passion-astrologue reconnaitre son signe du zodiaque

Je ne me reconnais pas dans mon signe du zodiaque !

L’astrologie popularisée dans les médias et à laquelle la majeure partie de la population a accès le plus facilement (typiquement les horoscopes des magazines TV) est une « forme d’astrologie » exclusivement basée sur le Soleil de naissance (si tant est que l’on puisse qualifier d’astrologie les horoscopes de magazines…).

Ainsi dans l’imaginaire populaire, l’astrologie se réduit à « Je suis Bélier », Taureau, Gémeaux, Cancer, etc… selon l’emplacement du Soleil à sa date de naissance, et certaines personnes, se basant sur cette logique et lisant une description du signe ne s’y reconnaissent pas, sans plus chercher à comprendre malheureusement.

 

Comprendre les nuances du thème natal

Il faut concevoir que chaque être humain est le fruit d’une combinaison des 12 Signes du zodiaque, certains étant plus accentués que d’autres.
Un individu n’est jamais seulement son signe solaire, mais un mélange de plusieurs significateurs.

Pour déterminer les influences qui viennent nuancer la personnalité, il faut déterminer les dominantes du thème. Ces dominantes englobent le signe solaire, qui a naturellement une grande importance, mais pas seulement.
Parfois ce signe solaire doit lutter avec d’autres éléments antagonistes qui peuvent être même plus dominants dans l’individualité affichée ou la personnalité profonde.

Traditionnellement la détermination de la dominante d’un thème est la partie la plus importante pour commencer une analyse. De la technique utilisée pour établir cette dominante dépend énormément de choses pour l’Interprétation, les Prévisions, etc…

Il y a plusieurs techniques, pour établir plusieurs sortes de dominantes : dominante des Eléments Astrologiques, dominante en Signes, en Maisons, en Planètes, en Aspects

Une étude de Thème natal tente d’en faire une synthèse, chaque astrologue a ses propres « recettes » pour déterminer à quoi accorder le plus d’importance, et sur quoi au contraire il faut faire plus « l’impasse ».
Devant la masse importante d’informations à traiter, il faut être capable de « prioriser », chaque thème est un cas pratique exceptionnel, il n’y aura jamais 2 thèmes rigoureusement identiques (même des thèmes de jumeaux ont quelques degrés d’écart).

 

Déterminer les dominantes : quels significateurs ?

Typiquement la détermination des dominantes astrologiques d’un thème tourne autour de l’analyse de quelques significateurs :

Parfois, 1 ou 2 significateurs vont dans le même sens et se dégagent fortement, c’est par exemple le cas lorsqu’il y a un stellium important (un amas planétaire) dans un angle.
D’autre fois c’est beaucoup plus complexe et moins tranché, il y a un éclatement ou un écartèlement des énergies qui ont des expressions contradictoires ce qui correspond à une personnalité plus éparpillée, plus volatile, moins structurée, c’est le cas par exemple dans les thèmes qui ont une configuration planétaire en étoile, ce n’est d’ailleurs ni bien ni mal, c’est juste la richesse de la vie qui nous fait tous différents.

Prenons 2 cas pratiques totalement fictifs :

  • Un stellium en maison 1 comportant le Soleil conjoint à l’Ascendant en Capricorne et Saturne en singleton opposé en Cancer.
    Le capricorne, la Terre et l’aspect cardinal sont soulignés; Saturne maitre du stellium revêt une importance majeur en singleton, en Opposition, même si il est affaibli par son exil. Cela amènera probablement un aspect très contradictoire dans la personnalité (à préciser par le reste du thème), un refoulement et une tendance évidente à la projection de ce Saturne pour compenser.
  • Soleil en Poissons, ascendant en Balance, Neptune en Lion, Jupiter en Gémeaux, Vénus en Bélier… Le rapport Soleil/Ascendant en Quinconce est potentiellement dissonant (Maison 6), les Maitrises sont faibles (débilités), les dominantes élémentales sont équilibrées de même que les modes d’expression… Ce thème est moins tranché, la grande variété des influences qu’il manifeste entraine un éparpillement des énergies, donc potentiellement une difficulté à les exprimer pleinement et à savoir ce que l’on veut, mais aussi une plus grande adaptabilité, une « palette d’émotions » plus grande pour intervenir au quotidien… La priorisation des significateurs astrologiques pour dégager une dominante devra être plus fine, plus étudiée, avec l’ensemble du thème.

Ce sont ici des exemples simplistes juste pour vous donner une idée de l’analyse des énergies en présence, on pourrait encore complexifier et nuancer les choses en ajoutant des Encadrements aux maitres (par exemple une Vénus en Rétrogradation encadrée par Pluton et Saturne) ou bien des Signes Interceptés (dans l’axe Capricorne/Cancer, Maison 1/Maison 7).

Bref, si vous ne vous reconnaissez pas dans la description de votre Signe du zodiaque, ne désespérez pas ! Etudiez vos dominantes astrologiques. ;-)

 

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique des dominantes de thème, je vous conseille :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “ Je ne me reconnais pas dans mon signe du zodiaque !

  1. Bonjour je lis tous les jours les divers horoscopes gratuits de mon signe et de qui je connais le quotidien pour tenter de trouver celui qui se rapproche le plus de ma journée. J’en viens à me demander si je n ai pas été échangée à ma naissance tellement les choses annoncées sont à l opposé de ce qui se passe. J’ai lu que certains horoscopes comptent avec 12 signes tandis que d autres en comptent 13. Ci j en crois ce dernier je ne serai pas gémeaux mais taureau. Je me retrouve dans l éloquence du gémeaux et son côté artistique, mais plus dans la sensualité et le côté tactile et patient puis explosif du taureau quand trop c est trop. Quelqu un veut il m apporter un éclaircissement, s il vous plaît?

    • Bonsoir,
      Comme évoqué dans l’article, il y a bien des choses qui viennent nuancer votre thème, il ne se résume pas seulement à votre signe solaire… ;-) L’histoire des 13 signes n’a rien à voir, c’est un marronnier que les journalistes (qui ne comprennent rien) nous ressortent régulièrement… ;-) De même, les questions que l’on aurait pu vous évoquer sur le zodiaque sidéral par exemple, n’interviennent pas dans tout…
      Le meilleur conseil que je puisse vous donner est d’étudier votre thème dans toutes ses composantes, c’est ce qui se rapprochera le plus de votre définition…