Lilith Lune Noire en astrologie

Lilith, la Lune Noire, vers l’accomplissement du destin

La Lune Noire : devenir ce que l’on est

La lune Noire est le questionnement perpétuel qui nous pousse vers l’accomplissement de notre destin, mais comme le dit si bien Nietzsche dans son oeuvre, nous arpentons une « corde tendue sur l’abîme », se poser trop de questions est insupportable, ne pas s’en poser nous coupe du but même de notre vie, ainsi, seul sur notre corde, « il est dangereux de passer de l’autre côté, dangereux de rester en route, dangereux de regarder en arrière, frisson et arrêt dangereux »…

La lune noire en astrologie est un élément difficile à saisir mais néanmoins très riche et très pertinent à étudier !
Son insaisissabilité tient principalement de 3 facteurs : tout d’abord la confusion qui règne sur sa définition astronomique et par conséquent les éphémérides à lui rattacher, ensuite à cause de sa signification en bonne part attachée à la notion karmique, et enfin à sa mauvaise réputation d’énergie extrémiste, sexuelle, douloureuse… bref noire !

Etymologiquement la lune Noire est donc un mot composé attaché à la Lune et au « noir ».
Précisons, le noir est synonyme de ténèbres et réveille dans notre inconscient des notions enfouies qui ont trait en partie à l’irrationnel et aux peurs, tant cette couleur a été largement utilisé dans l’imagerie populaire pour dépeindre des environnements maléfiques, même si dans une optique plus moderne le noir évoque un certain classicisme, le style gothique, la puissance…
Le noir symboliquement et analogiquement est consécutif de 3 choses :

  • de l’absence de lumière
  • de l’arrêt ou de la déviation de la lumière par la matière produisant une ombre
  • de l’absorption de la totalité des couleurs du spectre lumineux donnant la couleur noire visible

En occident le noir est attaché au deuil, ce qui n’est pas le cas dans toutes les cultures, le noir est notamment le yin féminin du taoïsme par exemple…

Cet aspect « noir » de sa définition lui colle à la peau, cependant, en tant aussi que facteur spirituel majeur métaphysique, nous ne pouvons nous priver de son étude lorsque nous abordons les profondeurs de l’Etre.

Le symbole de la lune noire représente le croissant de l’âme dominant la croix de la matière (l’incarnation).

La lune noire comme facteur astrologique est puissante, complexe mais passionnante à étudier, j’espère vous transmettre cet intérêt dans cet article.

La lune noire en astronomie

La lune noire n’a pas de réalité « matérielle » comme les Planètes, mais le point qu’elle représente est de nature géométrique et il n’en est pas moins névralgique !

En réalité on doit d’ailleurs plutôt dire LES points qu’elle représente, ce qui nous amène à la première difficulté : définir la lune noire, comprendre les différences entre la lune noire moyenne, la lune noire vraie ou corrigée
Je ne rentrerai pas dans des explications trop techniques, le lecteur intéressé les trouvera dans la bibliographie en fin d’article.

  • la lune noire moyenne correspond à l’apogée de l’orbite de la lune, l’endroit où elle est la plus éloignée de la terre sur le grand axe de l’ellipse. Il s’agit d’un des extrêmes polarisés dans le rapport terre/lune.
  • la lune noire vraie ou corrigée (appelée Lilith) est un point géométrique correspondant au second foyer de la lune obtenu par des calculs de correction : la lune corrigée tient compte dans son calcul de l’excentricité de l’orbite lunaire mais est plus approximative, tandis que la lune vraie est le fruit de calcul plus affinés. Le terme de Lilith, bien qu’extrêmement popularisé, peut se révéler trompeur dans la définition de la lune noire si l’on s’attache trop à sa mythologie, aussi je le laisserai en partie de coté dans cet article.

Pour comprendre la notion de second foyer, il faut se représenter la lune tournant sur son orbite elliptique excentrique autour de la terre; si l’orbite eut été parfaitement circulaire, la terre aurait occupé son centre, mais lorsque l’orbite est ovale et se décale, il y a 2 centres que l’on appelle « foyers ».

Astrologie-Lune-Noire-Lilith-Ellipse_Animation_Fr

Le premier foyer est occupé physiquement par la terre, le second foyer est un point d’équilibre déduit géométriquement du rapport terre/lune et représente une concentration d’énergie, une focalisation dans le rapport terre/lune, un « négatif » de la terre. Il faut en outre ne jamais oublier de resituer que ce couple est en en permanence modifié par l’attraction du Soleil.

La lune noire, généralités

Dans la pratique, ces lunes noires ne sont jamais très éloignées, mais elles peuvent souvent être dans des Maisons et des Signes différents.
J’aurais tendance à dire que la lune noire moyenne produit des analyse « tièdes » tandis que la lune noire vraie fait ressortir le « piquant » (elle serait plus franchement un des vecteurs de l’Ombre jungienne…).

A ma connaissance, il n’existe aucune formule magique permettant d’établir avec certitude la lune noire qui sera sensible pour chaque natif, il n’y a que les déductions empiriques : repérer la fourchette du ciel dans laquelle se trouve les lunes noires et étudier les Transits et Progressions

Certains astrologues définissent clairement des attributions et des qualités spécifiques à chaque lune noire. Non pas que cette approche ne soit pas valable et en partie pertinente, mais il me semble que dans l’étude « classique » d’un thème, faire un distinguo si pointu nuit beaucoup plus à la clarté de l’interprétation et de la compréhension que cela n’apporte de plus-value, surtout si le consultant n’est déjà pas un « familier » de l’astrologie…
On peut dans un premier temps considérer la « zone lune noire » délimitée par les différentes lunes comme s’il s’agissait d’un orbe large (de même qu’il est réducteur d’arrêter les planètes, les signes ou les maisons de manière trop abrupte aux cuspides, cela fige le thème et rompt la dynamique nécessaire à une vision de la vie des cycles).

Le cycle de la lune noire est de près de 9 ans (8 ans et 10 mois environ) soit la période d’un demi-cycle des Noeuds lunaires (ceux-ci se font Opposition lorsque la lune noire revient sur elle même), elle met environ 9 mois pour traverser un signe, le croisement de ces cycles rythme le processus d’individuation.

Les différents cycles de lune noire agissent comme autant de « gestations » métaphoriques tant physiques que symboliques, elles apportent :

  • des naissances dans le sens de maternité, du foyer, du Cancer, mais aussi de toutes maturations spirituelles…
  • et des séparations dans le sens de tout ce qui nécessite la coupure d’un cordon ombilical réel ou symbolique, un abandon vers plus d’indépendance, plus d’individualité, plus d’épanouissement de conscience, plus d’autonomie…

C’est quelque part une évolution intransigeante à marche forcée pour le bien de notre Etre fondamental. Résister générera un manque, s’accrocher de manière trop conservatrice et compulsive aux reliquats devenus obsolètes est non seulement inutile et contre productif, mais cause de souffrances, source de grandes tensions psychologiques, de somatisations, et amène divers événements en synchronicité… seul l’accompagnement de ce mouvement perpétuel de la vie est réellement positif et productif pour la psyché.
Précisons bien que le phénomène d’évolution n’est pas une réelle « contrainte » (au sens menaçant du terme), mais simplement le fruit d’un processus naturel psychologique, un peu comme la vieillesse qui est un processus naturel physiologique : il ne « faut » pas vieillir, mais le vieillissement est spontané et naturel ! inéluctable…

Ces « gestations » ne durent pas qu’un seul cycle, elles sont perpétuelles, elles se prolongent sur toute la durée de la vie.
Parfois nous nous enlisons dans des schémas répétitifs plus ou moins conscients que nous jugeons rébarbatifs et inutiles, mais ils ont chacun une utilité pour préparer le cycle suivant pour peu que nous reconnaissions et admettions ce que nous sommes réellement, alors seulement nous passerons à un niveau supérieur de compréhension de notre structure psychologique fondamentale, la lune noire est une auxiliaire précieuse dans ce travail.

La lune noire en astrologie

La lune noire est notre appel au défi de l’individuation, le « devenir ce que l’on est » de Nietzsche, cette initiation, cette quête qui n’est pas spontanée mais résulte de la volonté de dépassement de soi pour transcender l’homme simple, le caractère métaphysique de la personnalité.
Cet accomplissement dynamique est directement fonction de notre Soleil ainsi que des autres Planètes qui le secondent et revêt autant une face individuelle que sociale, à un certain niveau, la lune noire passe par la pleine réalisation du Milieu du Ciel.

Mais la lune noire est spécifiquement consécutive du rapport terre/Lune/Soleil, elle est la racine de la lune dans sa relation avec la terre, un luminaire métaphysique, elle fut même qualifiée par certains auteurs « d’anti-lune » ou « d’anti-terre ».
C’est à cause de l’importance majeure de la lune dans astrologie que l’on utilise des facteurs liés à l’orbite lunaire, pour affiner sa signification, comme les Noeuds lunaires et donc les lunes noires :

  • dans son sens d’apogée, la lune noire moyenne, elle symbolise la soustraction de la fonction planétaire de la Lune à l’incarnation terrestre, sa prise d’indépendance, la séparation, la libération, la purification (le croissant de l’âme sur la matière)
  • dans son sens de second foyer, la lune noire vraie corrigée, elle a au contraire une notion de maternage, un lieu de maturation, de croissance lucide

Ces 2 sens bien qu’en apparence antagonistes alternent et se rejoignent en bien des aspects, la lune noire tend dans sa définition même à représenter en même temps les contraires.
La lune noire se manifeste dans le thème de chacun à la mesure de la complexité de la conscience de l’être, elle implique une notion de choix conscient de l’accompagner, d’avoir déjà commencé à initier le processus d’individuation.

Lune noire au positif : dévoiler les potentialités latentes

Dans ses aspects positifs et évolutifs, elle est prise de conscience, élargissement de conscience, transcendance. Elle « invite fortement » au détachement, abandonner l’inutile, tailler dans la masse pour ne conserver que l’essentiel et faire fi du superflu. La lune noire ne nous offre que la vérité nue, dévoilée, parfois crue, trop crue, trop dure, trop aux antipodes de ce à quoi nous aspirons en surface, mais souhaitons nous toujours les « bonnes choses » pour notre Etre fondamental ?
Nous nions ce que nous sommes quand nous n’en sommes carrément pas tout bonnement inconscient, nous prions pour une vie facile et empruntons volontiers le chemin de moindre résistance, mais lorsque il s’agit de notre nature fondamentale, on ne triche pas impunément, les énergies réapparaissent dans un changement d’affectation (voir notion d’Ombre jungienne).

La lune noire partage des valeurs féminines et sensibles de la Lune mais couplées aux valeurs plus masculines, froides, brutes et parfois fatalistes, karmiques et occultes, de Saturne, Pluton et Mars (des traits très Scorpion).
Elle est quelque part l’inverse des planètes sociales, surtout de Jupiter, sa fonction principale étant d’exclure, de discriminer.
Il ne faut pas brusquer l’éveil de la lune noire, les planètes transpersonnelles (y compris Uranus et Neptune) l’aident dans son expression, mais du fait de leur lenteur, elles font un travail de fond pas toujours très perceptible.

Il est intéressant de rapprocher la lune noire des valeurs d’autres planètes :

  • Le glyphe symbolisant Saturne est l’inverse de celui de la lune noire, la croix de l’incarnation sur le croissant de l’âme. Quand pour le processus d’individuation Saturne installe une lente toile de fond diffuse de structuration à base d’ascèses et de frustrations, la lune noire est beaucoup plus rapide, tranchante, spontanée, impulsive, pour construire, organiser, agencer, éliminer, renverser, limiter… et culpabiliser ! Elle seconde avec beaucoup de lucidité et de pragmatisme Saturne, y compris dans son aspect d’exigence qui pousse à la solitude. Cependant à l’inverse de Saturne, la lune noire est amorale c’est à dire qu’elle se situe en dehors des notions de morales, dans la neutralité (à ne pas confondre avec l’immoralité qui devient une polarité négative de la morale).
  • La lune noire accompagne en parallèle le travail à long terme de métamorphose de Pluton mais à un rythme lunaire plus quotidien, elle tisse sa quête d’absolu en collaboration avec le Noeud lunaire nord pour ne garder que l’essentiel. Ils ont en commun le coté secret, instinctif et primaire (y compris sexuellement) voire archaïque, ainsi que le coté purificateur, la volonté de pouvoir, les 2 sont très explosifs, éruptifs, mais souterrains, et ont donc une part importante de destruction latentePluton exhume le germe d’inconscient de la lune noire pour nourrir ses transformations.
  • Avec Mars les rapports sont soit très explosif, soit paralysant; tous deux dynamisent, « innervent » l’esprit, et partagent l’orgueil, la notion d’impulsivité, de « désir » et sa composante sexuelle, parfois jusqu’au « court-circuit ». En eux cohabitent pulsion de vie, amour, et pulsion de mort. Le puissant instinct de survie touche à l’instinct de mort, c’est l’Etre ou le Néant, les tiraillements de ces forces extrêmes créent la lune noire guerrière et mystique, la Shakti ou la Kali de l’hindouisme.
  • Uranus et la lune noire partage un sens de liberté d’être ou de ne pas être lorsque l’on parle d’évolution, d’affirmation de soi, d’autonomie, y compris dans la radicalité, la surprise, l’instantanéité et l’imprévisibilité uranienne. Ces 2 forces sont bien souvent à l’oeuvre de concert lorsqu’il s’agit de crise, de rébellion, de contestation, même de transgression… à ceci près que la lune noire sera discrète et intériorisée, là où Uranus sera dans la provocation extériorisée ouvertement. Ils ont en outre en commun une forme d’intellect et d’intuition « à froid » pour gérer notre devenir, et une propension à électriser les secteurs qu’ils parcourent.
  • Quant à Neptune, ce sont surtout les valeurs d’hyperconscience, de sacrifice, de mutation, de soif de perfection qui lie la planète à la lune noire. Dans le fondement de l’être, la non conformité au germe initial de l’incarnation, le manque d’absolu, peuvent créer une faille et mener vers la folie. Le mariage de Neptune et de la lune noire peut donner aussi une sorte de gothique mystique, une spiritualité sombre.
  • La lune noire dans son aspect de blessure et de souffrance a aussi des traits commun avec Chiron, elle correspond à une épreuve avec la matière (les sens humains qui produisent la souffrance et dont l’homme doit apprendre à se méfier pour les dominer), comme lui elle met à l’épreuve la volonté du natif, le somme de passer à l’action, de transcender son état de faiblesse.
    Comme le dit Adler dans sa psychologie du dépassement :

    « Le sentiment d’infériorité inhérent à la nature humaine est un moteur de sa propre conquête. Plus le complexe d’infériorité est fort, plus le besoin de conquête est intense, plus la charge émotionnelle est violente. »



Lune noire au négatif : synchronicité et fatalité

Dans ses aspects négatifs, proche du sens de l’Opposition ou du Carre, elle peut se révéler paralysante par les interdits et les tensions qu’elle impose, ou elle peut être refoulée par nos peurs (consciemment ou inconsciemment), mais elle produira alors inévitablement des résurgences, sous la forme d’angoisses et de frustrations

Dans son rapport à la Lune et à la mémoire, ainsi qu’à l’activation des mémoires karmiques (noeud sud), il y a un aspect dur, froid, difficile et complexe, pouvant conduire à la Dépression si la lune noire est couplée à des Aspects difficiles.

Elle peut être aussi sembler « muette », inactive, si le niveau de conscience de l’individu ne lui permet pas sa pleine extériorisation. Mais toute tentative d’ignorance ou d’étouffement de son expression n’en sera que plus destructeur et difficile à intégrer par la suite tant pour l’individu que pour son entourage.

En tant que facteur inconscient refoulé elle pourra ressurgir sous forme d’événements en synchronicité -que nous attirerons à nous car ils nous seront nécessaires- pour nous permettre une intégration pleinement consciente.

Intégrer la lune noire c’est comprendre sa finalité profonde, seule cette distanciation et cette compréhension profonde permettent de relativiser les méandres nécessaires et douloureuses par lesquelles elle nous oblige à passer… encore faut il avoir la sagesse nécessaire !
Fuir le processus de maturation psychologique porte préjudice à la vie, surtout que cette fuite se fait bien souvent aux dépens et à la charge des autres, les proches de notre environnement familial.

Mais la lune noire n’est pas « maléfique », pas plus que Pluton, Saturne, ou Mars, c’est une vision enfantine et archaïque… Il faut juste avoir conscience de son ambivalence, la lune noire peut faire le grand écart, et pour une même position signifier tout et son contraire, elle peut conduire à être despote sanguinaire et tyrannique, ou le plus ardent des militants pacifistes. La différence des énergies fondamentales en jeu est minime, elles sont de même essence, la distinction entre la haine et l’amour n’est pas plus épaisse qu’une feuille de papier.

Une lune noire bien prise en compte et considérée pourra toujours nous surprendre (par sa fatalité, son inéluctabilité) mais son énergie sera en partie mieux canalisée et sa fonction de croissance de l’individuation, de transcendance des instincts, primera toujours, elle doit être transcendée et sublimée pour donner un sens supérieur à son processus.
Par déduction, la lune noire nous indique la finalité mais le chemin reste énigmatique.

Lune noire et Karma

Nous abordons ici l’aspect le plus ésotérique de la lune noire dans sa facette directement karmique en tant que germe fondamental de l’incarnation. La lune noire est un point crucial de focalisation de l’énergie karmique. Elle figure une partie de notre héritage karmique (certains parlent de dette karmique, mais ce terme a une connotation péjorative qui est souvent mal interprété par rapport au Karma). Elle est notre connaissance spontanée, au sens de l’intelligence instinctuelle, elle est l’alpha et l’oméga du processus menant à l’Absolu, à la fois son germe et sa finalité.

Dans cette notion d’héritage karmique, elle est étroitement liée au noeud lunaire sud. Si le noeud sud indique la masse indifférenciée de nos qualités innées, la lune noire, en tant que germe motivant l’incarnation de l’être (pouvant remonter à la nuit des temps…), est le catalyseur qui active ou neutralise ces qualités en Transits. Elle est ainsi facteur de discrimination :

  • soit par leur refus, comme nous savons ce que nous ne voulons pas, nous allons en direction diamétralement opposée.
  • soit par leur idéalisation, la quête de notre soif d’Absolu nous conduit à l’idéalisme, en nous forçant à l’individuation, elle nous extrait du lot collectif, vers l’illumination finale.

Et nous basculons ici vers le sens du noeud nord.

C’est la lune noire qui tricote inlassablement notre progression vers ce noeud Nord, elle cherche impérativement à faire germer en nous son potentiel (en synchronicité à travers des maux ou la chance); nous la qualifions ici de « destin », de fatalité, tant son action peut être en partie en apparence décorréler du reste du thème ! Ce facteur de décorrélation est très important à prendre en compte et à garder à l’esprit dans l’étude de la lune noire et des noeuds.
La réalisation du noeud nord dépend ainsi entièrement du travail quotidien d’accomplissement de la lune noire.

L’étude des Maitrises de la lune noire et des noeuds est souvent révélatrice et détermine le schéma karmique global, le maitre de la lune noire est un précieux auxiliaire pour indiquer la voie d’accomplissement, le chemin vers la finalité, vers la libération karmique, par la grâce de Dieu.
On attribue traditionnellement sa maitrise au Capricorne et son exaltation à la Vierge (certains auteurs la situe plutôt en Lion), sa chute en Taureau (selon auteurs), son exil serait ainsi en Cancer (le maitre de la lune) ce qui renforce la notion d’expression supérieure de la Lune, comme foyer spirituel, gestation de la conscience, nourriture de l’esprit, sécurité psychologique (avec tous les conflits que cela peut créer)… certains astrologues prêtent une importance toute particulière aux transits lune noire/cancer.

Comme les Noeuds lunaires qui n’ont pas d’existence physique visible « réelle », la lune noire s’attache à l’invisible, au métaphysique, au symbolique, à la transcendance, au delà de la psychologie et des événements concrets d’une vie, dans des notions philosophiques très abstraites pas forcément accessibles au plus grand nombre et au premier abord.

Les « astrologues traditionnels » subordonnent la lune noire (et les noeuds lunaires) aux planètes, tandis que les « astrologues karmiques » font l’inverse… en réalité, les 2 approches sont valides ! ce sont juste 2 angles de lecture différents.
J’aurais tendance à « réserver pour plus tard » la lune noire et les noeuds lunaires car il s’agit d’une « toile de fond » et de long terme, leur compréhension et leur intégration n’est pas facile et spontanée chez tout le monde… beaucoup de personnes sont dans une phase d’individuation et d’accomplissement de leur Thème natal qui nécessite toute leur attention et leur réflexion à « court terme » dans l’émergence de qualités consécutives à tel ou tel Transits
Incorporer des données supplémentaires -même fondamentales et pertinentes– ne ferait que rajouter de la complexité et de la confusion de manière inopportune… vous imaginez un peu comme si l’astrologue interpellait un skipper en pleine mer, parfois en pleine tempête, pour lui indiquer les raisons et conditions de son départ, ainsi que pour lui préciser différentes subtilités de la traversée et la finalité de l’arrivée : ce n’est pas toujours le bon moment !
En outre, du fait de cet aspect « long terme » il faut être extrêmement prudent et ne jamais oublier que le trajet fait partie du voyage ! annoncer à une personne que le but final revêt telles caractéristiques peut être beaucoup trop prématuré au stade de développement de la conscience du natif : tout n’est pas bon à dire n’importe quand à n’importe qui…

La lune noire en Thème natal

La lune noire est donc le germe de ce que nous sommes appelés à devenir « potentiellement » (couplée avec le noeud nord). Elle peut autant indiquer une intelligence spontanée mais intériorisée et humble, une pré-connaissance instinctives des choses, ou une fascination dans le domaine qu’elle touche, qu’un blocage inconscient, une prise de conscience, une transcendance, une impulsivité, une destruction : le meilleur et le pire cohabitent, mais tout reste à développer, l’individualité de l’Etre profond reste à bâtir en conséquence par les sacrifices et la rigueur.

Sa position en thème fournit un éclairage sur toutes les autres configurations astrologiques dans une optique de réalisation fondamentale et d’évolution karmique en devenant une sorte de « référent de base ». A ce titre elle nourrit nos intuitions nous menant à notre être fondamental, elle teinte notre personnalité.

Etudier la lune noire en thème amène logiquement à passer en revue son point opposé (le périgée), dit « Queue de la lune noire » que certains appellent aussi Priape. Dans sa face faible, il représente une part d’exubérance sociale, tous les excès, le gaspillage, l’expression de l’animalité, la bassesse de l’incarnation matérielle, le masochisme, la part terrestre de la relation Lune/terre, en quelque sorte l’opposé de l’absolu.
Mais son Opposition à la lune noire en fait aussi une zone un peu épargnée de son influence directe, une sorte d’oeil du cyclone où l’on peut construire on rebondir éloigné de son contrôle, on peut y exprimer sa personnalité superficielle en attendant la construction des bases amenées par la lune noire.

Les points en carré à la lune noire sont également significatifs. Certains astrologues leur attribuent différentes notions relatives à l’évolution de la lune noire.

Y a t il une différence de perception de la Lune Noire entre les hommes et les femmes ?

Oui, comme tout élément polarisé, la lune noire étant d’essence féminine, elle n’est pas vécue de la même façon selon le sexe. La lune noire nous donne des indices sur les types de séduction que l’on met en oeuvre. Son caractère sauvage et sa nature castratrice ne sont évidemment pas éprouvés de la même façon…
Chez l’homme elle est une facette de son anima, elle représente une forme d’idéalisation de la femme. Chez la femme, elle représente une part de l’anima qu’elle incarne.
Pour les 2 sexes, elle se rapproche de la part d’Ombre (voir les notions Anima et Animus de la psychologie jungienne).

La lune noire en Signes nous précise l’archétype de conscience colorant l’affirmation de l’individualité évoquée.

La lune noire en Maisons peut indiquer un blocage, un refus plus ou moins conscient, une culpabilité, une fatalité ou un tabou, elle peut aussi agir comme révélateur dans ce secteur de vie et accroitre notre volonté d’accomplissement dans ce domaine, parfois en nous incitant à vivre des désirs refoulés, quoi qu’il en soit elle nous focalise sur ce point (étudier les degrés symboliques).
La lune noire apporte sa lucidité, son pragmatisme, son objectivité (si tant est que la notion d’objectivité humaine ait un sens…) non sans une certaine froideur et un détachement, elle peut être à la fois une force et une faiblesse. Ce secteur peut devenir plus difficile d’accès, être source de peur, de fragilité et il est souvent plus soumis à la Dépression.

Conjointe aux angles, elle s’imprime fortement dans le thème natal comme un facteur potentiellement très dominant (encore une fois selon le degré de conscience du natif qui conditionnera donc le niveau d’interprétation du thème et d’activité de la lune noire).

Ses aspects indiquent les énergies qui interviendront dans le processus d’individuation, ce sont les planètes qui impriment leurs énergies et donnent leur force à la lune noire en la colorant, c’est à dire qu’elles inclineront ses penchants dans un sens ou un autre… les Carrés et Oppositions, de par leurs définitions, sont naturellement très significatifs.

La lune noire en Transits

Les transits de la lune noire ne sont pas forcément toujours perceptibles tant les causes psychologiques impliquées sont profondes et parfois même inconscientes, en plus de leur nature intrinsèquement karmique. Ils revêtent presque un sens caché qu’aucun autre transit ne pourrait définir.

Cependant, la plupart des transits de la lune noire viseront dans un premier temps à l’amélioration du secteur transité, on cherche à s’affiner, on découvre de nouvelles approches et on se lance comme poussé par l’instinct sans possibilité de feinter. A ce stade plus question de passivité, le secteur est pris en charge par une part d’Ombre. Elle force à la prise de risque sans filet.

Souvent les transits apportent une surtension, un bilan, une crise créant la prise de conscience et menant à la libération, la lune noire apporte la part de lucidité nécessaire pour purifier une situation, assimiler des valeurs inconscientes latentes et évoluer en de bonnes conditions. Elle nous aide dans la discrimination de ces valeurs, nous libérant ainsi des scories des métamorphoses successives, travaillant ici en corrélation étroite avec Pluton, elle tranche les matériaux psychiques devenus obsolètes.

C’est un aspect qui peut s’avérer destructeur, ou du moins déstructurant pour la personnalité, car dans un premier temps elle peut dissoudre l’individualité, l’ego ancien (voir Neptune comme énergies universelles et valeurs absolues), pour favoriser une vision plus inclusive tendant vers le processus de croissance de la conscience, puis vers l’unité absolue (par opposition à l’illusion, le vide de l’Etre).

Dans tous les cas elle est synonyme de remise en question radicale de notre existence, de nos choix passés, elle a trait à ce qui doit être gardé et abandonné.
Selon le niveau de conscience du natif, les transits peuvent être vécus comme une fatalité, en synchronicité d’événements, en subissant son environnement.

Au gré de son chemin, la lune noire active les planètes soit avec « effet loupe » (inflation de la fonction), soit par « effet paralysant » : difficile, imprévisible, la planète transitée se voit bloquée sa fonction planétaire, le natif se trouve contraint de réinventer une manière de vivre la planète plus en conformité avec sa réalité karmique actuelle.
La lune noire souligne souvent à grands traits les transits dominants de planètes lentes, elle les actualise, elle précise leur action, elle permet d’affiner le fondement des énergies mises ainsi en valeur.

Il est intéressant d’analyser les transits de la lune noire en remontant de façon empirique -presque « archéologique »- pour déterminer dans le temps les points sensibles du Thème natal en version karmique, une véritable enquête en perspective.

A titre personnel, j’ai énormément expérimenté dans un premier temps les transits de la lune noire sous l’angle du refus, mon libre arbitre me conduisait à une multitude de choix par défaut… Ce n’est que plus tard -notamment après un long transit de Pluton très délicat, mais très formateur en profondeur- que j’ai intégré la face « Absolu » de la lune noire (il s’agit là de l’entrée dans une nouvelle phase de son expression, puisque nous parlons de cycles).

Ne dit on pas que ce qui ne tue pas rend plus fort ? La lune noire nous le rappelle.

Pour approfondir la thématique de la lune noire, je vous conseille les livres :

Pour aller plus loin :

Article sur Wikipédia : La lune noire en astrologie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires sur “ Lilith, la Lune Noire, vers l’accomplissement du destin

  1. très intéressant comme article. J’aimerais savoir quelle est son rôle dans le cadre d’une synastrie? par exemple Lilith sextile soleil?

    • Bonjour,
      Dans toute synastrie, il est déjà capital de bien comprendre la signification du symbole individuellement dans chaque thème. Tout type de contact peut indiquer évidemment une relation de nature karmique (comme les noeuds). Ensuite, il faut comprendre les grands axes du symbole, à la fois germe d’incarnation et attachant attraction et répulsion à ce qu’il touche… Dans votre exemple, sur le Soleil c’est très puissant pour l’individualité et même la vitalité de l’autre personne, cela lie les germes d’incarnation en quelque sorte… Tout dépend les différents contacts possibles, mais en général c’est plutôt la Lune noire qui fait peser un poids sur ce qu’elle touche… Après il faut voir la totalité du thème pour mieux comprendre les choses et ne pas s’arrêter à ce seul aspect, certes important mais ne pouvant pas à lui seul dégager une tendance…
      Bien à vous.

      • D’accord merci de votre réponse. Et je voulais savoir une lune noire en maison 7 et 9 signifie quoi ? Un vraie mystère cette lune..

        • Il faut simplement appliquer ce que j’évoque dans ma précédente réponse aux significations de ces maisons… Là je ne peux pas vous faire un article sur chaque position en réponse en commentaire comme vous imaginez, mais si le sujet vous intéresse, je vous conseille les livres indiqués dans la partie bibliographie pour l’approfondir en attendant mes éventuels futurs articles sur la question… ;-) Bien à vous.

  2. Tres instructif et clair, je comprend mieux les effets de la lune noire angulaire de mon thème, merci pour toutes ces clefs de comprehension explications a notre portée.
    Elisabeth

    • Pas de quoi… Vous savez, la Lune noire est un facteur karmique extrêmement complexe à cerner, il demande vraiment une analyse profonde sur plusieurs années, plusieurs angles, avant de révéler toutes ses compréhensions possibles ! je vous souhaite donc une bonne quête… ;-)

  3. Superbe article! La lune noire est ici bien explicitée et son rôle bien défini contrairement à ce que j’ai déjà appris sur ce sujet. Merci beaucoup…

  4. J’ai relu votre texte, très bien fouillé et enrichi de plein de pistes….J’ai vu que la lune noire arrivait sur mon Asc….;) Encore un aspect de carré à la lune natale, ouich….;() ;) et tant d’autres pour vous pour moi pour d’autres ouich…….Super ouich…..je dirais même plus ouich ouich ouich MDR ou RDM…THAT IS THE QUESTION ;) ))

    • Bonsoir Claudine,
      Tout dépend la lune noire que vous retenez, moi je travaille avec la lune noire moyenne, et celle ci est depuis assez longtemps dans votre maison 1, comme je vous disais l’autre jour, elle vient tout juste de quitter votre Neptune, elle est toujours carré Saturne/noeuds… ;-) ça n’encourage pas la « stabilité psychique »…