Passion Astrologue Neptune sacrifice et pardon

Neptune, l’articulation du sacrifice et du pardon

En cette période astrologique où Jupiter rejoint Neptune au sein des Poissons m'est venue une réflexion sur la profondeur réelle des énergies neptuniennes, qui est souvent mal comprise.

Les énergies neptuniennes représentent beaucoup en effet la dévotion, l'ouverture sur l'absolu, l'exacerbation de la réceptivité transpersonnelle (émotionnelle), beaucoup aussi des notions de sacrifice, toutes les valeurs en réalité que l'on qualifie souvent de très “christiques”, la charité, le don, le pardon, l'amour de son prochain…

Quand on pense au mot “sacrifice” au niveau mythologique, on visualise en général de suite notamment la figure de Jésus sur la croix, ou l'histoire d'Abraham et de son fils Isaac dans la bible, ou encore Prométhée enchainé comme punition avec l'aigle lui dévorant son foie.

Le terme de “sacrifice” est très important à comprendre, il renvoie étymologiquement à la prééminence du sacré, à la notion de renoncement, de privation, en vertu d'un but ultérieur que l'on juge supérieur et transcendant, comme passant au delà de soi-même…

Lorsque cette énergie est activée au sein d'une personnalité, on touche là vraiment à un moteur très puissant et même quasi inarrêtable, inaltérable, tant ce qui motive ces forces dépasse même toute notion d'entendement par la logique parfois ! (là où les énergies terriennes peuvent avoir beaucoup de mal souvent)

C'est là que l'ego de la personnalité trouve une sublimation directe, où il n'agit plus réellement “pour soi”, mais en vu d'une perception dépassant ses frontières et le galvanisant en quelque sorte dans un état de “super conscience”…

C'est le fameux “Si Dieu veut…”, ou “que ta volonté soit faite”, que l'on retrouve en réalité dans toutes les religions, et sous diverses formes, c'est comme le dit Krishna à Arjuna dans la Bhagavad Gîtâ “le vrai yogi est celui qui s’acquitte de ses devoirs sans attachement aucun pour les fruits de ses actes”, celui qui abandonne toutes ses actions au sacré.

Dans ce schéma, de la prééminence du sacré, cela force impérativement à une prise de recul et de hauteur, à une “méga” mise en perspective par rapport en réalité à la cause première de toute chose…

Cela ne peut conduire qu'à une projection, une mise en abime, du microcosme dans le macrocosme et inversement, c'est comme de percevoir à la fois la vision de l'atome et de la galaxie, il ne peut y avoir qu'un télescopage monumental entre les 2 ! (voir l'excellent petit ancien documentaire la Puissance de 10 !)

Lorsque l'on prend ce recul maximal, que ce soit par choix ou peut être car les circonstances de la vie ont fait que l'on y a été en quelque sorte “forcé” (peut être de manière consécutive à un transit de Neptune), toutes les choses, tous les problèmes, ne peuvent plus in fine que se fondre derrière une unité fondamentale de la monade universelle, plus rien ne peut avoir la même importance, tout se trouve de facto “relativisé”…
Et ici en outre une relativisation par rapport à l'Absolu ne peut forcément produire comme résultat qu'un “rétrécissement” du sujet initial.

Le “pardon” intervient beaucoup dans cette optique là justement, il représente si l'on peut dire la phase ultime du processus de deuil de Kübler-Ross, après choc, déni, colère, après marchandage et Dépression, après même la dernière phase d'acceptation, le pardon intervient justement comme une ultime sublimation, comme cette mise en perspective face au sacré, à l'absolu, au transcendant, qui est capable en quelque sorte au final de tout purifier, de tout dissoudre, quelle que soit la situation initiale…

Souvent, la notion de pardon est mal comprise par l'individualité, qui a envie en quelque sorte même inconsciemment de camper sur ses positions, de s'accrocher à des schémas, des rancoeurs, et qui croit surtout que le fait de pardonner est une sorte de “cadeau fait à l'autre et au monde” en retour par rapport à des choses qui ont été pourtant bien dures à digérer personnellement.

En réalité, si le pardon est un cadeau, c'est d'abord un cadeau qui est fait en premier à soi même, c'est le fait d'opérer cette mise en perspective par rapport au sacré et au transcendant, puis de dire derrière : “Je refuse de continuer à porter des briques qui au fond ne m'appartiennent pas !”.

Comme pourrait d'ailleurs si bien le dire Ramana Maharshi, grand maitre de l'advaita vedanta : posez vous concrètement la question de “qui” pardonne exactement à “qui ou à quoi” ?
Dans une vision d'unité fondamentale “qui” doit ou peut pardonner “quoi” ?
Le coeur de la purification et de la dissolution neptunienne est là…

Si il n'y a “plus personne” même pour seulement porter déni, colère, n'importe quel schéma ancien sclérosant ne peut que s'effondrer sur lui même, il n'a plus aucune raison d'être, c'est cela la mise en perspective face au sacré…

Cela demande donc une forme de “sacrifice personnel” puisqu'il faut savoir renoncer à une partie de soi pour passer à une octave supérieure d'expression, et pour purifier / affiner ce qui doit l'être…

Je ne sais pas, en cette période neptunienne, ce que l'on pourra traduire chacun individuellement et collectivement de ces forces, mais déjà si elles nous tirent peut être vers plus de cette “compréhension métaphysique”, vers ce que l'on peut appeler la voie de la dévotion, ce sera déjà pas mal…

Pensez à vous abonner à la newsletter astro pour être tenus informés des dernières publications ! Ainsi que la Lettre PREMIUM si vous souhaitez recevoir les informations en avant première...
A lire pour approfondir vos connaissances astrologiques : Par où commencer pour apprendre l'astrologie et Etudier Dane Rudhyar
Pensez aussi au Forum d'astrologie et à toute la communauté astrologique qui le compose, si vous souhaitez approfondir votre témoignage et échanger avec des membres, astrologues passionnés et amateurs...
Fil d'ariane :Consultations >> Sommaire du site

Comprendre son Thème natal

Soleil en MaisonsLune en Signes >> Lune en MaisonsMercure en Signes >> Mercure en MaisonsVénus en Signes >> Vénus en MaisonsMars en Signes >> Mars en MaisonsJupiter en Signes >> Jupiter en MaisonsSaturne en Signes et en MaisonsUranus en Signes et en MaisonsNeptune en Signes et en MaisonsPluton en Signes et en MaisonsLune Noire en Signes et en MaisonsNoeuds lunaires en Signes et en MaisonsL'astéroïde Chiron en Signes et en Maisons

Comprendre ses Transits

Soleil en Signes en transit >> Soleil en transit en maisonsLune en transit en Signes et MaisonsMercure en transit en Signes et MaisonsVénus en transit en Signes et MaisonsMars en transit en Signes et MaisonsJupiter en transit en Signes et Maisons
Vous aimerez aussi les articles astro suivants :

16 réflexions sur “Neptune, l’articulation du sacrifice et du pardon”

  1. moi de toute façon, mon Neptune s’arrêtera là où commence celui d’Abraham, alors je n’irai pas bien loin et c’est bien dommage 🙁
    C’était bien de prendre de la hauteur….. et de sentir la corde tirer, pour bien nous rappeler nos ancres!
    Toutes ces ancres à soulever une à une…….

    J’ai passé beaucoup de temps sur l’article et à chaque fois j’entendais comme un grand silence à la fin…….
    Ça faisait à moitié peur cette histoire 🙂
    Mais voilà ce que j’en conclus au final pour mon propre
    cheminement…….
    Vous expliquez vraiment d’une façon royale les choses. C’est vraiment un plaisir de vous lire. Merci. On en redemande!

    1. Christophe GUILLAUME

      Probablement que si je les explique autant bien, c’est que j’ai bien eu l’occasion de les pratiquer…. 🙂

  2. Christiaens

    MERCI, tout simplement BEAU et une jolie synchronicite en ce qui me concerne !
    A partager le plus possible.

    Par contre suis pas très doué avec la technologie je partage comment ?

    1. Christophe GUILLAUME

      Je ne sais pas si c’est “beau”, mais c’est une articulation importante je trouve à comprendre… 🙂
      Partager l’article ? cela se fait par les réseaux sociaux, ou simplement en copiant le lien et en l’envoyant à une personne que vous voulez…
      Merci beaucoup 🙂

  3. La Vraie Magie est là :
    Elle est la Vie, la respiration de l’Univers infini…
    Au-delà de l’analyse, votre don merveilleux d’animer les mots avec tat de justesse en fait partie.
    Merci Christophe 🙏
    de la part d’une neptunienne (entre autre) heureuse de l’être, tout comme de vous lire…

    1. Christophe GUILLAUME

      Probablement que mes propres énergies neptuniennes m’aident dans la compréhension de ces forces, surtout car j’ai beaucoup eu l’occasion de “travailler dessus” dans ma vie d’une manière ou d’une autre (parfois “forcé” aussi)… J’ai eu le temps de les comprendre, les approcher sur plusieurs angles, et je sais aussi à quel point elles peuvent être compliquées et difficiles d’accès… 🙂
      Merci de votre témoignage.

  4. La persepctive de l’entree de jupiter en poissons (09.01.2022) ainsi que la future conjonction doit etre lue en complement du noeud sud en scorpion quasi simultanée.

    1. Christophe GUILLAUME

      Oui j’en ai parlé dans mes articles. Tous les éléments astrologiques advenant ensemble doivent être considérés comme un “tout”.

  5. Bonjour Christophe,

    Toujours impressionné par le quantité de travail que vous pouvez produire. C’est une période intéressante… mais je ne peux m’empêcher de voir dans ces puissantes forces de Neptune un danger d’illusions et de mirages collectif, le versant alternatif et néfaste de ce que vous décrivez dans votre excellent article . Et je sais ce que je classe dans l’illusion collective dans cette année à venir lol. Je n’en dirai pas plus ! 🙂 .

    Joyeuses fêtes à vous.

    1. Christophe GUILLAUME

      Bonjour Jules,
      A défaut de quantité, j’espère aussi transmettre les qualités essentielles de ce que j’ai pu apprendre moi même personnellement… 🙂 Si les concepts que j’évoque ici vous intéressent, je ne peux que vous inviter à approfondir l’advaita védanta par exemple (je ne suis ici qu’un infime trait d’union vers cette philosophie si l’on peut dire).
      Les dangers que vous évoquez sont bien présents avec cette fonction planétaire, donc on ne peut pas les écarter pleinement, d’un revers de main, en se disant que “ce n’est rien” ! malheureusement, oui ces dangers existent pleinement et son très importants…
      Beaucoup de choses peuvent être classées en “illusions collectives” malheureusement… Il y a par exemple des points que je n’ai pas encore trop évoqué, mais il est probable aussi que l’on puisse relier les influences neptuniennes aux “problèmes écologiques”, qui risquent d’être un gros morceau de l’humanité sur le très long terme d’ailleurs, donc pas facile à estimer du temps d’une vie humaine…… Mais peut être à l’oeuvre sur les dérèglements climatiques ! Comme je l’évoque dans mon article sur le transit de Jupiter en Poissons, conjoint Neptune, cela a donné des précédents d’années de “grandes inondations”, les énergies neptuniennes étant forcément reliées à “l’eau”… à suivre donc.
      Belles fêtes de fin d’année à vous aussi Jules 🙂

  6. Marie-Claire

    Merci de cet article intéressant pour moi, car il m’aide à comprendre le sens du pardon.
    En fait c’est libérer de l’énergie obscure qui est en soi pour la remettre en circulation .
    Car il n’y a ni bien ni mal.
    Pardonner c’est d’abord se pardonner d’avoir bloquée cette énergie de rancoeur et la transformer en lumière.

    1. Christophe GUILLAUME

      Oui vous dites très juste dans ce que vous évoquez sur le pardon !
      C’est un concept à la fois simple, mais probablement aussi “galvaudé”, et au final pas simple à comprendre et à appliquer, beaucoup dans notre société nous pousse à l’inverse…
      Pour cela, je trouve pertinent de l’intégrer au processus du deuil de Kubler Ross, car il me semble logique que le pardon arrive en strate finale, ultime, de sublimation, à cela…

    1. Christophe GUILLAUME

      Plus que mon interprétation, ce sont vraiment les connaissances de fond dont je parle qui sont sublimes 🙂
      Je ne fais ici que les compiler, pour les évoquer, les faire connaitre peut être, aux personnes qui me suivent….

  7. Merci Christophe pour votre bel écrit, pour votre si beau message. Je suis heureuse que quelqu’un, et donc vous, puisse partager cette pensée, car ce monde, pourvu de conditions et de confusions, en a tant besoin ! Le pauvre est celui qui devient riche lorsqu’il prend Conscience de l’Infini si grand et si petit qui habite en lui. Mais cette richesse n’est pas terrestre, elle vient d’ailleurs, et celui ou celle qui vit en Elle n’est jamais seul(e). Je vous souhaite un beau Noël Christophe, une douce fin d’année, dans la paix de l’esprit Divin, et la communion de tous nos opposés. Bien à vous…

    1. Christophe GUILLAUME

      Il y a pas mal de personnes vous savez Isabelle qui s’ouvrent à ce type de connaissances et les partagent au fond d’elles, je n’ai ici rien inventé de spécial personnellement, je ne fais que reprendre, compiler, vulgariser, certaines connaissances ancestrales qui ont pu être dévoilées par les grands maitres sur la planète… 🙂 Lire pour cela les grands maitres de l’advaita védanta par exemple…
      C’est en cela d’ailleurs que cela est intemporel, inaltérable.
      Belle fin d’année à vous aussi Isabelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Astrologue