Encadrement des planètes en astrologie

Les Encadrements des planètes en Astrologie

En astrologie, tout ce qui est représenté par le ciel est significatif en tant que symbole et analogie, et l’ordre des Planètes ne fait évidemment pas exception à la règle…
L’ordre dans lequel on peut les voir de manière empirique donne des indices sur l’influence qui règne sur une zone du ciel. Cette zone repose sur 3 planètes ou 3 points, celle du milieu étant le pivot central que l’on analyse, les 2 autres étant ses auxiliaires qui la colorent et la nuancent.

Qu’est ce qu’un encadrement astrologiques ?

Il s’agit simplement lors de l’analyse d’une planète ou d’une cuspide (ou d’un point quelconque) de considérer la planète précédente et la planète suivante en leur attribuant une influence sur la planète et la zone qu’elles recouvrent toutes.
Un encadrement est donc une suite de 3 planètes dans un ordre défini, la distance angulaire entre la première, celle du milieu et la dernière n’a aucune importance.
Seul compte le fait qu’aucune énergie planétaire n’intervienne au milieu pour venir perturber les influences entre les 3 astres qui forment cet encadrement planétaire.

Définition des zones astrologiques du thème

La technique des encadrements astrologiques vient enrichir les interprétations, elle est notamment intéressante car elle permet de resituer les planètes dans leurs cycles en leur attribuant des zones d’influence qu’elles colorent de leurs énergies.

On a tendance parfois à réduire de manière stricte les influences à des « points », les degrés précis auxquels on attribue un orbe plus ou moins grand, au détriment de la réflexion par « zones » et par « cycles ».
Cette réflexion par zones et par cycles est au centre des encadrements astrologiques.

Ainsi par exemple si le Trigone est un aspect exact de 120° qui relie des mêmes éléments, certains auteurs considèrent que cette influence élémentale est prépondérante à l’exactitude du nombre de degrés, ainsi 2 planètes en feu sont considérées avoir un aspect de trigone par zone, quels que soient les degrés, même si elles ne sont pas distantes de 120° pile (plus l’orbe).

La théorie des encadrements postule donc que les planètes ont une zone d’influence entre elles, même si elles ne sont pas reliées par un aspect exact et quel que soit l’angle qui les sépare.
Certains astrologues peuvent aller jusqu’à considérer 2 planètes dans un même signe comme étant en Conjonction (quels que soient le nombre de degrés) et ils ont en partie raison car il s’agit d’une conjonction au moins sur l’influence des Eléments Astrologiques impactant la planète (feu, terre, air, eau) même si l’Aspect n’est pas exact.
De plus des planètes en Opposition et au delà (180° et plus) peuvent aussi faire partie du même encadrement.

Les encadrements ont le grand mérite et le grand intérêt de nous faire réfléchir par « zones » non par simples points, on peut ainsi replacer plus facilement les planètes dans leurs cycles et déterminer au cas par cas dans chaque encadrement si les planètes sont en aspect séparatif ou appliquant dans les domaines concernés.

Interprétation des encadrements

Importance est donnée principalement à l’analyse du Soleil, de la Lune, de l’Ascendant (et de leurs Maitrises) ainsi qu’aux angles : Milieu du Ciel, Descendant, Fond du Ciel.

Les encadrements planétaires, du fait de cette analyse par zone, ne nécessitent pas une précision extrême de l’heure de naissance, sauf, et le détail est important, en ce qui concerne les encadrements de l’ascendant et du milieu du ciel (et des maisons), les encadrements permettent au contraire ici de contribuer à peut être affiner le détail de la Précision heure de naissance.

Pour les interpréter, toujours se rappeler que c’est l’astre central qui est analysé, les 2 autres sont ses auxiliaires.
L’astre central de l’encadrement sert donc de lien entre les 2 autres planètes, plus il est puissant et domine dans le thème, plus l’encadrement est significatif, c’est pour ça tout doit être envisagé pour déterminer exactement le maitre de nativité : maitre de l’ascendant, planètes conjointes aux angles ou à un point focal, planètes en domicile, maitrises diverses, etc… sont des éléments très significatifs.

Certains astrologues attribuent un sens d’interprétation des encadrements plutôt qu’un autre, zodiaque ou sens horaire, lequel choisir ?
En fait les 2 sont valables, tout dépend de l’angle du thème que l’on souhaite analyser.

  • Pour une analyse relative au « destin », on préconise le sens des signes du zodiaque.
  • Pour une analyse uniquement sur le caractère et la psychologie, le sens horaire (sens des aiguilles d’une montre) peut s’avérer pertinent, surtout pour l’analyse des cuspides des Maisons.

Dans chacune de ces 2 analyses, le sens des planètes nuancera encore l’interprétation de l’encadrement : le soleil précédé par Mars et suivi de Jupiter (jupiter/soleil/mars) ne sera pas la même chose que le soleil précédé par jupiter et suivi par mars (mars/soleil/jupiter), des nuances d’interprétation interviennent.
En étant très réducteur et en schématisant pour donner des exemples standards (à nuancer évidemment) :
Dans le premier cas (jupiter/soleil/mars), l’action, le désir, dominent la vie et l’individualité, qui s’appuiera sur ses croyances, sa philosophie, sa sociabilité…
Dans le second cas (mars/soleil/jupiter), la sociabilité sera mise en avant beaucoup plus facilement, le soleil se détache de mars est va vers jupiter en finalité, l’énergie martienne aura tendance à apporter le courage et le dynamisme en impulsion de base mais peut être avec moins d’impulsivité et plus d’intériorisation, plus de socialisation aussi.

En ce qui concernent l’encadrement du Soleil, son encadrement par Mercure et Vénus doit être relativisé, car ces planètes sont ses auxiliaires naturels et ne s’éloignent jamais très loin de lui. Certains astrologues les éliminent dans l’analyse de leurs encadrements solaires du fait de leur faible éloignement. C’est effectivement en partie logique, cependant dans le cas où une planète viendrait s’intercaler dans le trio, on peut à mes yeux les conserver en tant que significateurs primaires, ce qui n’empêche pas de regarder quelle autre planète vient immédiatement après, ce qui par exemple nuancerait l’encadrement ainsi jupiter/vénus/soleil/mercure/mars.

L’encadrement allant d’un bénéfique vers un maléfique dans le sens d’analyse est réputé meilleur, plus harmonique. La planète clôturant l’encadrement tend à s’exprimer avec plus de force au fil du temps, la planète centrale délaissant l’influence de la première…
Cependant chaque combinaison peut être bonne ou mauvaise, tout dépend bien sûr de l’ensemble des configurations du thème, chaque planète agit d’une part selon sa nature intrinsèque et d’autre part selon les Aspects qui viennent la nuancer, l’accentuer, la colorer différemment.

Les encadrements sont généralement étudiés avec les planètes principales, mais rien n’empêche de considérer les Noeuds lunaires et la Lune Noire, ou encore les astéroïdes (Chiron), pour délimiter les zones. Très peu d’études ont été faites sur ces sujets, j’ai tendance à penser que cela dépend de ce qu’on veut étudier dans le thème et de la maitrise que l’on a avec ces différents astres et points, donc dans une étude standard, je préconise de rester avec les planètes de base.

Une Rétrogradation d’une ou de plusieurs planètes s’interprétera différemment selon l’emplacement qu’elles occupent dans l’encadrement, donc le sens vers lequel elles se dirigent par rapport aux autres, selon aussi leur nature plus ou moins harmonique entre elles.

Les encadrements des planètes lentes entre elles restent en place plus longtemps et ne sont troublés que par la Lune ou le Soleil (ou des points rapides), ils indiquent surtout l’ambiance générale, notamment en astrologie mondiale.

Les encadrements sont aussi pertinents pour analyser les cuspides des maisons. Cet encadrement va évoluer au gré du cycle journalier de la terre ainsi qu’avec les Progressions, notamment bien sûr pour l’Ascendant (personnalité, santé et physique, vitalité), et le Milieu du Ciel (rayonnement socio professionnel, accomplissement et affirmation de soi dans la société).
Les cuspides de maisons englobées dans un encadrement de planètes comptent dans l’analyse comme subissant l’influence de cet encadrement. Par exemple, pour reprendre le cas ci-dessus, l’encadrement mars/ soleil/ jupiter ne s’interprétera pas pareil selon qu’il recouvre les maisons 3 à 9 ou les maisons 10 à 4…

Il est aussi intéressant de repérer et d’étudier dans le temps avec les Transits, les conjonctions des planètes encadrées avec les planètes encadrantes.

En Synastrie, il est pertinent d’analyser les suites planétaires des différentes planètes de chaque thème, tout encadrement identique, inverse, complémentaire ou contraire ajoute une pertinence à l’interprétation et vient nuancer l’analyse brute d’un astre seul.

Que doit on retenir des encadrements ?

Ils ne remplacent pas une interprétation globale du Thème natal, ni une étude plus poussée des différents autres facteurs composant le thème, mais bien utilisés, ils peuvent donner une bonne idée des forces en présence en un simple coup d’oeil !

Les encadrements ne se substituent pas aux Aspects, ils les complètent.
Il ne s’agit pas d’ailleurs de substituer la technique des encadrements à toutes autres formes d’interprétations mais au contraire de s’en servir comme indications supplémentaires.

Bien sûr il faudra tenir compte dans l’analyse de tous les encadrements des éventuels aspects planétaires que feront les différentes planètes de l’encadrement et qui viendront nuancer l’interprétation.

Attention également à ne pas confondre les encadrements avec les Interceptions ou les Maitrises, ce sont 3 techniques complémentaires et différentes.

Les encadrements sont utiles pour donner une idée générale sur une zone, mais moins pour faire un calcul précis de dates sur les Transits. Ils apportent une grande richesse supplémentaire du fait du nombre de combinaisons possibles qu’ils représentent, à ce titre ils méritent une étude.

Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique des Encadrements Astrologiques, je vous conseille les livres :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “ Les Encadrements des planètes en Astrologie

  1. Bonjour, Très intéressante cette information sur les encadrements. pourriez apporter une petite explication supplémentaire SVP ? lorsque vous ecrivez :
    A* le sens des signes du zodiaque, on doit comprendre une lecture ( de droite à gauche) CAD Bélier, Taureau etc ..ou également le sens des maisons?
    B* le sens horaire on doit comprendre ( de Gauche à Droite) CAD dans le sens de rotation des planètes ( de celle qui mène vers le vide )?
    C* « Aucune énergie planétaire n’intervienne dans l’encadrement »: CAD aucun astéroïde, NL ou LN ni Part de fortune et autre?. merci de ces éclaircissements. Bien cordialement

    • Bonsoir Geneviève,
      Le sens des signes du zodiaque c’est à dire le sens des révolutions planétaires donc oui Bélier, Taureau, etc.
      Le sens horaire, c’est le sens des aiguilles d’une montre, car relatif au mouvement diurne terrestre, donc attaché aux maisons… c’est le sens inverse des signes du zodiaque (les planètes suivent le zodiaque sauf à leurs périodes de rétrogradation pour celles qui rétrogradent).
      La 3ème question a trait à la définition de l’encadrement… c’est à dire aux éléments que l’on retient pour former l’encadrement. Voir le paragraphe « Les encadrements sont généralement étudiés avec les planètes principales, mais rien n’empêche de considérer les Noeuds lunaires et la Lune Noire, ou encore les astéroïdes (Chiron), pour délimiter les zones. »
      Là je dirais que ça dépend de chaque cas particulier et du type d’analyse de l’astrologue…
      Astéroïdes ou part de fortune j’aurais tendance à les ignorer (sauf si il y a récurrence quelconque dans le thème qui les met excessivement en valeur).
      Eléments directement karmiques comme les Noeuds Lunaires ou la Lune Noire, ils seront évidemment déterminants dans le cadre d’une vision karmique…
      Après tout dépend de la configuration globale, donc du rapport angulaire de l’encadrement, chaque cas est particulier et doit être analysé avec sa propre logique…
      Par exemple, si on analyse l’encadrement d’un soleil qui est conjoint à la Lune noire (1° et 7° Balance), je considère la conjonction comme une unité et c’est à partir de là que je prends l’encadrement. Si il y a d’un coté Pluton Vierge et de l’autre noeud nord juste après la Balance, karmiquement l’encadrement sera Pluton/conjonction soleil/Lune noire/noeud nord, car c’est évident (la récurrence karmique est marquée)… mais si vous souhaitez une analyse plus psychologique ou caractérologique, alors il faut zapper le noeud nord et retenir la planète qui vient après.
      Ces 2 analyses seront d’ailleurs valables et même complémentaires, c’est juste l’angle d’approche qui sera différent…
      Désolé pour cette réponse un peu longue ! ;-) mais votre question méritait développement…