passion-astrologue parents etudier theme enfant

Parents : Etudier le thème natal de son enfant

Si il est des choses qui, astrologiquement parlant, peuvent être bien futiles et sans grands intérêts, étudier le thème natal de son jeune enfant est par contre extrêmement important ! Pourquoi ?

Le Thème natal indique l’ensemble des potentialités de l’individu ainsi que ses éventuels Complexes et blocages. Il les indique avec une finesse et une profondeur qu’aucun autre test psychologique ne peut égaler.

Pour les parents, pour peu qu’ils aient la sagesse nécessaire, connaitre la teneur de ce thème leur permet une meilleure compréhension, et donc une meilleure orientation de leur enfant.

Par une Synastrie avec leurs propres thèmes, les parents peuvent aussi mieux comprendre la teneur de la relation qu’ils entretiendront avec lui, quels seront les points communs, pourquoi il y aura certaines incompréhensions et comment les traiter le plus intelligemment possible.

Il y a cependant un immense piège à comprendre et à éviter lorsque l’on regarde le thème de son enfant : le resituer dans le temps et dans sa nature cyclique (voir les Cycles génériques).

Comment doit être regardé le thème natal d’un enfant ?

Il y a plusieurs niveaux d’interprétation du thème de son enfant, un petit peu comme les poupées russes chaque niveau est imbriqué dans le niveau supérieur et/ou contient lui même des niveaux inférieurs, mais les niveaux ne se mélangent pas.

passion-astrologue parents etudier theme enfant spirale processus individuation

Toujours sur un modèle de spirale, mais vu de haut, le processus d’individuation concentrique, la personnalité se développe de manière inclusive, chaque cycle se construit sur le précédent.

Le thème natal de l’enfant est à la fois :

  • le germe de ses potentialités latentes
  • la carte du devenir final de sa personnalité, sa destinée (sa finalité)
  • par différents moyens des Prévisions, une sorte de guide dynamique d’accomplissement de son processus d’Individuation

On doit impérativement garder à l’esprit cette trinité.

Toute la difficulté pour l’adulte responsable est d’abord de bien comprendre ces niveaux d’interprétation, puis de bien intégrer leur nature cyclique et temporelle, et enfin surtout de bien planifier et accompagner leur accomplissement.

Comprendre les niveaux d’interprétation

Les niveaux d’interprétation peuvent se scinder en 3 perspectives : court terme, moyen terme, long terme.
Cela permet de resituer toute analyse astrologique de manière plus fine dans sa dimension temporelle.

De ces 3 perspectives il faut retenir :

  • la plupart des personnes n’ont quasi aucune conscience du long terme, ou alors très faible, ou sur un mode intuitif inconscient (ce qui se comprend, l’être humain est fait ainsi)
  • au contraire la majorité de la population a une vision centrée sur le court terme, ou pour les plus prévoyants le moyen terme
  • ces 3 visions peuvent être contradictoires : une réalisation utile et pertinente pour le court ou moyen terme, n’aura soit aucun intérêt pour le long terme, soit lui sera contraire, et inversement, quelque chose qui peut paraitre totalement futile à court terme peut s’avérer être une « brique déterminante » pour le long terme

L’important à se rappeler est que nous vivons toujours dans le présent, c’est le présent qu’il faut accomplir en permanence, quelle que soit la perspective qui est examinée (voir Karma en astrologie).

Comprendre la nature cyclique et temporelle de la vie

Dans mon article sur les Cycles génériques de la vie, j’aborde de manière générale les principaux points d’évolution, ainsi que le concept des 3 naissances spirituelles de l’homme, corrélées aux grands cycles de Saturne (1er jour, 29 ans 1er retour de saturne, 60 ans 2ème retour de saturne).
C’est l’imbrication des cycles personnels aux cycles génériques qui forme exactement la nature cyclique et temporelle de la vie.

Comprendre cette imbrication revient en quelque sorte à comprendre la nature des différents points de passage obligés de la vie humaine projetés sur la vie de l’enfant.
Ces points forment des sortes de « noeuds d’existence », ils indiquent précisément des types d’évolution psychologiques susceptibles de se produire, qui seront matérialisés parfois par différents événements extérieurs (mais pas forcément).

Les cycles astrologiques nous indiquent la « ponctuation » de l’évolution de l’enfant.
Le premier cycle de Saturne (de 0 à 29 ans), énormément « conditionné », est extrêmement important et très riche en potentialités pour l’enfant.
C’est justement parce qu’il est conditionné (par les influences familiales, culturelles et sociétales en général) que ce cycle précis doit faire l’objet d’une attention toute particulière de la part des parents.

Il s’agit bien du rôle des parents d’étudier toutes les virtualités et probabilités à cet instant où l’enfant dispose encore d’une certaine perméabilité et malléabilité psychologique. Et c’est bien encore plus leur rôle de surveiller et de contrôler tous les différents apports de ces influences.

Tous les cycles suivants découlent de ce premier cycle saturnien. L’astrologue Dane Rudhyar évoque dans son enseignement le « seuil fatidique » des 7 ans, corrélé au premier Carre croissant de Saturne, de son coté la psychanalyse insiste sur l’importance des 5 premières années…
Mais astrologiquement parlant, on reste bien un « enfant » tant que le premier retour de saturne n’est pas passé (29 ans).

Comprendre le processus d’accomplissement

Que peuvent donc faire les parents ? que doivent ils faire ? et que doivent ils s’abstenir de faire ?

En réalité le rôle essentiel des parents va être d’identifier les « noeuds » des cycles personnels et génériques, de comprendre leurs significations profondes à court terme, à moyen terme, et leur intégration au long terme, puis « simplement » d’accompagner ces phases, sans les hâter, sans les forcer, sans les craindre, sans les nier, sans les sauter…
Ceci est en réalité excessivement subtil et nécessite du temps, de la patience, de la sagesse, une alliance de fermeté et d’affection.

Il faut laisser le temps au temps, pour que l’enfant puisse s’accomplir à son rythme, faire ses propres erreurs formatrices.
Ce point est important : l’erreur et l’échec sont formateurs et à ce titre nécessaires à l’accomplissement.
Un parent identifiant un « piège » dans ces « noeuds astrologiques » doit aussi être capable parfois de laisser son enfant « tomber dedans ». Ce piège pourra apprendre de manière empirique beaucoup plus à l’enfant que bien des théories et des maternages excessifs…

Il faut manier une alternance de la Lune et de Saturne, des qualités « cardinales » du père (action), et des qualités « fixes » de la mère (coordination, stabilité, sécurité, voir Signes et Maisons).

C’est le rôle du parent d’avoir cette vision globale et structurante sur la vie et la psychologie de son enfant, d’avoir cette profondeur d’analyse, de faire cette mise en perspective.

Les buts ultimes de la vie de l’enfant sont autant de phases successives d’accomplissement à découvrir et à réaliser : Soleil, Ascendant, Lune, Lune Noire, Noeuds lunaires… tout est signifiant.
A mesure de sa croissance, les analyses se complexifieront : Apprentissage éducatif, Ombre, Anima, Animus, Individuation et Relations sociales, Etude Karmique… mais chaque chose en son temps.

De la sagesse du rôle des parents…

Il s’agit bien du chemin de vie de l’enfant, en aucun cas celui des parents, ni celui de la « société ».
L’enfant doit se développer et s’accomplir par et pour lui même (pas pour vous, ni pour les autres).

Lorsque l’on analyse astrologiquement le Thème natal de son enfant il y a différents « pièges » : on peut croire vouloir faire le bien en s’engageant le plus tôt possible sur ce que l’on croit être sa « voie fondamentale », on peut facilement faire toutes sortes de Projections de sa propre existence, de ces propres frustrations, sur l’histoire de son enfant, on peut chercher à lui éviter des expériences que l’on juge soi-même inutiles ou traumatisantes…
C’est bien méconnaitre les règles chaotiques fondamentales de la Vie (un chaos du moins en apparence).

Ce qui est sûr, c’est que l’astrologie, dans les limites de toute Interprétation, peut donner aux parents un pouvoir énorme de compréhension de « l’Etre » de leur enfant, mais cela leur donne du même coup une très grande responsabilité, ils doivent donc toujours se considérer comme « sur le fil d’un rasoir » et ne pas faire de faux pas, ne jamais s’écarter.

Un parent doit dans l’absolu d’abord bien connaitre son thème, bien se connaitre lui même, si il veut pouvoir aborder l’analyse et la compréhension de celui de son enfant sans à priori, sans préjugés, et avec le moins de projections possible… Faire une Synastrie avec le thème de son enfant permet donc de cerner la synergie qui se dégage de la relation parent/enfant et de mieux juger son accomplissement.

Mais de toute façon parents, rassurez vous, comme Sigmund Freud vous l’aurait dit :
« Quoi que vous fassiez, vous ferez mal. »
;-)

Il ne s’agit pas de culpabiliser les parents, mais juste de faire prendre conscience de l’énorme importance que peut avoir l’astrologie utilisée dans un cadre éducatif.

Pour toute demande de conseil astrologique, Contactez-moi.

 

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique de l’éducation des enfants par l’astrologie, je vous conseille les livres :

  • « Astrologie et éducation » de Claire Santagostini
  • « Astrologie appliquée à l’enfant – Ou l’enfant dévoilé » de Josette Bétaillole
  • « Astrodiagnostic d’orientation professionnelle » de André Barbault
  • « Les bons choix professionnels grâce à l’astrologie » de Laurence Gonzalez
  • « Astrologie et orientation professionnelle » de Hadès
  • « Les cycles du devenir » de Alexander Ruperti et Marief Cavaignac
  • « Maîtrisez votre destinée par les cycles de 7 ans » de Pierre Lassalle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *