passion-astrologue-prendre-donner-echanger

Prendre + Donner = Echanger

Les notions de PRENDRE et de DONNER sont au coeur du système social humain et même au delà, leur équilibre est au coeur de la nature de l’existence de l’univers… Tout « organe » qui ne ferait « que prendre » ou « que donner » signerait un grave déséquilibre, qu’on appelle « maladie ».

Pourtant, la société d’aujourd’hui semble être gravement déréglée autour de ces valeurs, elle a exacerbé et totalement survalorisé la notion de « prendre », et complètement méprisé, ignoré, ou même pénalisé, la notion de « donner », à tel point qu’il y a certaines personnes qui croient que tout leur est dû naturellement, gratuitement, spontanément, toujours, invariablement, sans aucune contrepartie, elles sont très fortes pour revendiquer leurs nombreux droits, mais beaucoup moins pour exercer leurs devoirs et leur magnanimité…

L’échange structure la vie : mécanisme astrologique

Le principe d’échange est au coeur de la nature, c’est ce qui a permis de structurer l’homme et sa société, depuis la nuit des temps, tout tourne autour de cette notion de troc, « je te donne ceci » et « tu me donnes cela », ou « j’apporte à la société ceci » et en échange « la société me valorise comme cela », c’est ce qui a donné par la suite la « monnaie » (principe d’échange de « valeurs »), puis tout le système économique moderne actuel.

Astrologiquement, PRENDRE est une notion que l’on retrouve plus dans l’Animus, dans la polarité positive, agressive, mais elle peut être évidemment déclinée dans chaque énergie planétaire y compris celles de l’Anima, on peut vouloir obtenir de l’autre par exemple, des émotions -Lune- ou de l’affection -Vénus-, ce qui entraine parfois différentes manipulations ou perversités si on ne veut que des choses à sens unique (les fameux pervers narcissiques que connaissent beaucoup de femmes en sont un exemple).

Mars, en tant que principe d’action, est à la racine du processus de PRENDRE, juste derrière la volonté (le Soleil), la planète donne l’étincelle de désir qui provoque la prédation, et elle peut nourrir l’agressivité et la violence d’obtenir ce que l’on veut, mais elle n’oblige pas pour cela à la négation de l’autre

Cette négation de l’autre qui pousse à ne rien vouloir lui donner en contrepartie, ce manque de respect élémentaire, vient de mécanismes beaucoup plus profonds qui ont trait à la structure globale du thème, et qui englobent certainement une pluralité de causes, positions en Signes, en Maisons, et évidemment Aspects Astrologiques

Mercure est un principe neutre, mais qui symbolise justement bien l’échange, le commerce, la circulation, le mouvement, l’alternance de polarités entre les phases actives et passives, la planète représente l’intelligence derrière ces schémas… Aussi un mercure en débilité ou maléficié peut très bien entrainer une rupture psychologique dans cet équilibre « prendre / donner », au profit d’un coté ou de l’autre d’ailleurs, tombant dans l’excès soit de rétention, soit de dilapidation.

Les planètes sociales Jupiter et Saturne, représentent bien à merveille ces 2 polarités de donner et de prendre, mais développé dans un cadre collectif, pas seulement personnel.
Jupiter peut être justement la générosité, le don de ses connaissances, le soin, l’ouverture sur la foi en l’autre, au monde (à l’image du centaure légendaire Chiron), la planète est un rayonnement émis qui permet de relier, de rassembler, d’englober (étymologie de religion).
Tandis que Saturne représente plus un principe de conservation, de conservatisme, de restriction, de limitation, d’austérité, d’économie, la planète est une cristallisation, une contraction, non seulement elle fige, elle retient, mais elle tend à ramener en arrière ou vers soi… Des valeurs d’ailleurs que l’on retrouve beaucoup dans la Terre en général (Taureau, Vierge et Capricorne, ainsi que leurs maisons afférentes Maison 2, Maison 6 et Maison 10).

Je précise qu’il ne faut pas tomber dans l’extrême inverse, et que les valeurs terriennes de « coagulatio », de prudence, de canalisation, de frein, vecteurs parfois d’un certain égoïsme, ont évidemment de très bons cotés, très utiles, et même indispensables dans l’équilibre général, pour permettre justement de structurer l’extrême inverse du don absolu, universel, allant jusqu’au sacrifice total et même à la négation de soi ! Des valeurs que l’on retrouve à différents niveaux dans les planètes transpersonnelles (Uranus, Neptune, Pluton), qui tendent à dissoudre l’individualité au profit d’entités suprapersonnelles (ce qui peut entrainer d’autres problèmes évidemment dans les excès).

Mais fondamentalement, DONNER n’est pas s’appauvrir, donner c’est aussi, et surtout, reconnaitre un mécanisme d’échange et fondamentalement une valeur à l’autre, à sa personne, à son travail, à son temps
Donner c’est être capable de reconnaitre une équivalence entre un peu de ce que l’on vaut soi même (ou de la valeur que l’on croit avoir), et la valeur de l’autre (si toutefois on consent du haut de notre trône à lui en accorder une).
Donner c’est au final RECEVOIR, c’est laisser une ouverture au principe d’échange qui fait la vie, sans don, de soi, de son temps, de sa personne, de son argent, il ne peut y avoir de logique de contrepartie, et il ne devient plus légitime de PRENDRE ! c’est ce qui fait la différence entre un parasite qui vient phagocyter son hôte et une symbiose intelligente.

Car de toute façon le parasitage indique la mort pour l’autre, lorsque l’on est confronté à une entité qui ne fait que « prendre prendre prendre », on s’affaiblit, physiologiquement, mentalement, émotionnellement, financièrement…

Tout n’est pas dû dans ce monde, aussi on peut choisir de vivre en bonne intelligence avec ses frères en acceptant la logique d’échange, au profit de tous; ou on s’expose à faire toujours la guerre à l’autre pour toujours plus de possessions, pour une vie triste d’égoïste, stérile, qui finira de toute manière dans l’aigreur et la solitude…
Est ce vraiment le sens que l’on veut donner à sa vie ?

Un enfant est toujours le fruit de son innée et de son acquis, aussi si on ne l’éduque jamais, même si il a génétiquement les meilleures bases, il se heurtera toujours aux limites de sa propre bêtise de laquelle il sera incapable de s’extraire, car seul l’autre le peut… Et notre monde a beaucoup besoin d’éducation !

Comprenne qui pourra, ou qui voudra…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “ Prendre + Donner = Echanger

  1. Magnifique article, Christophe! Je viens de le lire à l’instant et je suis vraiment subjuguée! J’ai vraiment apprécié la réflexion sur ce qui structure notre monde et notre société. Il y a une profonde pertinence dans les propos que vous tenez! Effectivement, si l’on ne donne pas, on ne reçoit rien. Donc, donner ( sans pour autant tomber dans l’excès) constitue la mesure de la générosité, qui génère, ( Aristote définit la générosité comme un juste milieu entre deux extrêmes: l’avarice et la prodigalité). Je pense effectivement que pour cela, il y a une éducation à faire, en profondeur, pour que nous réapprenions le sens et la valeur du partage, du don réciproque.

    • Oui l’éducation, on a énormément de travail à faire Maïté… Merci pour votre passage ! ;-)

  2. Excellent article, Christophe ! Je l’enverrais bien à quelques personnes que je connais !
    A très bientôt (si, si !!) :D

    • Merci Valérie ! ;-) oui je crois que nous en connaissons tous des personnes comme ça… et certaines personnes doivent aussi s’y reconnaitre et ça ne leur fait pas plaisir… ;-) A bientôt alors, pas de problème… dès que vous aurez le temps, mais profitez quand même de vos vacances aussi… ;-)

  3. OUI Christophe ,écrire un article sur le pardon sera super,
    justement cette après-midi ,j’ai eu ce cas avec un membre de ma famille qui elle me dit je ne peut pas pardonner,je lui est expliqué qu’il fallait reprendre sur elle et quelle serait soulager d’un poids , et le dire avec son cœur pour quelle puisse avancer dans la paix,ce n’est pas facile de lui faire comprendre ,je lui est demander de réfléchir à ce que je lui est dit et reprendre confiance en elle ,pour que le passé ne resurgisse plus ,c’est à elle de faire le travail que je lui est confié.
    Merci Christophe

    • Le pardon j’en ai déjà parlé un peu dans mon article sur le deuil, si cela vous intéresse… Oui ce n’est pas simple comme processus, c’est clair, mais vous savez il faut aussi que la période lui soit favorable à ce travail et cela ne se commande pas… Certaines personnes restent toujours bloqués dans des schémas, elles n’ont pas les clés de compréhension pour le rompre et pour tenter d’avancer différemment… C’est triste, la seule chose que l’on peut faire c’est tenter de planter une graine dans leur esprit, peut être elle germera… Merci Marie Louise pour votre commentaire…

  4. Et oui Rachel, entièrement d’accord avec vous, ce site est génial, pas grand chose à ajouter sinon merci Mr Christophe Guillaume….

  5. Bien envoyé Christophe!! Vous replacez bien cette palette de l’échange sans laquelle l’humanité aboutirait à… ou plutôt n’aboutirait pas!

    Tout au long de la lecture, j’attendais que le mot « recevoir » jaillisse. C’est devenir humain. Pas une mince tâche, qui passe quand même par une délimitation préalable et la conscience que donner est un acte de pouvoir autant que prendre.

    Inspirer et expirer! Entre les deux, oui, il y a l’échange créateur!

    • Oui bien envoyé ! certaines personnes le méritent qu’on leur envoie ! Mais je ne suis pas sûr qu’elles soient vraiment capables de comprendre ce que j’évoque dans mon article malheureusement…
      Absolument, donner est un acte de pouvoir ! vous avez extrêmement raison… A l’occasion, j’écrirai aussi un article dédié sur pardonner, le pardon n’étant absolument pas un cadeau que l’on fait à l’autre, mais d’abord à soi même, on refuse de continuer à porter un poids que l’autre nous force à porter…
      Mais compris de manière ultime, oui le don est un pouvoir très puissant, c’est un concept très christique beaucoup développé dans le christianisme… donner permet de rayonner soi même comme puissance créatrice… quand on donne on se rapproche de l’oeuvre de Dieu ! toute la création repose sur le don, le Soleil, l’eau, l’air, sont accessibles sans contrepartie directe, sinon on meurt…
      Merci pour votre passage Hélène… ;-)

    • Merci beaucoup encore Rachel… ;-) Cet article est un peu un coup de gueule écrit rapidement, après avoir été confronté aux comportements de certaines personnes vraiment exaspérantes…

  6. C’est ce que j’appelle le vrai sens à donner au vrai discours d’une nouvelle politique : celle du vivant, du respect et de l’humanisme inconditionnel.

    BRAVO CHRISTOPHE ET MERCI😌😉

    • Je ne suis pas étonné que vous compreniez et que vous appréciez cet article Claudine… ;-) On a du boulot n’est ce pas ! quand on voit la mentalité et le comportement de certaines personnes, l’immaturité…
      Merci à vous ;-)