passion-astrologue-Uranus-planete

Uranus en Taureau 2018-2026

Uranus s’en va maintenant progressivement du signe du Bélier pour commencer à investir celui du Taureau à partir de la nouvelle Lune du 15 mai 2018 jusqu’à fin avril 2026, un transit lent de fond donc, qui connaitra évidemment plusieurs phases.
Cette planète est la planète de la liberté, de l’émancipation, du lien avec le collectif, elle est vecteur énormément de surprises, d’inattendu, recelant un aspect soudain, imprévisible, et en Taureau elle se heurte à presque tout le contraire…

 

Lame de fond uranienne sur les bases de sécurité

Uranus n’est pas à l’aise dans ce signe du taureau, elle est en chute (voir Maitrises), ce qui implique différents antagonismes…
Il faut bien comprendre le fonctionnement des 2, le Taureau, comme le disait l’astrologue Howard Sasportas cherche avant tout à « sécuriser son environnement », il cherche à posséder pour se rassurer, en bon signe de Terre, il est attaché aux valeurs de travail, de stabilité, de pérennité, de fiabilité, autre donnée il est très empirique, il a besoin de toucher, de voir, pour comprendre et faire…

La planète Uranus fonctionne un peu à rebours de tout cela, c’est une énergie plus « éthérique », intuitive, réceptive, mentale, elle a une violence, une instabilité, une insaisissabilité, car en fait son carburant principale est la liberté, l’indépendance, les idéaux, et pour ces éléments là elle peut prendre tous les risques, se mettre dans tous les porte-à-faux, elle préférera 1 millions de fois goûter la liberté de l’instant présent que de structurer des contraintes sur la durée… Elle vient d’ailleurs « rompre » le septénaire, juste après Saturne dans le système solaire pour l’aider à se réformer, à s’extraire de ses cristallisations.

On devine sans peine la confrontation qui se dégage de ces énergies, c’est une grosse dualité « liberté / sécurité » qui va s’affronter (une forme de lutte contre son Ombre), entre la matière et l’esprit, uranus vient faire prendre des risques, elle vient secouer le taureau sur ses bases pour lui dire « sors de ta zone de confort un peu ! prends tes responsabilités pour être vraiment ce que tu es au lieu de toujours composer avec ta peur ! », et cela pourra opérer plus directement par le biais de « pertes », de dépossessions, de fatalités, pour produire le renoncement et le lâcher prise nécessaires…
Et les parts de stabilité n’aiment pas du tout cela ! Le taureau veut toujours une vie « tranquille », simples, confortables, sans risque (c’est un vénusien pas un martien), même si il doit faire des compromis et sacrifier sa liberté pour cela, mais là il semble que le signe n’ait plus les mêmes choix possibles et soit obligé de réaliser des choix dont il ne se croit pas capable, voire où il va trainer les pieds ou avoir un comportement inhabituel, à rebours de ce qu’il dégage d’habitude… Mais uranus va bien bouillonner, c’est évident, et si on essaye de mettre la planète en cage cela risque d’être encore plus violent lorsque les digues céderont, car elles céderont forcément, la planète ne laissera pas d’autre alternative, elle n’en laisse jamais.

La notion de crise matérielle et financière peut donc être plus importante avec ce passage, Uranus peut demander des réformes, créer des volte face, en plus avec les transits que vit en parallèle le Capricorne (au moins encore quelques années), on reste dans une symbolique très sociale, liée directement à notre sens des valeurs, à la manière dont nous valorisons toutes les choses et les personnes, et aux raisons qui nous poussent à agir ainsi…

Au positif on sera obligé d’accepter des compromis, des réformes, une structuration différente de nos bases de sécurité car les anciennes ne correspondent plus ! On retrouve beaucoup une notion du processus alchimique de « Sublimatio » durant ce transit, uranus venant forcer la prise de recul et une « élévation » sur des énergies lourdes, compactes, mais dans le but de la poursuite d’idéaux plus profonds, utiles à la réalisation fondamentale (et le taureau pourra alors canaliser les risques d’éparpillement et la trop grande versatilité naturelle).

 

Uranus en transit dans le Taureau 2018 / 2026

Les signes les plus directement concernés seront ceux de la croix fixe, donc aussi Lion, Scorpion et surtout le Verseau qui est le maitre naturel de ces énergies uraniennes. Le propre de la croix fixe étant de stabiliser, et bien elle sera déstabilisée ! Ce qui peut d’ailleurs nuire aux processus de stabilisation du Zodiaque en général… Evidemment aussi les signes en Trigone de Terre, Vierge et Capricorne, potentiellement de manière plus harmonique encore que cet élément et ces signes ne fassent pas vraiment bon ménage avec ces énergies aériennes. Puis le Scorpion en Opposition, signe d’exaltation de la planète cette fois, il risque de pas mal « souffrir » des bridages de ce transit et des parts de révélations soudaines qu’il véhicule, même si ce sera très émancipateur pour ces Soleils…

J’aurais tendance à penser qu’il faut décomposer ce transit au moins en 3 parties :

+2018 / 2020, période où la Terre domine aussi par les influences du Capricorne (Saturne, Pluton, noeud sud, Jupiter), même si le trigone n’est pas exact tout le temps avec tous ces éléments, il n’en reste pas moins que c’est une énergie de trigone qui se dégage et qui a des parts harmoniques (même si elles sont atténuées par la chute de la planète).

+2020 / 2023 passage de Saturne dans le Verseau, maitre d’uranus (et maitre traditionnel de saturne d’ailleurs), formant donc quadrature il y a un affrontement plus direct entre les parts de cristallisation, de sécurité, et les parts d’émancipation, de liberté, c’est là que la dualité que j’évoquais plus haut risque de tourner à plein régime.

+2023 / 2026, sortie de saturne du verseau, en revanche entrée de Pluton dans ce même signe ! Mais les planètes seront plus en énergie de trigone dissocié, aussi ce pourra être assez particulier, car là aussi ce sont des énergies qui d’ordinaire s’affrontent sur le zodiaque mais trouve quelque médiations surprenantes, les Scorpions seront directement les plus concernés…

On pourrait évidemment encore subdiviser en plusieurs sous-phases ces énergies parce qu’il y aura d’autres interactions durant cette période. Pour la conjoncture globale au fil du temps, voir aussi l’Horoscope et les Lunaisons.

 

Etude astrologique personnalisée

Il s’agit ici d’une étude générale ne tenant bien évidemment pas compte de votre propre Thème natal… Si vous souhaitez un éclairage particulier ou des Prévisions sur l’année, pour toute Question ou demande de Consultations, n’hésitez pas Contactez-moi !

 

Bibliothèque astrologique

Fil d'ariane :
Contacter un astrologue sérieux et professionnel Abonnez vous à la lettre d'information astrologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 commentaires sur “ Uranus en Taureau 2018-2026

  1. Bonjour Christophe!
    J’espere que tu te portes au mieux 🙂
    Merci pour cet article!
    Penses-tu que ceux qui ont Uranus dominant au natal seront + impactés par ce transit?
    Et sinon quoi c’est ça un septénaire? Jamais entendu parler.. ^^

    • Bonjour Estelle,
      Oui ça peut aller, je te remercie… 🙂
      J’espère toi aussi ?
      Oui c’est un fait, lorsque l’on a une planète dominante dans son thème natal, on est plus sensible à son transit ! et il a même des répercussions selon le natal d’ailleurs…
      Imaginons par exemple que l’on ait un carré Vénus / Uranus en natal, ici la puissance est maximale puisque Vénus a en plus la maitrise du Taureau, donc ce carré sera particulièrement réactivé par tous les transits d’Uranus (et de Vénus) au cours de la vie du natif… et c’est valable avec tous les aspects évidemment, trigone Mercure / Saturne, quinconce Mars / Jupiter ou ce que l’on veut, ou ici avec Uranus et n’importe quelle planète, cette autre planète sera très sensibilisée par tous les transits uraniens…

      Le septénaire, c’est à l’époque de l’astrologie ancienne, traditionnelle, les planètes transpersonnelles n’avaient pas encore été découvertes, puisqu’elles ne sont pas visibles à l’oeil nu, ou alors extrêmement faiblement à certains moments comme Uranus je crois, et il a fallu attendre les moyens modernes, télescopes et tout pour les voir…
      Donc les anciens tournaient astrologiquement que sur 7 planètes, Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne la dernière du lot, d’où le septénaire comme on les appelle, c’est d’ailleurs ce qui a donné la division du temps en semaine de 7 jours… tu as jamais vu ça petite à l’école ? Dimanche Soleil, Lundi Lune, Mardi Mars, Mercredi Mercure, Jeudi Jupiter, Vendredi Vénus, Samedi Saturne… non ça te dit rien ? t’as dû le faire forcément… A l’époque de l’ancien temps, où le sens du sacré était plus marqué qu’aujourd’hui, cela faisait sens… Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Noms_des_jours_de_la_semaine
      Bon week end de Pentecôte à toi.

    • Avec plaisir Patricia, belle journée à vous… 😉

  2. Moi qui suis généralement d’une nature optimiste et verrais » plutôt la bouteille à moité pleine qu’à moitié vide », je dois reconnaître que les mouvements actuels m’inquiètent,. ils touchent mes maisons 8 & 9 pour ce qui est de Saturne et Pluton et 12 pour Uranus qui sera conjoint à mon Nd nord natal en avril 2020 et à cette date toutes ces planètes seront en Carré…..Donc donc…en ce moment je joue l’autruche …disons que je prends du recul en pensant qu’on échappe pas vraiment à son destin….j’ai toujours pensé que notre véritable libre arbitre est les chemins de traverse que nous empruntons tout long de notre vie et que de toute façon nous arrivons là ou nous devons.
    une citation attribuée à Chow Ching Le dit :  » Aussi élevé que soit l’arbre ses feuilles retombent toujours vers la racine » (la palanquin des larmes )
    Encore merci pour vos articles

    • Bonjour Geneviève,
      Ah oui pour sûr, on échappe pas à son destin vous avez raison… 🙂
      Dane Rudhyar disait que le libre arbitre se concentre dans des « noeuds » du destin, quelques uns, quelques moments où l’on est à la croisée des chemins et où on doit faire des choix… et ce genre de transit uranien vient en quelque sorte forcer les choix pour beaucoup de monde… oui nous retombons toujours à nos racines, c’est joli… 😉
      Merci pour votre passage !

  3. Bonjour Christophe
    Merveilleux Uranus… Comment ne pas penser à cette dualité liberté /sécurité… Le ciel et son reflet (dans l’eau chez moi 😉)
    Qui peut dire ce qu’il va devenir de cette terre maltraitée depuis le début de cette industrialisation à outrance avec en fond ce profit mêlé à toutes les sauces, et de ces conflits sociaux qui sourcent dans l’abus de ces régents…
    Mais comme cité dans l’article, cette planète a de la ressource, et on peut compter sur son imprévisibilité pour rebondir.. Là, où on ne l’attend pas 😀
    Belle journée à tous, merci de cet article.

    • Bonjour Catherine,
      Merci pour ce message… 😉
      Oui il faudra sûrement que l’homme prenne des décisions drastiques dans un futur proche, mais il ne le fera probablement que lorsqu’il sera au pieds du mur, lorsqu’il aura bien maximisé ses profits, et lorsque par exemple la rareté des ressources le forcera à faire autrement… C’est sa nature !
      Des fois j’y pense et je me demande comment les historiens analyseront notre période actuelle ? Quelle sera la « version officielle » historique retenue ? Probablement que s’ils sont honnêtes ils qualifieront l’ère industrielle, d’ère de gaspillage éhonté…
      C’est ainsi notre société a fait le choix de valoriser l’aspect dispendieux de Jupiter et de renier les parts restrictives et austères de Saturne, mais l’équilibre se refera…
      Belle journée à vous aussi Catherine, au plaisir de vous lire de nouveau !