passion-astrologue vide en astrologie

Le « vide » en Astrologie…

Vides et accentuations

« J’ai des Maisons vides, des quartes vides, ou même mon Dieu : un hémisphère vide !!! »
D’abord pas de panique, on ne joue pas au monopoly ! ;-)

Le « vide » en astrologie, dans un Thème natal, dans une carte du ciel, n’existe pas.
Ce que l’on perçoit comme vide ne l’est que par contraste par rapport à ce qui est « plein ».

Les peintres connaissent bien ce phénomène, les notions de contraste, le clair-obscur, le concept de « l’espace négatif »; on perçoit la lumière grâce à l’ombre, un carré blanc sur fond noir (ou l’inverse) saute aux yeux. Le vide peut être « déduit » du plein et inversement.

Il se produit le même phénomène, lorsque l’on regarde une carte du ciel pour la première fois, on a tendance immédiatement à « focaliser » sur les Planètes, et par exemple on repère de suite un amas planétaire… et on en déduit que le reste est « vide » !

Tout d’abord, rappelons que lorsque l’on regarde un thème, une carte du ciel, il faut toujours le considérer comme un tout fondamentalement indivisible.
On peut certes analyser des parties du thème en les sortant de leur contexte, mais cette analyse n’aura qu’une valeur « in vitro », c’est à dire en tant qu’abstraction intellectuelle coupée de l’interprétation globale.
Une analyse de thème doit se faire dans sa globalité (« in vivo » si on peut dire), elle doit prendre en compte absolument toutes les parties du thème et surtout ne pas analyser un aspect ou une dominante au détriment ou par dessus des autres.
Les différents facteurs astrologiques s’ajoutent les uns aux autres et se mettent en balance pour former le tout que l’on appelle « Thème natal ».

Et lorsque l’on considère ce thème comme un tout, il n’y a plus de « vide ».
Les Planètes, les Aspects majeurs, sont le « blanc » et les Maisons et Signes vides sont le « noir », les 2 nous apportent le contraste d’ombre et de lumière.
Ce que l’on appelle « vide » dans une carte du ciel, car des Maisons semblent inoccupées, devrait plutôt être qualifié « d’absence d’activité apparente », mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a rien à analyser !

L’astrologue Dane Rudhyar avait une jolie formule sur l’accentuation astrologique et le vide :

« Il existe dans la personnalité des facteurs occultes sous-jacents qui acquièrent une signification focale, et ce de manière peu commune, en exerçant une action directrice sur l’existence par l’absence même de toute activité naturelle leur étant propre.
Ces facteurs sont valorisés non par leur action mais par le vide qu’ils créent dans la conscience personnelle : L’accentuation relève autant de la vacuité que de la plénitude. »



Les différents types du « Vide » en Astrologie

Il y a plusieurs types de vides dans un thème, chacun entraine différentes conséquences et s’analyse différemment, mais on peut toujours interpréter ce « vide ».
Un vide ou un manque n’est pas un « cataclysme » dans un thème, beaucoup de personnes ont des manques ou des accentuations dans leur Thème natal qui produisent un « déséquilibre ».
Les natifs ayant ces déséquilibres arrivent souvent à « surcompenser » et à rééquilibrer spontanément leur thème et leur personnalité de manière créative et enrichissante, ils subliment cette déstabilisation de base.
Cependant, gardez vous de croire qu’un rééquilibrage forcé soit un impératif pour réussir son existence.

Vide en élément

Une des première analyse à faire sur un thème est l’analyse des éléments. Une accentuation d’un élément signifie bien souvent un manque, voire un « vide », dans au moins 1 des autres éléments.
Pour approfondir les éléments manquants, je vous invite à lire l’article sur les Eléments Astrologiques.

La nature des Planètes et les positions des planètes en Maisons peuvent compenser en partie les éléments :

Par exemple, un natif ayant un manque d’élément Eau peut manifester malgré tout un tempérament très similaire à celui décrit pour cet élément si ses maisons 4, 8 ou 12 sont très accentuées par les Planètes et les Aspect. Il pourra manifester de la réceptivité et de la sensibilité typiquement « aquatique », même si ses dominantes tirent furieusement vers le Feu. Un Neptune en Maison 12 et une Lune en Maison 4 seront ainsi doublement efficace !

Vide en mode de fonctionnement

L’analyse des modes de fonctionnement est une autre analyse importante à réaliser en premier pour déterminer les dominantes.
Les vides dans les modes de fonctionnements sont plus préoccupants car plus délicats à vivre si ils ne sont pas compensés…
Cependant la nature des Planètes et les positions des planètes en Maisons peuvent aussi contre balancer en partie les vides dans les modes :

Par exemple, un natif ayant un manque dans le mode Fixe peut avoir du mal à s’attacher, à sa fixer, à se stabiliser, à être dans la sécurité, mais il peut manifester malgré tout un tempérament très similaire à celui décrit pour ce mode si ses maisons 2, 5, 8 ou 11 sont très accentuées par les Planètes et les Aspects, lui apportant alors une forme de stabilité, de matérialisme et d’attachements dans ces domaines d’activité concernés. Une Vénus en Maison 2 ou un Uranus en Maison 11 seront dans ce cas des appuis solides en mode fixe.

Maisons vides

Certains astrologues disent qu’une maison inoccupée ne constitue pas une préoccupation prépondérante dans la vie du natif.
C’est en partie vrai dans le sens où cette maison n’a pas d’accentuation active par le biais de la fonction quelconque d’une Planète, elle ne sera donc pas à priori « sous les feux des projecteurs » autrement que par l’actualisation des Transits (ce qui déjà n’est pas rien).
Le natif ressentira bien cette maison mais de manière passive au long cours, comme l’explique Dane Rudhyar, les maisons inoccupées focaliseront l’attention du fait de leur apparente passivité de prime abord, de leur manque d’énergie planétaire propre (un peu comme un négatif photo).

Ainsi l’Ascendant, le Milieu du Ciel, le Fond du Ciel, le Descendant, même vides, seront toujours extrêmement dominants dans un thème, on parle des « angles du thème », ils ont leur force propre et doivent être considérés comme à part dans les maisons.

Cependant, une maison n’est jamais vraiment « vide ».

D’une part, le Signe en maison indique l’archétype de conscience duquel elle se colore, elle prend ses qualités et son élément (Feu, Terre, Air, Eau) dans le secteur d’activité humaine qu’elle représente.

Une autre étude fondamentale est l’analyse des Maitrises, la ou les planètes maitresses du Signe de la Maison ! analyser où se trouvent ces Planètes en Signes, en Maisons, en Aspects
Une maison peut avoir 2 maitres, si par exemple la maison s’étale sur plusieurs Signes, la maitrise sera en proportion de l’occupation de chacun, on parle de maitre secondaire. L’analyse de ce second maitre peut donner de bonnes indications supplémentaires (changement des Eléments Astrologiques, nouvelles Maitrises planétaires, changement de mode de fonctionnement, cardinal, fixe, mutable, etc…).
L’analyse des Maitrises est extraordinairement complexe, tant elle implique de multiples imbrications.

Juste un exemple pour étayer cette approche, prenons par exemple un thème fictif avec la Maison 11 cuspide à 10° du Verseau et la Maison 12 à 10° des Poissons.
La maitrise de la 11 aura pour maitre principal Uranus et secondaire Saturne.
La maitrise de la 12 aura pour maitre principal Neptune et secondaire Jupiter.
La Maison 11 est sans planète et s’étale de 30° répartis sur 20° dans le Verseau et 10° des Poissons.
En cherchant à analyser cette maison, il faudra donc tenir compte principalement (pour 2/3) des 2 maitrises du Verseau et secondairement (pour 1/3) des 2 maitrises des Poissons (à chaque fois les Planètes en Signes, en Maisons et en Aspects).
Vous pouvez imaginer la relative complexité de cet exemple (aucun logiciel d’astrologie ne fait ce type d’analyse « toute prête »).

Pour les Maisons un autre indice peut se retrouver dans les Interceptions (les Maisons ou Signes interceptées) dans les Domifications temporelles qui dégagent des axes à étudier.

J’ajouterai pour finir que, dans l’analyse d’une Maison, il faut toujours analyser l’axe dont elle fait partie; bien souvent une planète dans une maison trouvera ses « obstacles » dans les maisons en Carre et sa culmination (ou son « refuge ») dans la maison opposée, cela donne une « fonction » à ces maisons, que ces maisons soient vides ou aspectées avec une planète n’enlèvera rien à cette fonction fondamentale.

Astéroïdes, Noeuds lunaires, Lune Noire, Parts, Mi-points, étoiles fixes…

Il n’y a pas que des planètes dans notre carte du ciel…
Potentiellement on peut ajouter des astéroïdes qui ont une « réalité physique », un peu comme s’il s’agissait de « petites planètes » (astrologiquement parlant) : Chiron, Cèrès, Vesta, Pallas, Junon…
On peut ajouter encore des Etoiles fixes qui elles aussi ont une « réalité physique ».
On peut également ajouter des points fictifs, comme les Noeuds lunaires, la Lune Noire, les parts (Part de Fortune, Part d’esprit…), le Point Vernal (0° du Bélier), les Mi-points, qui eux n’ont pas de « réalité physique » mais résultent de calculs.

Dans les mains d’astrologues désespérés, voilà de quoi « combler le vide »
Je ne dis pas que certains astéroïdes, certaines étoiles fixes, certains points fictifs, ou certaines parts ne peuvent pas apporter des informations pertinentes dans certains thèmes, et quand on sait les décoder, notamment Chiron, ou la Part de Fortune…
Mais, d’une part tout dépend la complexité des cas, d’autre part s’il s’agit simplement de chercher à « combler le vide », quel est l’intérêt ?
N’y a-t-il déjà aucune autre information à exploiter dans le thème en « version classique » ? J’en doute…

Bien souvent dans l’analyse de thème la simplicité est la meilleure conseillère : il faut toujours partir du plus simple pour creuser et approfondir dans le détail -seulement si besoin réel- vers du plus compliqué…
Quand vous allez voir votre médecin parce que vous éternuez, pour le médecin le plus simple est d’abord de déterminer si vous avez un rhume avant d’aller chercher l’encyclopédie médicale pour trouver une nouvelle maladie quasi inconnue…

Géométrie du ciel, point focal et vide

Pour terminer, un autre élément à prendre en compte s’agissant du « vide » est la géométrie du ciel, les dessins et configurations planétaires comportant souvent un point focal.
Ce point focal permet de voir se constituer des figures planétaires remarquables lors de Transits.

Lorsque par exemple il y a dans le thème un Carré en T, soit 2 planètes en Opposition, avec une troisième dite planète Apex qui fait Carre au 2 autres, le point focal de cette figure se situe en Opposition de cette dernière, comme pour reconstituer un Grand Carré.
Ce « vide » apparent est en fait le point focal de résolution de la figure, il donne le sens de l’axe en question, dans ce cas ce vide est tout sauf « vide inutile ».

Plus courant encore, si vous avez un Sextile dans un thème, le point focal en Quinconce reconstitue un YOD (le doigt de Dieu), une figure très puissante, ce point focal est un degré névralgique du thème (attention ne pas confondre YOD et double quinconce, voir la vitesse des planètes concernées).
Idem si vous avez un Trigone, un point focal peut reconstituer un Grand trigone
Etc.

Dans les différentes configurations planétaires, ces « vides » très sensibles prennent tout leur sens soit lors d’actualisations en Transits (notamment avec des planètes lentes), soit si un des points évoqués plus haut correspond par « hasard » : Maisons angulaires, astéroïdes, Noeuds lunaires, Lune Noire, Parts, Mi-points, étoiles fixes…
On préférera un orbe plus ou moins large pour faire vivre la figure géométrique selon les cas et en restant raisonnable…
En Synastrie également, un vide comportant un point focal important est souvent « comblé » de manière surprenante et inattendue par telle ou telle personne, pour le meilleur ou le pire…

Accentuation du vide

J’espère qu’après avoir lu cet article, vous ne direz plus jamais « Il y a du vide dans mon Thème natal »;-)
Rappelez vous qu’il n’y a pas de thème parfait et pas de mauvais thème.
La nature humaine nous permet de surcompenser tout déséquilibre, et rares sont les thèmes « irrécupérables ».
La plupart du temps, les déséquilibres entrainent une forme de créativité et de sublimation, certes au prix d’efforts et de tensions, mais l’expérience n’en est que plus enrichissante, c’est vers ce but que le natif doit tendre mais inutile de « forcer un rééquilibrage »
Surtout rappelez vous enfin que lorsqu’un thème est regardé dans sa globalité, il n’y a qu’une unité, plein et vide comme Yin et Yang.

passion-astrologue vide en astrologie yin-yang

Trente rais se réunissent autour d’un moyeu. C’est de son vide que dépend l’usage du char.
On pétrit de la terre glaise pour faire des vases.
C’est de son vide que dépend l’usage des vases.
On perce des portes et des fenêtres pour faire une maison. C’est de leur vide que dépend l’usage de la maison.
C’est pourquoi l’utilité vient de l’être, l’usage naît du non-être.
Tao Te King, Livre 1, Chapitre 11

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique du vide en astrologie, je vous conseille les livres :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *