mais cela heureusement beaucoup de personnes le comprennent déjà, au moins instinctivement…
      Du reste, cela nous rapproche de n’importe quel phénomène psychanalytique, n’importe quel psychologue ou psychiatre pourra donner des pistes, apporter certaines réponses, guider, mais c’est bien à chaque personne d’accomplir son propre chemin et de travailler sur soi… Absolument personne ne peut intégrer les choses à notre place et les vivre…
      Dans cette optique, l’astrologie est simplement un support supplémentaire, et métaphysique, permettant certaines formes de questionnements et d’introspection, ni plus, ni moins.
      Elle est un chemin, non une fin, non un remède miracle, et c’est à chacun de le comprendre et de le parcourir ce chemin, c’était le sens de ce que je disais par « étudier soi même son thème »…

  4. Merci Christophe pour ce bel article très enrichissant, c vrai que l on préfère se reconnaître dans ses aspects flatteurs, ça réconforte l’âme, ça rassure, mais dans dans sa technique pointue qu est l astrologie on ne peut eviter d’être confronté à sa part dombre et là l effet barnum n a plus sa place lorsqu on etudie la totalité de son thème , en transits ou progressions il n y a plus de place pour le hasard ou pour les interprétations subjectives, car quand ça pète à la tronche, et bien ça pète 😁 demande à ma saturne ,cette grosse qui m a contrainte à la structuration, à l effort, au dépassement de soi malgré moi, ce qui m a fait souvent défaut dans ma vie, aujourd’hui j en paie les conséquences , et jte parle même pas de pluton qui s’est installée dans ma M2 cette vielle peau qui me fait la peau, subjectif tout ça, j en doute, et Jupiter rétro dans ma maison 12 où loge Neptune en.natal et qui m a gratifié aujourd’hui d’un moment de gloire,au travail pile poil quand elle est arrivée dans ma m12, quel rapport m12 et le travail me direz vous et bien je dirai Neptune, le nom de mon taf pardi😁…je doute que cet effet ait sa place en astrologie,…ce site est pointu et m a permis de voir ce que je refusais d’accepter de voir chez moi, les défauts à corriger, la patience à développer ..grrrrrr cette grosse là elle m énerve 🤣

    • merci beaucoup Marie pour ton témoignage… 😉

  5. Je suis justement en train de me farcir des vidéos YouTube de XXXXXXXXXX, un ancien astrologue devenu sceptique s’etant résolu à démonter de manière scientifique et publique la pratique de l’astrologie. La majorité de ses arguments sont intellectuellement paresseux voire malhonnêtes et/ou témoignent (paradoxalement) de sa méconnaissance manifeste de l’astrologie, néanmoins, n’etant moi-même que passionné et pas pratiquant, je me demandais quelle réponse opposer à l’argument de l’effet Barnum; c’est désormais chose faite! Merci. Ce post tombe à pic.
    Je vous recommende malgré tout de visionner sa conférence intitulée « Y’a t-il du vrai? », c’est un bon condensé de toutes les remarques que l’on peut se voir opposer en société lorsqu’on aborde ce sujet, et permet donc de s’y préparer 🙂

    • J’ai édité le nom pour vous éviter des problèmes de diffamation, et pour ne pas faire de publicité directe… 😉
      Je ne connais pas honnêtement cette personne, mais vu ce que vous en dites, je doute qu’il ait pu jamais pratiquer l’astrologie un jour…
      Je regarderai par curioisité à l’occasion quand j’aurais un peu de temps…
      Il y a beaucoup de remarques que l’on m’a déjà faite sur l’astrologie, j’en ai déjà répondu à plusieurs sur le passé…
      Celle qui revient le plus est le « faux zodiaque », avec la précession des équinoxes, les gens ne comprennent pas la différence entre zodiaque sidéral et tropical…
      Peut être que sa conférence me donnera des idées de réponses encore à apporter pour démonter ses arguments ! 😉
      Si des questions vous viennent, n’hésitez pas à les poster directement sur la FAQ 2 ou par mail…
      Merci de votre témoignage…

    • Merci pour votre retour (et désolé pour le nom, je n’ai pas réfléchi, merci de l’avoir corrigé).
      La plupart des gens ont beaucoup de mal à comprendre la différence entre signe et constellation aussi, mais j’ai pu observer qu’il suffit de leur parler de la théorie des cycles développée par Rudhyar pour les amener sur le terrain du symbolisme et ainsi leur permettre de s’ouvrir à une autre vision du monde.
      On comprend aussi en discutant avec des non-initiés que l’astrologie est vue comme un art divinatoire, au même titre que le tarot ou la voyance, cela traduit très bien la méconnaissance du grand public quant à cette discipline, et d’une manière plus générale le rejet par notre société actuelle plutôt scientiste de tout ce qui relève de l’occulte. C’est à mon avis bien dommage.

    • Nous partageons bien le même avis… 😉
      Développer les logiques d’astrologie humaniste que vous évoquez demande du temps ainsi qu’un investissement intellectuel personnel plus important, c’est « compliqué », et les médias lambda font tout pour que le grand public n’ait pas cet accès là…

      Idem sur l’art purement divinatoire, cela est beaucoup entretenu par les médias, qui font des amalgames permanents pour entretenir la confusion… Et comme nous sommes dans une période actuelle où la religion d’état est le scientisme, tout ce qui sort de ces clous là est considéré comme « à combattre »…

      C’est rigolo par exemple, il y a quelques jours, je regardais sur Youtube une vidéo sur la physique quantique, surtout sur l’explication que la matière « n’est pas réelle » au sens où nous l’entendons, qu’elle est simplement une « fonction d’onde potentielle », et que c’est « la conscience » qui en réalité lui donne forme…

      C’est assez compliqué pour les non initiés, mais ce qui est rigolo c’est que si vous faisiez dire exactement la même chose par des astrologues et des médiums, tout le monde se moquerait allégrement d’eux ! alors que là, comme c’est estampillé « scientifique », ça passe crème… 🙂

      En outre, j’ai beaucoup rigolé aussi, de la subtilité acrobatique du reportage, qui parle pendant un bon quart d’heure de « conscience », de « connexion universelle », de « supra intelligence », et j’en passe, tout cela sans évoquer une seule fois le terme de « Dieu » ! 🙂 alors que ce sont à mon sens tout cela simplement des synonymes……..
      Tout cela les yogis, les chamans, l’ont découvert il y a bien des milliers et des milliers d’années avant nous et avant ces physiciens quantiques… Ils n’avaient pas le vocabulaire moderne pour l’expliquer alors l’ont remplacé par des « concepts simples », par le mot « Dieu », mais tout cela est strictement identique…

      C’est vraiment drôle comme chaque génération a besoin de créer sa propre marque, de devoir réinventer la roue avec ses propres mots… Beaucoup par vanité et par méconnaissance de la sagesse profonde… Mais il faut reconnaitre que c’est tellement compliqué d’aller à rebours des choses………
      Et comme l’histoire est un éternel recommencement, le scientisme actuel et la « religion » qu’il représente trouvera aussi un jour sa fin, on redécouvrira la simplicité des visions « primitives »……
      Bref… 🙂

    • Haha! Complètement d’accord. Tout ça est très juste. Il y a malheureusement beaucoup de tabous. Il n’est pourtant pas si difficile d’echanger avec ouverture et bienveillance sur des sujets comme la spiritualité ou la politique par exemple, mais débattre sur ces questions est si pathétiquement mis en scène dans les médias qu’on peut facilement être amené à croire que le simple fait d’aborder ces thèmes est intrinsèquement problématique. Je le déplore. Et je m’efforce au quotidien à diriger les conversations avec des inconnus là-dessus, mais généralement ils préfèrent ne pas se prononcer, ou à demi-mot. Toute une société privée de liberté d’expression ou même de libre-arbitre. (Il y a parfois de belles surprises!) Bref, je m’egare! Enfin pas tant que ça en fait, les réponses toutes faites du non-initié face à ce qu’il ne connaît pas rentrent bien dans ce cadre. « Il est bien vu et respectable de ne pas croire à ces bêtises, je ne vais pas m’y intéresser et je préfère rejeter en bloc tout ce qui s’en approche ». Ce n’est pas ma définition de l’intelligence. Exercer un sens critique dans sa curiosité intellectuelle, oui.
      Je partage aussi votre optimisme: je vois bien autour de moi que tout n’est pas perdu et qu’il suffit de pointer un citoyen endormi dans la bonne direction pour qu’il se « réveille ».

    • C’est en réalité problématique d’aborder ces thèmes ! 😉
      Comme je discutais l’autre jour avec une amie sur le parallèle entre le monde de Georges Orwell dans son oeuvre 1984, et ce que nous vivons dans le présent, lui même avait dit : en des temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire…
      « L’égalité », la « fraternité », comme la « liberté d’expression », la « liberté de la presse », ou même la liberté tout court, ce sont aujourd’hui des concepts bien creux politiquement parlant dans notre société actuelle…
      Comme avait dit Coluche : vous pensez bien que si le vote changeait réellement quelque chose, il y a longtemps qu’il serait interdit ! et l’on pourrait étendre cela à la liberté : si le système était là pour produire des hommes libres, vous pensez bien qu’il y a longtemps qu’il n’y aurait plus de système !
      La Liberté, la vraie, se gagne en se battant au quotidien, et c’est un combat intimement personnel, personne ne peut gagner la liberté d’un autre…
      Cela rejoint directement la réponse que j’ai faite ce matin à BC, rien ne peut remplacer ce propre combat que nous avons à mener personnellement…

    • Vous prêchez un converti! J’abonde évidemment dans votre sens.
      La devise « liberté, égalité, fraternité » qui trône si fièrement sur les frontons des écoles de la république a été travestie. Et pourtant, quel concept parfait! quel beau projet!
      On s’eloigne un peu de l’astrologie, mais pas si on l’aborde par sa branche humaniste 🙂

      Pendant la révolution (et donc au sortir d’un millénaire de monarchie!), cette devise attribuée à Robespierre a permis de crystaliser les aspirations et les espoirs d’une nation tout entière pour un monde nouveau. Pendant que j’y suis, voici quelques extraits d’une proposition de constitution qu’il avait rédigée en 1793, je vous laisse admirer la modernité et la qualite de ces articles:

      art.4 – La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme d’exercer à son gré toutes ses facultés ; elle a la justice pour règle, les droits d’autrui pour bornes, la nature pour principe, et la loi pour sauvegarde.

      art.5 – Le droit de s’assembler paisiblement, le droit de manifester ses opinions, soit par voie de la presse, soit de toute autre manière, sont des conséquences si nécessaires du principe de liberté de l’homme, que la nécessité de les énoncer suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme.

      art.7 – Le droit de propriété est borné comme tous les autres, par l’obligation de respecter les droits d’autrui.

      art.10 – La société est obligée de pourvoir à la subsistance de tous ses membres, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d’exister à ceux qui sont hors d’état de travailler.

      art.11 – Les secours indispensables à celui qui manque du nécessaire sont une dette de celui qui possède le superflu.

      art.12 – Les citoyens dont les revenus n’excèdent point ce qui est nécessaire à leur subsistance, sont dispensés de contribuer aux dépenses publiques, les autres doivent les supporter progressivement selon l’étendue de leur fortune.

      art.15,16&19 – La loi est l’expression libre et solennelle de la volonté du peuple. La loi doit être égale pour tous. La loi doit défendre la liberté publique et individuelle contre l’autorité de ceux qui gouvernent.

      art.21 – Tous les bon citoyens sont admissibles à toutes les fonctions publiques, sans aucune autre distinction que celle des vertus et des talents, sans aucun autre titre que la confiance du peuple.

      art.28&29 – Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre du corps social lorsque le corps social est opprimé. Lorsque le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

      art.32&33 – Les fonctions publiques ne peuvent être considérées comme des distinctions, ni comme des récompenses, mais comme des devoirs publics. Les délits des mandataires du peuple doivent être sévèrement et facilement punis. Nul n’a le droit de se prétendre pli inviolable que les autres citoyens.

      art.35&36 – Les hommes de tous les pays sont frères, et les différents peuples doivent s’entr’aider selon leur pouvoir, comme les citoyens d’un même état. Celui qui opprime une seule nation se déclare l’ennemi de toutes.

      La classe.

      P.S:
      Au fait, quel était ce documentaire traitant de physique quantique ? Ça m’interesse 🙂 merci!

    • Et oui, toute l’injustice est que, si l’on interroge la population, concernant les valeurs révolutionnaires françaises, les gens citeront beaucoup Voltaire et Rousseau, alors que c’est probablement Robespierre qui était le plus pur et le plus idéaliste, qui est allé le plus loin pour ces/ses idées, mais ceci dit assez naïvement et ça ne lui a pas porté chance d’ailleurs au final……. 😉

      J’ai vu plusieurs vidéos autour de la même thématique, mais celle à laquelle je pensais dans mon commentaire est ici : https://www.youtube.com/watch?v=XwqFwpeBleM
      Si vous tapez « matière conscience », vous trouverez énormément d’informations…
      Ou si vous recherchez des informations sur Erwin Schrodinger (qui déclarait notamment « La physique quantique révèle l’unité fondamentale de l’univers ») ou sur Max Planck (qui disait pour sa part « Toute la matière naît et existe uniquement en vertu d’une force… Derrière cette force, nous devons supposer l’existence d’un Esprit conscient et intelligent. Cet Esprit est la matrice de toute matière »)…

    • Merci pour toutes ces références 🙂
      Et plaisir de vous lire, Christophe. J’accueille chacune de vos publications avec le plus vif intérêt, vos articles sont exemplaires, bravo.

    • Merci beaucoup Virgile ! il est important je crois de garder confiance quoi qu’il en soit… 🙂