L'astrologue Dane Rudhyar

Thème natal de Dane Rudhyar

Musicien, peintre, philosophe avec une grande finesse d’esprit et une véritable profondeur d’analyse, fin connaisseur de la psychologie humaine, et… grand astrologue !

Dane Rudhyar et son oeuvre astrologique

Né le 23 mars 1895 à Paris et décédé le 13 septembre 1985, il a assurément marqué l’astrologie moderne du 20 ème siècle en « dépoussiérant » l’astrologie traditionnelle, surtout en la recentrant sur la notion de « cycles ».
Il la rapprochera des sciences humaines telles la psychologie humaniste et la psychologie des profondeurs, notamment avec le travail de Carl Gustav Jung, dans ce qu’il appellera plus tard « l’astrologie humaniste » ou « transpersonnelle », une astrologie dévolue au développement de la personne plus qu’aux prévisions de « bonne aventure »… Il rompt avec toutes les « superstitions », les « bons Aspects » et les « mauvaises Planètes », pour recentrer l’astrologie dans une optique moins manichéenne, plus psychologique, plus proche de la vraie richesse de la vie.

On me demande parfois, par quoi commencer pour étudier l’astrologie ?
C’est une question plus délicate qu’il n’y parait ! Car si on peut aborder les bases rudimentaires de l’astrologie auprès d’une multitude de livres ou d’enseignants, les fondements de l’astrologie dans leurs essences tant techniques que philosophiques se trouvent bien souvent ailleurs, chez des Maitres… notamment dans les enseignements de Dane Rudhyar !

Si vous vous intéressez à l’astrologie, il faut lire Dane Rudhyar ! Si leur abord n’est pas toujours aisé, ses livres méritent largement le temps consacré à leur approfondissement.
Aussi, si vous appréciez l’astrologie et ne connaissez pas encore les oeuvres de Dane Rudhyar, n’hésitez pas.

Par quel livre de Rudhyar commencer ? Et bien tout dépend des bases que vous possédez et de celles que vous souhaitez approfondir, mais voici sa bibliographie astrologique principale :


J’aurais tendance à conseiller d’abord les livres sur les bases astrologiques (Signes, Maisons, Aspects…), son livre sur les maisons est très intéressant et très accessible pour le profane; cependant il est aussi pertinent de lire ces livres dans l’ordre chronologique où ils ont été écrit par Rudhyar pour se replonger dans sa propre évolution…

Pour ma part, j’ai découvert l’oeuvre de Dane Rudhyar en commençant par son livre « Les aspects astrologiques – Une approche basée sur le processus », ce n’est pas le plus simple, mais c’est un livre brillant et visionnaire, je fus émerveillé tant par la précision des descriptions des processus cycliques que par la teneur philosophique qu’il réussissait à dégager de chaque page !
Un homme capable d’une telle perception si fine et ayant produit une oeuvre si riche doit manifestement avoir bien des choses intéressantes à raconter me suis je dit…

Ce fut donc le point de départ de l’étude attentive de l’oeuvre de Rudhyar : L’astrologie de la personnalité, Approche astrologique des complexes psychologiques, le Cycle de la lunaison, Pratique de l’astrologie, Triptyque Astrologique, Astrologie et psyché moderne, et tous les autres !
J’ai pris plusieurs pages de notes sur chacun de ses livres, notes qui elles mêmes m’ont poussé à de nouvelles recherches, Dane Rudhyar a une pensée très riche qui pousse à la recherche et à l’approfondissement…

Dans ses enseignements il nous livre plus qu’un simple décodage de « l’algèbre astrologique », il va au delà… Il s’évertue à nous faire réfléchir aux mécaniques astrologiques globales, et aux mécanismes sous-jacents, d’une manière autant philosophique que ludique, il arrive à merveille à concilier la vision des détails et la vision plus « holistique » (comme il a lui même popularisé ce terme), une vision « mentale » et une vision métaphysique.

Rarement j’ai pu lire un auteur à ce point captivant et constant, chacun de ses livres apporte une richesse. Même sur des thèmes astrologiques que l’on pourrait croire « connus », car déjà traités et re-traités, il arrive à apporter une vision transcendante et pertinente, sa vision… Bref, si vous vous intéressez à l’astrologie, il faut lire Dane Rudhyar !

Si je devais trouver des points négatifs, son livre que j’ai le moins apprécié est « Vers une conscience planétaire ». Non pas qu’il n’ait pas de pertinence mais je n’ai pas eu le sentiment personnellement d’y apprendre grand chose… Rudhyar y reprend certaines des idées qu’il avait déjà distillé dans certains de ses autres livres, et je trouve que certains passages dérivent ou prêtent à dériver vers des notions purement politiques « universalistes », ce qui n’est pas à mes yeux le rôle pur principal de l’astrologie qui doit rester dans la philosophie.
Ceci dit, je comprends qu’il ait eu ces idées là, qui découlent directement de sa pensée et de sa logique. Dans l’abstraction et sur le long terme pourquoi pas, mais dans une réalité plus pragmatique et quotidienne ?
Enfin il ne faut pas oublier qu’il appartient à une génération qui a connu les 2 guerres mondiales, et qu’il a été très marqué par l’avènement de l’atome, notamment les bombes atomiques… ceci explique probablement cela, on retrouve des mêmes idées dans la pensée d’Einstein et d’autres auteurs de leur même génération, y compris d’ailleurs chez des astrologues un peu plus « jeunes » comme Hadès.
De même, dans un autre registre je ne comprends pas son rejet de la Domification en maisons égales, je regrette qu’il n’ait pas plus traité ce sujet à ma connaissance, j’aurais aimé avoir son argumentation…

 

Thème natal de Dane Rudhyar

passion-astrologue Dane Rudhyar theme natal

passion-astrologue Dane Rudhyar theme natal

Je reprends ses propres coordonnées de naissance à savoir : 23 mars 1895 à Paris, pour la précision de l’heure il indique lui même avoir l’ascendant à 14° du Sagittaire, je retiens donc son affirmation, ce qui porte la naissance à environ 1H34.

Bélier Ascendant Sagittaire, une alliance d’initiative, de prise de risques et de quête métaphysique, appuyée par une solide dominante dans les signes mutables. Pourtant hormis une Vénus marquée par le Feu (en Bélier, Maison 5) qui peut expliquer autant la « valeur » qu’il a accordé à la « créativité » dans ses oeuvres, autant que ses goûts artistiques très prononcés, le reste du thème est essentiellement aérien et dans une moindre mesure aquatique. Une telle prédominance d’Air dénote une réelle vivacité d’esprit, une érudition et un savoir général très conceptualisé.

Les Gémeaux au Descendant notamment, qui accueillent pas moins que 4 planètes dont une triple Conjonction Pluton/Neptune/Mars (maitre du Soleil); cet aspect n’est pas « mauvais » en soi, d’autant qu’il ne fait pas de dissonance par ailleurs, mais il n’a pas dû être facile à vivre pour autant !
Il est très sensible, très énergétique, très profond et même très « instable » (c’est une des premières choses qui saute aux yeux dans son thème), il a probablement pesé sur sa santé et sur ses rapports aux autres, voire certainement sur sa vie sentimentale (notamment Neptune conjoint à Mars et au Descendant en orbe serré qui me font penser à une dynamique de projections possibles « avec ou sur » des « entités morales ou philosophiques »)… mais les Trigones au Milieu du Ciel évoquent aussi une transcendance de ces aspects par la voie sociale, ou dans la « profession », une utilisation harmonieuse et positive de ces énergies.
Il est intéressant de constater aussi que cette triple Conjonction Pluton/Neptune/Mars est encadrée par Jupiter et Vénus

Ainsi Jupiter -Maitre de l’Ascendant- bien qu’en exil a pu un peu adoucir cette Maison 7 en apportant de l’enthousiasme et de la chaleur ainsi qu’une propension à aider les autres (ici d’un point de vue philosophique), bien qu’un Carre décroissant du Soleil, même s’il s’affaiblit, suggère que Rudhyar a du lutter pour s’affirmer dans ses rapports, peut être parfois se « faire violence » avec un risque de conflits légaux dans les associations.

En Trigone à ce Jupiter, il y a bien sûr la Lune en Verseau, en dernier quartier de Lunaison, une phase d’intégration, de bilan, de « fabrication de semence » (comme il disait lui même). L’enfance a pu être une période solitaire ou du moins repliée sur le rêve avec une tendance à « s’évader », mais cette période fut certainement profondément formatrice et structurante pour la personnalité. La lune met ici sa sensibilité, son imaginaire, au service du collectif dans un altruisme désintéressé, c’est aussi une indication d’une volonté de liberté au quotidien, surtout une liberté d’esprit et de ton.
En Maison 3, une maison d’air, cela confirme une volonté de mettre cette énergie au service du relationnel et de « l’intelligence », de tout ce qui peut « fertiliser » son environnement.

La Lune est d’ailleurs conjointe à la Lune Noire, ce qui confirme réellement que ses énergies lunaires évoquées représentaient un but fondamental pour lui, un pivot central, à la fois une base sur laquelle s’appuyer mais aussi un but à parfaire… un Trigone à Pluton en Maison 6 suggère des aptitudes à analyser en profondeur, y compris dans une optique thérapeutique, psychanalytique dirait on avec le recul.
Une Lune Noire bien reliée par un Trigone aux Gémeaux, mais Carre serré à Uranus en Scorpion (en exaltation) : cet Uranus rétrograde en Maison 12 l’a probablement grandement « poussé » à l’introspection, au mysticisme et à la transcendance ! en plus d’une profondeur psychique, cette planète peut aussi expliquer ici un coté visionnaire voire médium. Mais le carré suppose bien une tension, une crise existentielle active, une dynamique puissante qui a du « l’appeler » réellement à réaliser sa « vocation sociale »… Uranus et Mercure forment d’ailleurs l’encadrement de cette Conjonction Lune/Lune Noire.

Saturne rétrograde en Scorpion en Maison 11 lui a certainement servi à structurer ces énergies uraniennes, les 2 planètes sont d’ailleurs sous la maitrise de Pluton, elles constituent ici sa « sensibilité », elles sont à la fois antenne et garde fou. C’est probablement ce saturne garde fou placé ici qui lui a permis dans un premier temps de stabiliser et de canaliser ses énergies Cardinales/Feu/Bélier, qui l’a certainement rendu sélectif en amitié, puis surtout lui a permis de donner corps à son oeuvre colossale qu’il a légué au public, à la postérité.

L’axe des Noeuds lunaires est presque dans l’axe zénith/nadir, le noeud nord en Maison 4, ce qui souligne un besoin profond de « recentrage », Rudhyar lui même parlait du nadir comme du « centre de la terre », le centre ultime de tout, la « pauvreté de Dieu », c’est un axe d’hérédité, de tradition, et la réalisation sociale doit servir ce but…

 

Dane Rudhyar avait de puissantes énergies d’action et d’affirmation dans son Thème natal qui lui ont sûrement permis non seulement de surmonter les difficultés, mais aussi certainement de réussir à les transcender, notamment grâce à une forme de « sociabilité » ou du moins de « sens social » très développé. Il a cherché en premier à affirmer son individualité unique, à se baser dessus, à tout articuler autour de cette expérience, et c’est au cours de ce processus qu’il a dû évoluer vers des buts plus collectifs, même philanthropiques. Il serait intéressant ici d’étudier les Transits qu’il a traversé et les Progressions qu’il a dominé, mais ce serait beaucoup plus long… ;-)
L’axe Sagittaire à l’Ascendant et Gémeaux très accentué par des Planètes sociales et transpersonnelles a été certainement déterminant, il suggère la nécessité de mettre sa capacité d’analyse, d’abstraction et de conceptualisation au profit de connaissances métaphysiques.

Dane Rudhyar parlant de Jung disait qu’il s’agissait d’une « grande personnalité ayant atteint un stade créatif », c’est à dire une « forme semence » ayant touché quelque part l’immortalité en disséminant sa vision dans l’esprit des génération suivantes.

Je crois que l’on peut en dire autant de lui. Dane Rudhyar a touché ce stade créatif et l’a transcendé, il a su « intégrer » l’astrologie traditionnelle et la transformer, la faire évoluer, notamment en cherchant à l’enrichir des découvertes de l’homme dans toutes les autres disciplines, de sciences humaines et des sciences tout court. Jung et sa psychologie des profondeurs ont probablement été un des plus grands apports dans ce travail de synthèse.

Dane Rudhyar a été à l’astrologie ce que Carl Gustav Jung a été à la psychologie. Son seul défaut aux yeux de la société bien-pensante a été de défendre la science humaine frappée d’ostracisme qu’est l’astrologie. Il est quelque part injuste qu’il soit si peu connu du monde… mais après tout, peu importe, car le temps donne raison aux justes, les semences qu’il a planté n’ont certainement pas fini de germer dans les esprits du futur.
Dane Rudhyar était un philosophe mystique visionnaire avant d’être un astrologue, je crois que l’astrologie n’a été « qu’un outil » qui lui a permis de l’exprimer. D’une expression riche, merveilleuse, profonde…

 

Pour aller plus loin :

Dane Rudhyar sur Wikipédia anglais

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *