Planète Saturne en astrologie

Saturne la structuration

Saturne : structuration et sagesse

Saturne planete en astrologie

Saturne en astronomie

Plus grosse planète après Jupiter, elle est la plus lointaine du système solaire visible à l’oeil nu, cette planète est célèbre pour son système d’anneaux fait de roche et de glace.
Saturne est 3 fois moins massive que Jupiter, mais 95 fois plus que la Terre.
Géante gazeuse composée d’hydrogène et d’hélium, les vents à sa surface peuvent atteindre 1800 km/h, sa température moyenne est de -180°C.
On spécule que son noyau serait rocheux, sa température interne lui fait rayonner plus d’énergie qu’elle n’en reçoit du Soleil.
Elle possède un champ magnétique élevé, bien que plus faible que celui de Jupiter.
Saturne compte à ce jour plus de 50 lunes dont la plus grande est plus grande que Mercure.

Voir : Saturne sur Wikipédia

Saturne, planète astrologique

Saturne est la structuration dans le sens de donner une forme, de trouver des limites, un cadre, une frontière, aussi dans le sens du respect de la rigueur, du sérieux, de la temporalité, de la sagesse voire de la fatalité

Saturne est une planète de conscience sociale et du collectif comme le sont Jupiter et Mars, mais moins volubile, plus restrictive, sévère, disciplinée, conservatrice, elle nous bride…
Saturne est au fond notre peur du devenir, peur des autres, peur de la vie, peur d’aimer, et toutes ces peurs accumulées nous conduisent à de fréquentes remises en question.

Voila donc le « grand maléfique » dont parle l’astrologie traditionnelle ! (par opposition au « petit maléfique » qu’est Mars)
Dans l’image des préjugés populaire, si Jupiter est la fête et le faste, Saturne sonne la fin de la récré…
Pourtant toute vie, toute réalité même, a besoin de structures et de limitations. Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, le principe de réalité finit toujours par nous ramener à la notion de cycle, et un cycle s’inscrit dans un cadre défini, par conséquent limité, il faut des « arrêts ».
Est ce donc si terrible à intégrer comme logique ?

On devrait plutôt remercier ! Saturne nous apporte la méthode, la logique, le goût de l’effort, de la persévérance, de l’ascèse et de la solitude, de la concentration, de la discipline, le sens à retenir du temps qui passe et de la patience, la stabilité, la permanence, la conscience professionnelle, l’organisation, tout ce qui nous permet de penser logiquement et d’avoir des actions constructives, ce que l’on appelle nos « expériences ».
Saturne fait en quelque sorte le bilan consécutif de Jupiter, il nous permet de convertir nos acquis sociaux ou d’intégrer nos pertes.

Certes ce réalisme saturnien peut être pesant, véhiculer une certaine gravité et les responsabilités qui en découlent sont lourdes aussi (on subit une certaine fatalité), et cela conduit bien souvent à l’isolement (avec parfois une Dépression)… Certes ce n’est pas la « fête du Trigone » de Jupiter, ou du moins la réputation qu’on lui imagine…

Mais ces capacités accrues d’introversion pouvant mener à une plus grande conscience de soi, à une profonde introspection, à la maturité, et une fois sublimées, à un affinement du psychisme et du mental, puis à des états mystiques dans un sens concret de sagesse. C’est la « coagulatio » du processus alchimique, étape si mal comprise.

Vouloir Jupiter sans accepter Saturne est idiot et malheureusement typique de notre société actuelle… de cette logique de refus de poser des limites découle beaucoup de nos problèmes de société.
Quand Jupiter étend, Saturne fixe et cristallise. Il le doit parce qu’il le faut.
Quand Jupiter est dans l’ouverture illimitée, Saturne est contrôle limité stricte et concret (souvent sur la base d’un manichéisme binaire).
Saturne et Jupiter sont complémentaires.
Combattre les peurs saturniennes nécessite un lâcher prise mais nous conduit au final à plus de liberté (voir le sens de l’Aspect d’Opposition).
Eloignons une fois pour toute l’image de Saturne véhiculée par l’astrologie traditionnelle, de « malheurs et pertes »

Dans le Thème natal, Saturne renseigne sur l’ambition, la patience, le sérieux, la discipline, la concentration, les facultés de construction et de structuration, la compétence, la stabilité, l’étendue et le type des connaissances, la sagesse et ses facultés d’ascèse, ses tendances au mysticisme…
Saturne représente aussi le père, pas dans le sens créateur du Soleil, mais le père éducateur, formateur et parfois, sévère et punissant, Saturne représente l’éducation, la tradition et les racines.

Saturne en Signe nous renseigne sur le mode de conservatisme, il indique l’archétype de conscience, le caractère et la manière de surmonter les difficultés et de transcender l’esprit.

Saturne en Maisons indique le secteur d’activité où le besoin de structuration sera comblé, où se portera la constructivité et la persévérance du natif. C’est le lieu d’efficacité et de sécurité, où la prudence est constructive, mais aussi un lieu de potentielle solitude, de pesanteur et de soumission à l’autorité (état, patron ou autres).

En Aspect et en transits, Saturne va accentuer la temporalité, il va apporter du temps ou modifier sa perception subjective. La planète peut aussi accentuer des peurs, des angoisses, des frustrations, des retards… Elle peut imposer des limitations, de la discipline forcée, son cycle est celui de la responsabilité et de la maturité individuelle et spirituelle.
Il indique souvent les potentielles étapes de maturité, les problèmes et les apprentissages qui en découlent, les épreuves formatrices, donc les perspectives d’évolution, de réflexion, de responsabilisation et de renforcement final.
Son emplacement signe donc souvent une certaine pesanteur, un ralentissement, un retard, un lieu d’insistance, de complexe d’infériorité, de culpabilité et de refus d’engagement, un blocage mental, émotionnel et parfois même physique, qu’il faudra surmonter avec souplesse sans justement tomber dans la rigidité extrême et la cristallisation.
Mais elle favorise l’autonomie, elle transforme psychiquement et parfois y compris physiquement (souvent sur le poids, en maigrissant par exemple, voir selon Aspects).

Le cycle de Saturne représente, sur 28 ans et quelques, des périodes charnières très importantes dans le développement, d’abord dans les processus d’Individuation et d’intégration sociale, puis dans d’éventuels processus de transcendance.
Ainsi en rapport à sa position natale, il forme donc premier Carre croissant à 7 ans, Opposition à 14, Carre décroissant à 21, première Conjonction à 28, et ainsi de suite, 35 ans, 42, 49, 56… Chaque phase constituant autant d’étapes, un processus de maturation se déploie graduellement, débloquant des éléments psychiques, des émotions, des craintes, et permettant l’avancée de l’individu dans autant de prises de consciences successives pour revenir à l’essentiel…
Saturne n’est pas une « mauvaise planète » en elle même, c’est la façon dont elle est vécue et intégrée qui feront sa « qualité » finale, mais Saturne peut être très constructive et structurante !
Les crises provoquées, même parfois les échecs et les pertes, la solitude, et l’introspection qui va avec, peuvent déboucher sur de nouvelles bases, de nouveaux objectifs, de nouvelles motivations et aspirations… autant d’éléments apportant les changements nécessaires -et même impératifs– pour assurer le développement personnel individuel et une bonne poursuite de l’avenir au travers de concrétisations.
Si ces changements ne sont pas intégrés par la force du temps, par la voie de la sagesse, et qu’il y a résistance à la vie de la part du natif, ils seront vécus -ou plutôt subis- comme autant de contraintes extérieures, se manifestant parfois au travers d’ennemis…
Saturne indique bien souvent la finalité des choses, une certaine fatalité : comme la cour suprême, il a le mot de la fin.

Saturne rétrograde a tendance à s’exprimer sous les couleurs de son second maitre, le Verseau.

Saturne rétrograde en Thème natal indique une plus grande introversion (la structuration se base sur des facteurs internes ralentissant son édification), un regain de sérieux et de rigidité (forte résistance au changement), ou parfois de l’impatience et un manque de maturité, elle peut aussi signifier un complexe d’infériorité (forte autocritique et dévalorisation), une fragilité et hypersensibilité, un manque de stabilité ou de sécurité (il est beaucoup moins ambitieux que Saturne directe), une peur refoulée (et du pessimisme), un problème avec le père (représentation non standard, absence) et une difficulté à trouver un équilibre dans la conquête et l’utilisation du pouvoir.
Au positif, Saturne rétrograde peut donner du sang froid et une apparence impassible qui peut aider dans le théâtre social; le natif sera en quête du parfait contrôle de sa propre nature, avec une forte discipline et abnégation, ainsi qu’un sens de l’ascèse.
Surveiller sa reprise marche directe en progression.
Cependant en tant que planète lente, la Rétrogradation en Thème natal est moins significative.

En transit, sa Rétrogradation de plus de 4 mois et demi est une période d’intériorisation de sa fonction dans le thème, une limitation d’ambition avec peut être des responsabilités supplémentaires; ce temps doit être mis à profit pour réajuster nos bases, retravailler nos buts (corriger et achever des affaires négligées en suspens), revoir notre fonction sociale et notre impact dans notre environnement socioprofessionnel…
Cette remise en question peut aller de la simple prise de conscience, au retard dans toute entreprise, jusqu’à une introspection plus poussée et au mysticisme. Les peurs et angoisses saturniennes peuvent être réactivées durant le transit en passant sur des points névralgiques du thème.
Une rétrogradation de Saturne affine l’intelligence et la planification à long terme si le sujet arrive à faire preuve de la patience et persévérance nécessaire, la planète teste nos limites intérieures; il faut continuer à creuser la Maison impactée, ne pas abandonner, faire preuve d’attention et accepter de se mettre en retrait.
Dans l’absolu cette période est propice pour clôturer les vieux dossiers et assumer les responsabilités arrivantes, mais pas pour initier volontairement de nouveaux changements importants avec de nouvelles responsabilités à la clé.
Ne pas oublier qu’astronomiquement, l’arc de Rétrogradation des planètes extérieures correspond à une Opposition au Soleil (tension avec notre volonté), Saturne étant donc au plus proche de la Terre, il convient de surveiller le développé de la boucle.
A préciser selon sa fonction dans le thème et dans le transit, ainsi que les dominantes du Thème natal (étudier Maisons concernées, autres Aspects et transits…).

Le caractère d’un saturnien

Un natif dont le thème sera fortement marqué par Saturne aura des qualités de sagesse, de réalisme, d’introversion, de calme, de discrétion, de fidélité, de fierté, de modestie, d’humilité, de ponctualité, de prudence…

Solitaire, taiseux, calculateur, ambitieux, volontaire, consciencieux et travailleur, dur, tenace, intelligent avec de bonnes facultés d’analyse, de mémorisation et d’observation, il a un sens aigu des responsabilités et de l’organisation.

C’est un conservateur visant le long terme, pouvant être passionné mais sachant dominer ses pulsions avec une maturité d’esprit et des capacités de renoncement jusqu’au dépouillement total.

Pour lui, il perçoit l’ascétisme comme une forme de sculpture du corps et de l’esprit, mais il a un risque de « débordement » nerveux à force d’une trop grande maitrise de soi, d’un self contrôle excessif tant physique qu’émotionnel.

Il est attiré par les personnes plus âgées en général, mais n’a pas peur du célibat.
Saturne symbolise les religieux (moines, ermites), les hommes de connaissance, les hommes d’états, l’administration et l’état en général…

Saturne au négatif : manque de chaleur affective, froid et impassible, cache ses sentiments, misanthrope, dur et cruel, intransigeant, avide et radin, possessif, jaloux, pète-sec, amer, égoïste, fataliste, résigné, pessimiste…

Des traits de caractères que l’on retrouve surtout chez le Capricorne et en moindre mesure le Verseau (ses domiciles).

Dans le cycle de la vie, Saturne représente la vieillesse vers 70 ans et au delà jusqu’à la mort, période de retrait de la vie active, d’introspection et de solitude.
La planète représente les vieux sages, les grands parents, toutes les personnes d’expérience…

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique de Saturne en Astrologie, je vous conseille les livres :

Saturne en mythologie est inspiré par Cronos le Dieu du temps, voir Cronos sur Wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *