Noeuds lunaires en astrologie

Les Noeuds lunaires et le karma

Les noeuds lunaires en astronomie

Astronomiquement les noeuds lunaires sont les points d’intersection entre l’orbite lunaire et le plan de l’écliptique terrestre (dans la relation de la planète terre au Soleil le plan de l’écliptique donne la direction de l’orbite terrestre). Le noeud nord et le noeud sud sont donc en permanence en Opposition. Ils n’ont pas de réalité concrète physique comme une planète, ce sont des points fictifs.
Les éclipses correspondent aux conjonctions aux noeuds lunaires par exemple :

Voir : Noeuds lunaire sur Wikipédia


Les noeuds lunaires en astrologie

Comme nous l’avons vu astronomiquement, les noeuds lunaires sont directement consécutifs du rapport Soli-lunaire (Soleil/Lune).
Astrologiquement, les noeuds forment en quelque sorte la synthèse du Soleil (le but à réaliser) et de la Lune (la mémoire héréditaire), cette signification englobant les 2 luminaires permet un angle d’éclairage spontané sur le thème étudié avant toute analyse plus approfondie.

La définition même du mot « noeud » est intéressante : « Entrecroisement serré d’un objet flexible ».
On visualise immédiatement les « noeuds marins » ou le fameux « noeud gordien » inextricable qui ne peut qu’être tranché et jamais dénoué…
Par extension, lorsque « il se noue quelque chose » des connexions s’établissent, l’enlacement s’épaissit… mais le noeud est aussi source de création, tel le « noeud sinusal » du coeur ou encore le noeud d’une branche d’arbre donnant des bourgeons…

A mon sens, pour bien comprendre et donc interpréter les noeuds lunaires, il faut se garder de tout manichéisme en cherchant à tout prix à classer l’un ou l’autre comme « négatif » ou « positif », il faut les analyser comme un « axe neutre » (mais donnant une direction), une dualité à la fois opposée et complémentaire, mais de polarité changeante, c’est à dire variant au cours de la vie et selon Aspects, pouvant amplifier les choses en « effet loupe ».

L’astrologie occidentale rattache les noeuds lunaires à l’aspect karmique (vies antérieures et réincarnation), le noeud lunaire sud (plutôt « négatif ») représentant le passé -dans le sens des vies antérieures- duquel il faut pratiquer un certain détachement pour tendre vers le noeud lunaire nord (plutôt « positif ») représentant le but fondamental de cette incarnation, un idéal à atteindre.
L’axe des noeuds lunaires reste directement corrélé à la Lune Noire et à la pleine réalisation du Soleil au travers l’expression de son signe, il ne faut jamais omettre cette donnée fondamentale.
Ceci peut être un assez bon résumé de l’interprétation des noeuds lunaires bien que trop réducteur.

Dans l’étude des noeuds lunaires, il est intéressant de se pencher sur l’astrologie védique indienne qui leur accorde une grande importance mais leur donne une attribution en partie inverse à l’astrologie occidentale traditionnelle :

  • Rahu, le noeud lunaire nord dit, la « tête du Dragon », est réputé plutôt « maléfique ».
  • Ketu, le noeud lunaire sud dit, la « queue du Dragon », est réputé plutôt « bénéfique ».

Ce qui peut paraitre comme une contradiction entre les 2 astrologies au premier abord trouve sa source dans les philosophies profondes des 2 civilisations.
Le « passif karmique » du noeud lunaire sud peut constituer une richesse sur laquelle s’appuyer pour purger son Karma, prendre conscience de l’illusion et s’en détacher pour évoluer… Tandis que le noeud lunaire nord constitue un risque d’accumulation de nouveau karma supplémentaire par bouleversements successifs fréquents, un karma qu’il faudra donc « éliminer » plus tard…

Comme évoqué plus haut, il faut toujours garder à l’esprit avec les noeuds lunaires que l’on analyse un axe donnant une direction, non 1 seul des 2 noeuds (ce qui n’a aucun sens).

Dans l’esprit d’une astrologie humaniste moderne, nous nous devons d’utiliser au mieux les matériaux dont nous pré-disposons (le noeud lunaire sud) pour nous développer sur le chemin de notre évolution personnelle et spirituelle (le noeud lunaire nord).
Dans cette optique il n’y a ni bénéfique ni maléfique :

  • le noeud sud, dit « noeud descendant », représente l’inné (la somme de notre hérédité tant physique que psychologique et spirituelle), son sens profond nous demande à la fois de consolider ces bases innées pour nous en servir comme appui ou refuge (dans la première partie de vie), puis ce noeud nous invite à nous en détacher, sans les ignorer, mais en les sublimant, en passant à une octave supérieure de leur expression, en les transcendant pour aller vers le sens du noeud nord, nécessitant souvent une prise de risques en terrain inconnu et peu maitrisé.
    A ce titre, il symbolise la destruction, la stagnation, l’illusion, la stérilité, la dissolution…
    La Lune Noire puise dans ces bases innées pour tisser l’accomplissement de l’Individuation en les activant ou neutralisant au gré des Transits.
    Surveiller notamment Neptune dans le thème, ainsi que les Poissons, la Maison 12, le Cancer, la Lune, la Maison 8, le Scorpion
  • le noeud nord, dit « noeud ascendant », représenterait plutôt lui nos acquis (à acquérir au cours de notre existence), c’est à dire surtout le but à viser aux termes de différents processus d’apprentissage, il nous apporte les expériences nécessaires vers l’évolution mais nous demande de ne pas trop nous y attacher, trouver la voie du milieu, il faut explorer cette voie nouvelle que nous indique l’axe des noeuds lunaires (dans le sens Sud => Nord), tel un équilibriste, à la fois sans peur de l’inconnu, forcer les résistances, et sans s’y laisser enfermer pour autant, sans désirer plus que nécessaire, si possible sans tomber dans les quelconques flammes d’une passion.
    Il symbolise le rassemblement final du Soleil et de la Lune, de la création et de l’intuitivité, l’accomplissement du germe fondamental de l’incarnation représenté par la Lune Noire, l’Individuation.
    Jupiter (expansion, accomplissement) et Pluton (métamorphose) peuvent donner des indices sur l’évolution future du noeud nord.



Complément d’interprétation des noeuds lunaires

L’axe des Noeuds lunaires en Thème natal indique donc le but final à atteindre dans l’existence, leurs Signes précisent les archétypes de conscience abordant la problématique et leurs Maisons nous éclairent sur les secteurs d’activité concernés.
Les cycles des noeuds lunaires sont assez long à se mettre en place (plus de 18 ans et demi), la bonne compréhension et intégration du noeud nord nécessite dans le meilleur des cas la vie entière, non sans de multiples rebondissements… inutile de se presser !

A noter que le cycle de la Lune Noire représente un demi-cycle des Noeuds lunaires, soit un peu moins de 9 ans (8 ans et 10 mois) ce qui signifie que les noeuds lunaires se font Opposition lorsque la Lune Noire revient sur elle même.

Les noeuds lunaires en Transits nous montrent quelles parties du ciel natal sont mises en valeur pour parvenir à l’accomplissement des noeuds lunaires radicaux. Nous devons nous efforcer de positiver l’axe des noeuds, notamment en se servant de l’optimisation du Noeud nord pour palier les éventuels délitements, troubles et égarements du Noeud sud.

  • le noeud sud en transits est vecteur de fatalité, c’est ce qui nous arrive sans le vouloir, sans le chercher, spontanément, souvent comme pour nous « prendre au piège », certains diront que c’est le destin
  • le noeud nord en transits représente les événements à viser, à souhaiter, ils sont source de notre évolution et de notre équilibre futur, ils nécessitent réflexion et prises de conscience progressives, c’est notre bonne compréhension globale de ces événements qui déterminera les choix qui conditionneront nos expériences et les valeurs que nous en tirerons…

Uranus en tant que première planète transcendante peut jouer le rôle de détonateur entre le noeud nord et le noeud sud.

Une fois les noeuds bien intégrés, le noeud sud doit être dominé et ne plus poser autant de problème, quand au noeud nord, il est semblable à l’aiguille de la boussole, nous indiquant invariablement un bon chemin d’évolution, à nous d’en tenir compte.
Les noeuds lunaires sont souvent présents dans des Transits importants, se manifestant à la fois par la fatalité, l’appel des désirs des sens et de création de nouveaux attachements (le plus souvent effets concrets soit de paralysie, soit d’effervescence).

N’oubliez pas que les noeuds lunaires progressent à rebours du zodiaque, c’est à dire dans le sens des aiguilles d’une montre, ils remontent ainsi les signes et maisons ce qui en soit est déjà significatif. Ils vous proposent d’expérimenter les énergies zodiacales et les secteurs de vie humaine à rebours, on s’aperçoit que loin d’y perdre leurs sens, une autre logique s’applique à eux.

Il faut bien entendu surveiller tous les Aspects aux noeuds lunaires, tant en natal qu’en transits.
L’axe des noeuds lunaires s’analyse aussi en corrélation avec les Interceptions et maisons liées.

Conclusion sur les noeuds lunaires

Loin d’etre un simple gadget, l’étude de l’axe des noeuds lunaires permet une analyse fine, rapide et cohérente, comme un bref résumé des fondements d’une carte du ciel. Les informations supplémentaires qu’ils apportent sont enrichissantes tant dans leur étude en Thème natal qu’en Transits et en complément des Progressions, cependant ils ne doivent pas être analysés seuls.

Leur nature psychique profonde et karmique (Voir le Karma en astrologie) rend leur interprétation délicate et mystérieuse (notions de fatalité, de réduction du karma, de réincarnation…).
Les noeuds lunaires sont souvent insaisissables pour le natif lui même tant certains de leurs ressorts relèvent de l’inconscient (surtout pour le noeud nord) mais ils méritent une étude approfondie de leurs Maitrises pour cultiver un axe de développement évolutif pertinent, car si l’on sait probablement souvent à peu près d’où l’on vient (noeud sud), on ne sait pas toujours où l’on va (noeud nord)…

Il faut gérer intelligemment ses noeuds lunaires ! C’est à dire, ne pas forcément vouloir tendre à tout prix vers le noeud nord quelles que soient les conditions, mais bien étudier les cycles, surtout la Lune Noire.
L’astrologie nous apprend qu’il y a un temps pour tout, un Thème natal favorisera tel noeud, tandis que tel ou tel transit mettra en lumière l’autre noeud, il ne sert à rien de « forcer », il faut vivre et intégrer ce qui nous est proposé, au moment où cela nous est proposé…
C’est à ces conditions que l’on peut se libérer du karma passé en évitant d’en créer de nouveau, nous avons la vie entière pour réaliser ce magnifique projet qui constituera l’oeuvre de notre vie.

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique des Noeuds lunaires en Astrologie, je vous conseille les livres :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “ Les Noeuds lunaires et le karma

  1. Bonjour, j’ai une question. Comment on fait pour être sûr que les nœuds lunaires sont le résultat du rapport du Soleil et de la Lune au moment de notre naissance ? La Lune est bien trop rapide, il faudrait recalculer sa position en permanence, on ne peut absolument pas établir d’éphémérides !!!!! Comment est-il possible que les nœuds et Lilith ai des éphémérides et soient si lent alors qu’ils devraient plutôt représenter le rapport Soleil Lune exactement comme la part de fortune le fait pour d’autres points du thème et qu’elles n’aient pas le même rythme ? là encore on n’est sûr de rien. Ce n’est pas possible de dire ce genre de conneries.

    • Bonjour,
      Les noeuds lunaires sont des points calculés mathématiquement de manière fiable, de même que la Lune noire, mais c’est juste qu’ils ont plusieurs positions possibles en fonction du mode de calcul que l’on retient (position vraie, moyenne, etc)… Ils sont consécutifs simplement du rapport soli-lunaire, voir explication ici notamment https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C5%93ud_lunaire
      Vous trouverez des éphémérides lunaires ici :
      http://www.calendrier-lunaire.net/
      On arrive à connaitre la position de la Lune avec précision depuis des lustres, puisque même dans les temps antiques, les éclipses étaient déjà prévues…
      La part de fortune dépend du cycle terrestre puisque l’on retient l’ascendant dans le mode de calcul, ce qui est encore un autre système, comme toutes les parts arabes d’ailleurs, que je ne retiens pas personnellement dans ma pratique, mais c’est ce qui explique un rythme calqué sur l’heure, donc forcément plus rapide…
      Je vous conseille de bien vous renseigner sur les méthodes de calcul de ces éléments si cela vous intéresse, car manifestement il vous manque des informations…

  2. Luc Bigé prend en compte les trois « visages » de la Lune Noire. Pourquoi ne retenez-vous que la Moyenne ? La Corrigée me semble parlante aussi. La « Vraie », moins, notamment parce qu’il semble que les calculs soient tellement compliqués pour la trouver qu’il y a une marge d’erreur importante. Qu’en pensez-vous ?
    Avez-vous écrit sur les transits de la Lune Noire ? Ils me semblent jouer un grand rôle dans notre vie! Et que penser d’un des Noeuds arrivant sur la Lune Noire ? Ou sur Chiron ?
    Pour Chiron, je vous conseille vivement trois livres : deux de Catherine Castanier : « Chiron et l’axe des Portes » ; « Chiron en maisons » (Le Rocher) et un de Renée Lebeuf « Chiron, la blessure qui éveille » (Christian Feuillette éditeur). Je me suis régalée avec ces livres et je les utilise beaucoup! Merci pour vos indications! Bonne fin de journée!

    • Bonjour Claudine,

      Je réponds directement à votre mail sur la même thématique ici, la réponse intéressera sûrement d’autres personnes…
      Il m’est bien difficile de répondre à votre question autrement que par des généralités sans avoir le thème précis… car évidement, l’interprétation à en donner différera selon la position des éléments karmiques dans chaque natal (si vous avez noeud nord 1 et Lune noire 9, cela ne s’interprétera pas pareil que si c’est noeud nord 7 et Lune noire 12, etc).
      Oui la Lune noire est un élément très complexe qui s’interprète souvent au travers de contrastes, elle indique une chose et la chose qui lui est diamétralement opposée en même temps…
      Les transits des noeuds sur ce symbole s’interprètent à peu près comme sur une planète (à ceci près que la Lune noire est à mes yeux une zone, donc les orbes sont en conséquence), schématiquement :
      -le noeud sud demande un bilan, un solde, quelque chose à lâcher pour avancer, ou il fait ressurgir quelque chose de connu etc…
      -le noeud nord demande de se recentrer activement, de tendre, vers la compréhension et le but Lune noire…
      Cela suppose dans les 2 cas déjà une bonne compréhension et intégration de ce symbole (et de tout le thème).
      Il faut comprendre comment est teintée la Lune noire natale et que demande aussi le noeud nord ou sud natals pour pouvoir leur donner un sens…
      Je pensais écrire un article sur les 3 réalisations, solaire, noeud nord, Lune noire, pour justement expliquer ces éléments, mais je n’ai pas le temps, donc ce ne sera pas pour tout de suite…
      Idem pour les transits de la Lune noire, des articles sont prévus, mais quand ? pas pour tout de suite…
      Bref, tous les contacts à la Lune noire sont en tous les cas des connexions karmiques qui forcent l’évolution (pouvant se matérialiser en synchronicité par la fatalité, une rencontre, une perte, etc… quelque chose souvent de « tranchant »).
      Oui, j’utilise la position moyenne de la Lune noire car c’est celle qui me donne les meilleurs résultats après différents tests, dans mes consultations aussi… Je pourrais il est vrai affiner la position de la Lune noire pour chaque thème et avoir une zone beaucoup plus précise, mais cela demande un temps non négligeable de travail pour un bénéfice qui est bien maigre à comparer de la technique que j’utilise et qui fonctionne par « zone »…
      Toute analyse astrologique qui n’aborde pas les éléments karmiques ne peut être à mon sens qu’une demie analyse, une étude plus caractérologique, manquant d’une certaine profondeur et consistance…
      Chiron, je l’utilise aussi, mais comme tous les astéroïdes, je le considère bien comme secondaire.
      Les livres que vous citez je les connais presque tous, sauf celui de Renée Lebeuf, je le note pour le découvrir un jour ! ;-) Merci pour votre passage… Bonne soirée et bon week end à vous.