Planète Chiron en astrologie

Chiron, blessure et guérison

Chiron en astronomie

Petit astéroïde de 166 km de diamètre, il orbite de manière excentrique et irrégulière entre Saturne et Uranus, sa durée de révolution est d’environ 50 ans.
Il fut, et est encore aujourd’hui, partiellement considéré comme une comète.
C’est cette dualité qui lui valut son nom, Chiron étant un célèbre centaure mi-homme mi-cheval.

Voir : Astéroïde Chiron sur Wikipédia

passion-astrologue chiron en astrologie illustration artiste

Chiron en mythologie

Chiron est le plus célèbre des centaures, ces êtres mi-homme mi-cheval, souvent ivres, au tempérament rustre et parfois violent, bestiaux, mais redoutables guerriers.
Cependant Chiron est différent, à l’opposé, c’est un sage érudit. Après avoir maitrisé la chasse, la médecine, la musique et la divination par les astres (personnage très polyvalent), il devient héros civilisateur et s’illustre par ses talents de pédagogue.
Blessé de manière incurable par une flèche empoisonnée et ne supportant plus les douleurs atroces intolérables, bien qu’étant immortel il demanda la mort aux Dieux qui la lui accordèrent…
En hommage à cet être exceptionnel, Zeus forma la constellation du Centaure après son décès.

Voir : Centaure Chiron en mythologie sur Wikipédia

Chiron, « planète » astrologique

Chiron en Thème natal représente notre blessure profonde et incurable, souvent même inconsciente, mais qui est source de nos plus grandes aspirations et des idéaux qui en découlent, de transcendance.
Derrière la souffrance relative, Chiron est la valeur initiation, l’éveil à produire dans notre existence au terme d’un processus initiatique. Chiron nous invite à passer à une octave supérieure de conscience dans le domaine qu’il met en valeur. Là où il se trouve dans le ciel est un lieu de noblesse, de spontanéité, et globalement de remise en question d’une part de nos mécanismes psychiques (en principe du moins, sauf dissonances ou afflictions particulières). C’est aussi un lieu de « polyvalence » et d’adaptabilité, d’empirisme, d’apprentissage en autodidacte, à l’image du centaure mythique maitrisant nombre de domaines, on est amené à explorer les choses, à tester, pour mieux maitriser certaines parties du thème qu’il valorise.

De par sa nature de centaure, il évoque au sein de chaque personne la dualité entre notre humanité et notre bestialité, entre l’utopie à réaliser et la réalité concrète quotidienne.
Mais à la différence du Sagittaire, lui aussi centaure, qui est dans l’optimisme, l’extraversion, les excès, et la quête philosophique, Chiron est dans la réflexion, la souffrance et la maitrise de soi.
Chiron fait preuve de lucidité, il est dans l’instantanéité, sa sagesse et son introspection profonde permanente lui permettent d’initier des actes justes spontanés.
Il faut garder à l’esprit que c’est la mortalité qu’il a redemandé aux Dieux dès sa blessure qui a produit son évolution; nous montrant ainsi que la mort est facteur de notre évolution tant spirituelle et individuelle, que pour l’espèce toute entière.

A la fois guérisseur et sage, il s’oppose à sa propre nature animale et la maitrise, même si c’est cette nature qui causera sa perte, il montre le chemin de guérison.
Chiron nous montre la force, la volonté, il catalyse la guérison des âmes et vise à mettre terme à la souffrance du corps.
Chiron est un idéal instinctif de justice, de bienveillance, en cela il représente plus le chemin de guérison que la blessure elle même. La blessure est déduite, sous-jacente à tout processus d’incarnation.
C’est un mental de guerrier dont l’honneur et l’intelligence résident dans la compréhension et l’acceptation de la fatalité du destin, dans sa quête de mettre fin à sa souffrance incurable, puis dans la sublimation de son état (refuser l’immortalité et accepter la mort), par cet exemple concret il nous apprend et nous montre le chemin valeureux (bienveillance, empathie, soigner, enseigner, civiliser), il incarne l’opposé de la lâcheté par la pleine acceptation de l’inéluctabilité.

Son orbite irrégulière entre Saturne et Uranus nous permet d’analyser son symbolisme au travers de ces 2 Planètes, il tisse un pont entre la structuration, les rigueurs, la sagesse saturniennes et la révolte, la liberté, l’originalité uraniennes, il agit comme un messager entre ces différentes fonctions planétaires, il a une fonction de pondération des valeurs de ces 2 géantes, appuyant plus ou moins selon les Signes entre la fonction sociale et collective de Saturne, et la fonction transpersonnelle d’Uranus. En ce sens, Chiron personnifie la transcendance, il incarne la sublimation de la matière au travers du processus d’extraction de sa propre condition…

Chiron en Signe indique le type de blessure et donc les moyens de guérison à appliquer, comment se comporter face à elle, comment la recevoir, mais en gardant à l’esprit que cette plaie restera toujours en partie ouverte et incurable…

Chiron en Maisons est le lieu d’activité où l’on assume les responsabilités, où s’exprime une part de la blessure et où l’on doit agir, où l’on doit déployer nos perceptions. Cependant cette maison est rarement un lieu de réelle pesanteur (encore une fois sauf Aspects dissonants), au contraire c’est un lieu de développement et d’épanouissement.

Gardez cependant à l’esprit que nous manquons de recul sur l’analyse astrologique de cet astéroïde, Chiron n’a été formellement découvert qu’en 1977.
Je sais que certains astrologues et courants astrologiques accordent une grande importance aux astéroïdes et aux mi-points ou d’autres points fictifs. Pour ma part je préfère une approche de base plus traditionnelle, les astéroïdes et autres points sont analysés en parallèle de l’analyse traditionnelle classique Planètes / Signes / Maisons / Aspects.

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique de l’astéroïde Chiron, je vous conseille les livres :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *