passion-astrologue progressions previsions

Les Progressions en astrologie

Les progressions, appelées aussi « directions secondaires », correspondent au développement psychologique de l’individu que l’on établit sur une base symbolique qui est généralement « 1 jour = 1 an » (base solaire), bien que d’autres rythmes symboliques puissent être retenus (en degré d’arc solaire notamment ou sur une base lunaire), y compris en sens chronologique inverse avec les progressions converses (qui ont une nature plus karmique).
Comme les Transits, les progressions ont trait au facteur temporel de l’analyse astrologique et servent souvent de base dans les Prévisions astrologiques.
Cependant les progressions concernent le facteur psychologique individuel, alors que les transits sont en partie des facteurs plus collectifs.
Les progressions ne représentent pas d’événements extérieurs objectifs (comme peuvent parfois représenter les transits), elles ne se rapportent qu’à des conditions subjectives, qu’au ressenti psychologique.
Les progressions indiquent soit des blocages handicapants, soit des potentialités d’adaptation intelligente de la personnalité aux événements, mais elles ne sont pas ces événements.

 

« Quand bien même pourrait on connaitre chaque étape du destin, qui saura jamais révéler le sens que leur aura conféré l’individu sur son lit de mort ? »
L’astrologue Dane Rudhyar dans son livre « Astrologie de la personnalité »

Principe des progressions

Le principe des Progressions directes est que le mouvement de la configuration planétaire juste après la naissance indique le déroulé des périodes d’évolution de l’individu, elles précisent le schéma de développement naturel du potentiel que représente le Thème natal.

Les progressions (comme les Directions primaires) reposent sur le principe que la naissance n’est pas un acte statique figé mais un instant d’un processus dynamique qui s’étale bien au delà -en amont et en aval (progressions directes et progressions converses)- de la date de mise au monde (du premier souffle). Elles sont l’étude des déplacements planétaires et des cuspides de maisons pour toute la période « encadrant » la naissance, généralement sur la base analogique qu’une journée est égale à 1 année, par exemple pour étudier la 30 ème année, le thème progressé direct se trouvera 30 jours après la naissance, même heure, même lieu de naissance.
Cette base est retenue sur le principe symbolique que la rotation de la terre sur elle même en 1 journée équivaut à son temps de rotation dans sa révolution orbital autour du Soleil en 1 année.
Ces progressions symboliques nous rappellent que le nouveau né ne nait pas avec une personnalité achevée, mais bien que son thème radical représente des potentialités en devenir, et elles nous indiquent quand s’actualisera quoi.

On perçoit extérieurement, physiologiquement, chaque phase des changements qui interviennent sur le corps humain dans les phénomènes de croissance, lorsqu’on est enfant, puis de vieillissement lorsque l’on est adulte. Mais pour ce qui est de la croissance de l’individualité et de la maturité spirituelle, comment percevoir les phases de leur réalisation ?

Grâce aux progressions, l’astrologue peut découvrir dans la vie d’une personne les principaux points décisifs et moments de crise, il peut déterminer les opportunités d’action qui se débloqueront et permettront peut être à l’individu de s’émanciper.

A la différence du processus physiologique de croissance qui peut être clairement défini anatomiquement (bébé, jeune enfant, adolescent, jeune adulte, vieillard…), le schéma de développement intérieur n’est pas standardisé, mais au contraire totalement personnalisé et différent pour tous !
Ainsi un individu pourra expérimenter une certaine facette de la conscience humaine objective, tandis qu’un autre expérimentera une autre facette, chaque fois chacun selon son niveau d’évolution.

Même si nous tendons tous vers un même but d’épanouissement final et d’Individuation, les lois de la nature font que nous ne sommes pas tous égaux dans les cycles de développement de la psyché. Ces cycles ne sont pas identiques et formatés.
Ainsi par exemple, si l’on peut dire arbitrairement que le passage à l’age adulte se fait à 18 ans (à la majorité légale), la maturité de la psyché et le développement de la conscience ne se mesurent pas subjectivement si facilement ! Nous ne sommes pas tous au même stade de développement, et nous n’avançons pas, ni à la même vitesse, ni dans la même direction, le principe de vie n’est pas linéaire

Chaque phase de développement humain de la psyché recèle ses propres aspirations et conflits, ces phases sont en partie corrélées aux déroulés des phases physiologiques d’une vie (naissance, adolescence, maturité, vieillesse, etc) mais pas nécessairement. Les progressions viennent nous renseigner sur tous les tiraillements de ce processus.

 

Progressions et destinée

« Le libre arbitre c’est la faculté de faire avec plaisir ce que je dois. »
Carl Gustav Jung

Les progressions sont donc l’horloge interne des événements psychiques, elles indiquent à quelle période de la vie seront intégrés des contenus fondamentaux du Thème natal jusque là inconscient. Les progressions déterminent et régulent en quelque sorte le processus de croissance de la personnalité (l’Individuation) qui découle du « plan » qu’est le thème natal.

Le thème natal nous apporte la connaissance de la réalité psychique existante latente, les progressions indiquent le déroulement de leur accomplissement, on peut donc les considérer en partie comme le « destin » de l’homme.

Le destin est simplement l’individualité en devenir, l’accomplissement que les progressions décrivent est l’incarnation directe de la connaissance que l’on a de soi. Cet accomplissement dépend directement de cette connaissance et il viendra d’ailleurs l’étendre à mesure de son achèvement : plus on se connait soi-même, plus on s’accomplit, et plus on s’accomplit, plus on se connait soi même.

Les progressions ont un caractère purement symbolique et subjectif, elles n’annoncent pas d’événements objectifs mais surtout des « événements psychiques » (Blocages, complexes et évolutions psychologiques), l’émergence de « quelque chose » au conscient. Cette émergence vient souvent en synchronicité avec des manifestations dans la vie personnelle et sociale, mais celles-ci sont indiquées par les Transits. Les progressions indiquent qu’il est temps pour une certaine partie de la psyché de s’accomplir, mais elles indiquent l’essence du vécu intérieur seulement !

Ici intervient à la fois toute la richesse du langage astrologique, mais aussi toutes les difficultés d’interprétation, car un même type d’événement sera vécu de manière autant différente qu’il y a de personnes sur terre !

Prenons un exemple, comment peut être signifié un mariage ?
Il peut bien sûr apparaitre comme une période d’épanouissement amoureux, ou comme un accomplissement personnel ou social, mais si ce n’était que cela ce serait trop simple ! ;-)
Il peut aussi être ressenti comme une peur ou une confusion, une privation de liberté, ce peut être une période qui va faire resurgir des réflexions, la mélancolie et la nostalgie d’un passé, ou encore de la colère et des frustrations…

Pour bien analyser des progressions, il faut bien se garder de tout préjugé. N’importe quel individu, peut vivre n’importe quelle phase, n’importe quand ! (presque… du moins c’est ainsi que j’aime les aborder)
Certains n’auront jamais de maturité, ni à 18 ans ni à 70 ans, d’autres ne fonderont pas de famille et trouveront le métier qui leur correspond vraiment seulement à 45 ans et le grand amour de leur vie à 60 ans… en matière de destinée, tous les cas de figure sont valables dans l’absolu ! car ils correspondent à des phases de développement de la psyché, et ce développement est en évolution constante, nous sommes en perpétuel changement tous de manière différente individualisée.

Pour cela il est important de ne jamais désespérer de son destin si l’on ne se conforme pas à ces schémas ou à ces « seuils psychologiques » fixés par la société, encore une fois ils ne sont qu’un reflet arbitraire, tout au plus un miroir de l’inconscient collectif à l’instant T, sans plus d’importance; le tout primordial est de devenir réellement ce que l’on est ! trop souvent, malheureusement, ce genre de désespoir consécutif à ces pressions sociales conduit la psyché à la Dépression ou à des formes d’isolement…

Si l’on peut accueillir sereinement ces changements, ils sont non seulement des phases de développement, mais sont surtout favorables à notre processus d’Individuation, car bien souvent ils sont le résultat matériel concret du combat que l’on a mené -parfois depuis notre naissance- contre nos différentes Sous-personnalités et leurs projections psychologiques (notre Ombre, notre Anima, notre Animus…). Il s’agit d’une forme de libération de l’âme, mais tout le monde n’est malheureusement pas forcément capable de laisser s’exprimer pleinement ces phases existentielles et de les accompagner.

 

Progressions converses

Elles concernent le déroulé prénatal, la phase de grossesse, c’est à dire en remontant le temps avant la naissance de la même manière que les progressions directes : 1 degré = 1 jour. Elles indiquent les phases cycliques et les influences planétaires qui ont présidé à cette naissance. Il peut être très intéressant d’étudier le thème de la mère pour cette période de grossesse en croisant les analyses soit par les Transits, soit par une Synastrie.

D’analyse peu fréquente, les progressions converses ont trait aux racines profondes de l’être, à son « Soi réel », au mysticisme, à la quête métaphysique qui lui fera rechercher à Donner un sens aux choses, voire qui l’entrainera dans une Dépression avec les phases de questionnement et de remise en question qui l’accompagnent. Pour ces différentes raisons on les qualifie de « karmiques » (voir Karma en astrologie) car leurs racines parfois inconscientes qui conditionnent l’homme peuvent remonter « loin »…

Au titre d’une Etude Karmique astrologique, il est pertinent de croiser leur analyse avec des éléments karmiques et transcendants majeurs, bien sûr Soleil, Ascendant, les planètes transpersonnelles (Neptune, Uranus, Pluton), Lune Noire, Noeuds lunaires.

Comme nous ne sommes pas tous égaux sur le chemin de l’évolution et de l’Individuation, les progressions converses seront très significatives chez certaines personnes et beaucoup moins sur d’autres… mais il ne faut pas les négliger.

 

Analyse des progressions

Un thème progressé doit être rapproché du thème radical (et d’une Révolution Solaire pour avoir une idée de l’évolution coté Transits), le thème progressé n’a en lui même pas de réelle signification. Des aspects qui pourraient se faire ou se défaire n’ont d’intérêt que s’ils sont rapportés à la finalité ultime que représente le thème natal.
Le thème progressé « s’adapte » aux nécessités d’évolution présentes dans le thème natal.

L’intérêt des progressions est d’étudier l’évolution de tous facteurs individuels, relatifs au mouvement des maisons, notamment les angles du thème, comme aux planètes personnelles.

Les planètes personnelles sont les plus rapides (Soleil, Lune, Mercure, Vénus et Mars) et viendront rapidement accentuer positivement ou négativement les liens existants, notamment avec les planètes collectives (Jupiter et Saturne) et les planètes transpersonnelles (Uranus, Neptune, Pluton), ou encore en changeant de signe ou de maison, produisant des interactions et des prises de conscience lors de l’activation de certains secteurs.
Toute entrée en Rétrogradation ou reprise en marche directe d’une planète (surtout les planètes rapides) au cours d’une progression doit évidemment être analysée attentivement en conséquence.

En progressions, l’orbe est ramené à 1° et la durée moyenne d’influence dans une analyse de configuration planétaire est de 3 années compte tenu de la rapidité des planètes personnelles (la durée varie selon la rapidité de la planète analysée et d’éventuelles phases de rétrogradation).
Les phases peuvent se chevaucher d’une année à l’autre :

  • Première année, 1° d’orbe avant l’aspect exact, formation de la teneur de l’évolution en préparation, cristallisation éventuelle des contenus psychiques, phase de « pré-crise » ou de « crise », accentuation ou au contraire rupture des liens existants en radical (thème natal)
  • Deuxième année, Aspect exact, pleine émergence du contenu psychique, « explosion psychologique », révélation… phase de crise officielle et active.
  • Troisième année, 1° d’orbe après l’aspect exact, phase d’intégration des nouveaux contenus psychiques, bilan, évolution, métamorphose…

Une exception notable importante pour la Lune; son « pas » étant beaucoup plus rapide, la durée de son influence est plus courte, mais elle n’est en pas moins déterminante, on l’étudiera plus à part dans le cadre d’un « lunaison progressée » en prêtant extrêmement importance aux phase de Nouvelle Lune (lune progressée sur soleil progressé).

L’étude des progressions s’avère pertinente lorsqu’il s’agit d’évaluer la teneur de l’instabilité environnementale que peut produire les Transits (notamment les transit de fond des planètes lentes), et le cas échéant, si il y aura de profondes transformations, une harmonisation, une bonne intégration.
Les progressions sont toujours à mettre en corrélation avec les Transits correspondants; les transits modifient l’environnement personnel et social de l’être, indépendamment de ses potentialités innées, même si les réactions suscitées par ces transits seront directement conditionnées par la structure fondamentale de l’être.

Les progressions indiquent par quels moyens les Transits et le Thème natal peuvent être intégrés par l’individu, c’est à dire comment et quand ces nouveaux contenus psychiques sont susceptibles d’intégration dans la personnalité et dans la vie du natif.
Les conditions subjectives décrites par les progressions trouveront, notamment au travers des transits, des événement extérieurs pour « s’objectiver ». Une progression n’arrive pas par hasard à un instant T, l’individu gagne à s’interroger autant sur ses Transits (ou sa Révolution Solaire) que sur la teneur globale de ses cycles planétaires.

Les progressions peuvent indiquer des modifications dans le ressenti relationnel. Elles permettent en effet de déceler les modifications des projections habituelles que fait l’individu, notamment celle de l’Ombre.
Les progressions sont aussi intéressantes à croiser dans une Synastrie de couple car elles indiquent souvent des « mises à jour » des projections du « partenaire intérieur », Anima et Animus.
En astrogénéalogie, en étudiant une Synastrie avec des parents proches (ascendants et descendants), les progressions peuvent permettre d’identifier ou de confirmer des « degrés héréditaires » très sensibles.

 

Aide apportée par les progressions

Certaines personnes très intuitives, très à l’écoute de leur inconscient (souvent marquées par l’Eau en élément astrologique), sont très sensibles au déroulement des phases de progressions et ressentent intérieurement parfois de manière précise le début et la fin des cycles… cette intuitivité peut leur donner un avantage dans l’intégration des différentes phases d’évolution.

Pour les personnes moins intuitives ou qui veulent une confirmation, l’intérêt de l’aide que peut apporter un astrologue dans ces cycles ne réside pas tellement dans le fait de prévoir qu’il y aura un choc, ni pourquoi et comment, mais plutôt de comprendre pourquoi il y a cette réaction subjective chez la personne, et si besoin, comment l’aider à utiliser pleinement cette réaction de manière constructive dans son évolution. L’astrologue peut ici apporter une profondeur d’analyse grâce à l’outil astrologique.

La qualité de cette aide est soumise à de multiples facteurs de la vie du consultant, environnementaux, sociaux, culturels, familiaux, psychologiques… D’où l’intérêt d’un échange, l’étude du Thème natal seule ne suffit pas (une formule comme Etudier soi-même son thème est déjà plus pertinente), l’être humain n’est pas un élément isolé du tout, vivant dans l’abstraction et le néant, au contraire une grande partie des éléments que l’on reprend à notre compte en tant qu’individu sont des éléments appartenant plutôt à notre être social (travail, famille, amis…), encore faut il déjà réussir par commencer à les identifier clairement pour pouvoir les resituer dans le « tout ».

La vision purement matérialiste de l’homme qui le pousse à croire que seul existe dans la vie la réalité concrète délimitée par la naissance et la mort est destructrice, car l’individu tend à se cantonner simplement à ses acquis et se ferme à ce qui pourrait être des facteurs d’épanouissement transcendants indiqués en progressions directes et encore plus en progressions converses…

Les progressions peuvent aider à connaitre et à comprendre les principales phases d’évolution psychologiques que l’individu devra vivre, et à ce titre elles ont une valeur significative comme technique astrologique et psychologique d’Individuation. Elles permettent de resituer l’être dans le processus dynamique de sa naissance et dans la profondeur de ses cycles…

Pour toute demande d’étude de progressions astrologiques, je vous invite à visiter cette page : Prévisions astrologiques.

 

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique des transits astrologiques, je vous conseille les livres :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *